1. Face à du travail qui vous semble mal fait, ne dites pas que vous le faisiez d’une meilleure manière dans votre ancienne boîte et que vous aimeriez montrer à vos nouveaux collègues comment ils pourraient mieux faire.

2. Ne vous exclamez pas en présence de vos collègues que vous allez apporter beaucoup de changements dans votre nouvelle entreprise. Au lieu de cela, intégrez vos collègues à vos plans d’amélioration en leur demandant ce qu’ils en pensent.

3. N’interrompez jamais la description que fait un collègue d’une procédure existante, même si vous pensez qu’elle n’est pas utile.

4. Ne faites pas l’erreur de rechercher l’amitié des supérieurs tout en prenant de haut le reste de l’équipe. Vos collègues vous verraient alors comme leur détracteur et vous ne pourriez jamais collaborer sainement avec eux.

5. Ne montrez pas que vous pensez savoir ce dont l’entreprise a besoin dès votre entrée en fonction. Votre travail, en tant que nouveau venu, est d’écouter… et d’écouter toujours plus. Il vous faut construire un climat de confiance autour de vous.

6. Ne ricanez jamais et ne diminuez jamais une procédure, même si elle vous semble des plus obsolètes. Vos moindres faits et gestes sont observés lors de vos débuts, ne prenez donc pas le risque de donner une image qui vous rendrait désagréable.

7. Ne tentez pas d’enseigner à vos collègues la façon dont les entreprises modernes et « à la page » font les choses. S’ils veulent recevoir une leçon de vous, ils vous le feront savoir.

8. Ne testez jamais les connaissances des personnes avec lesquelles vous travaillez sur quelque sujet que ce soit. C’est une manière très maladroite d’essayer de vous valoriser, quand elle n’a pour résultat que de vous rendre antipathique.

9. Ne vantez pas votre expérience ou ne cherchez pas à souligner que vous en avez plus que ceux qui vous entourent dans l’entreprise. Il vous faudra du temps avant de véritablement faire partie de l’équipe, ne prolongez donc pas cette étape en introduisant un esprit de rivalité.

10. Enfin, ne parlez jamais des plans dont vous et votre supérieur avez discuté, et ce, même s’il vous semble que ces plans sont gravés dans le marbre. La discrétion est le meilleur de vos atouts. Laissez le soin à votre supérieur de communiquer l’information dont vous l’avez entretenu.

Aussi attrayante l’image soit-elle, vous n’êtes pas un chevalier venu à la rescousse d’une boîte qui dépend absolument de vos lumières.

Rappelez-vous que l’équipe a fait sans vous avant votre arrivée, et qu’elle peut toujours se passer de vos services si vous lui en donnez des raisons. Respectez les rôles et contributions de vos collègues, même lorsqu’il vous semble que vous connaissez de meilleures façons de procéder. L’énergie que vous dépenserez pour créer des relations professionnelles de confiance avec vos collègues et une atmosphère de travail chaleureuse vous reviendra au centuple quand vous aurez besoin de ces collègues un peu plus tard.

 

 

  • Pages :

  • 1
  • 2