Récemment, la Harvard Business Review a publié un article nommé « What kind of chief innovation officer does your company need ? ». Les auteurs décrivent la demande croissante du rôle de responsable de l’innovation et suggèrent des idées afin de tenir compte des besoins propres à l’entreprise. Vous n’aurez presque aucune chance d’innover en embauchant un responsable innovation. Voici pourquoi. 

Embaucher un responsable innovation semble être une bonne idée, n’est-ce pas ? Eh bien, pas vraiment. Pour la simple et bonne raison que vous ne pouvez pas déléguer l’innovation.

L’innovation est une façon de penser. Ce n’est ni un intitulé de poste, ni un rôle qui se niche au sommet de la hiérarchie. Pour qu’elle soit vraiment effective, elle doit faire partie intégrante de la culture d’entreprise, et tout le monde doit s’y atteler. C’est bien plus que simplement « faire », il s’agit de la façon de penser de l’entreprise.

Donc, quand vous embauchez un prétendu responsable innovation, vous privez presque tout le reste de l’équipe de participer à cet aspect pourtant si important.

Au lieu de créer un climat propice à l’échange d’idées novatrices révolutionnaires, vous établissez un environnement qui permet aux gens de se déresponsabiliser. Ils ne se sentent ainsi plus concernés par l’innovation et c’est une erreur. 

L’innovation est complexe

De nos jours, ce terme signifie un peu plus qu’un simple mot tendance qui rapporte à « faire quelque chose de nouveau ». La nouveauté c’est facile, mais l’innovation est plus compliquée. Il s’agit de résoudre des problèmes et créer une réelle valeur en plus. Cela requiert des idées révolutionnaires et un engagement profond et sans retenue afin de les poursuivre. L’innovation signifie par essence, le changement. Briser les règles, rompre les normes. Et, peut-être le plus dur, risquer l’échec.

Pourtant, dans l’ensemble, les gens n’aiment pas ce genre de choses. Certains résistent et apprennent même à les éviter, peu importe le prix. Malgré cela, un gros changement de culture d’entreprise est indispensable pour que l’innovation puisse s’opérer et tout doit commencer au sommet de la hiérarchie, afin que tous les membres de l’équipe puissent ensuite mettre la main à la pâte.

Qu’en est-il de la responsabilité ?

Bien sûr, les entreprises embauchent des personnes, respectivement en charge des ventes, du marketing, de la fabrication, des finances et du département R&D (Recherche et Développement). Mais ce sont des fonctions de gestion. Et fondamentalement, l’innovation tient du leadership.

Donc, hypothétiquement, s’il existe un responsable innovation au sein de l’entreprise, ce devrait être la personne qui, au bout du compte, est responsable du succès ou de l’échec de l’entreprise. Cette seule personne aura tout à perdre si son plan d’innovation ne fonctionne pas. En l’occurrence, ce devrait être le président ou PDG, et non pas un responsable innovation.

Ils ne doivent pas être la seule origine des idées novatrices. Mais ils sont les seuls à pouvoir sanctionner les risques nécessaires à une réel changement novateur.

Mettez le paquet ou bien rentrez chez vous !

Bien que l’idée d’innovation plaise aux gens, ils changent d’avis lorsqu’ils rentrent dans les détails et découvrent les différents paramètres. Le principal obstacle n’est donc pas de trouver des idées. Il s’agit de convaincre les gens à s’engager pleinement dans ces idées et les concrétiser.

Mais l’innovation, de par son essence, appelle des actions et des comportements contraires à la structure de la plupart des organisations. Elle nécessite une culture de prise de risques. Les gens doivent s’engager et faire partie intégrante du changement, être prêts à accepter l’incertitude et voir les points positifs de l’échec. Oubliez la prévisibilité et tentez de nouvelles possibilités. Il faut également comprendre que si rien ne tombe à l’eau, c’est que vous n’avez pas poussé les idées suffisamment loin.

Se préparer

Personne ne choisit volontairement d’échouer. Et cela soulève la question suivante : comment amener les gens à poursuivre de nouvelles idées en sachant qu’elle pourraient échouer ? Commencez par les concentrer sur 3 facteurs.

Caractère inéluctable : L’innovation sera fera avec ou sans vous. Il est donc plus pertinent de saisir l’opportunité et entrer dans le jeu plutôt que de rester à la traîne. De toute façon, vous devrez, à un moment donné, vous adapter aux changements. 

Opportunité : Acceptez le fait que, quoi que vous fassiez aujourd’hui, vous vous améliorerez certainement demain. Une fois que vous vous lancez, vous vous libérez peu à peu de la contrainte et tout devient naturellement possible.

Nécessité : Ne demandez pas d’assistance. En vous donnant aucune autre alternative, vous vous forcerez la main dans le bon sens du terme. Vous pousserez ainsi vos limites plus loin. 

Aujourd’hui, l’innovation est sans doute la recette secrète du succès des entreprises. Alors, ne donnez pas toute la responsabilité à un responsable innovation. Mettez toute votre entreprise au service de l’innovation. Chacun doit être bienvenu à apporter ses idées.

 

<<< À lire également : L’Innovation Sociale Auprès Des Salariés Comme Levier De Performance >>>