Si l’un de vos employés ou collègues est en proie à la dépression et que vous souhaitez l’aider mais que vous ne savez pas comment vous y prendre, voici quelques suggestions.

  1. Demandez-lui ce dont il a besoin

Il faut tout d’abord se rappeler que chaque individu est différent, et que l’approche doit donc être adaptée. Certaines personnes dépressives pourront vous indiquer ce dont elles ont besoin pour aller mieux. D’autres préfèreront ne pas en parler.


L’un des principes qu’a évoqué Alice Boyes, auteure de cet article, dans The Healthy Mind Toolkit, est que les préférences des personnes en matière de soutien tendent à se diviser en deux catégories. Certaines personnes aiment que leur autonomie soit reconnue et soutenue. Ces personnes aiment qu’on leur dise : « Je sais que vous prendrez la décision qui vous convient ». D’autres aiment un soutien qui met l’accent sur la cohésion et l’entraide, comme « Nous allons nous en sortir ensemble ». Si vous connaissez bien votre collègue, vous pourrez peut-être juger à quel type de personne il correspond. Vous pouvez toujours essayer d’offrir des mots de soutien, observez leur réaction, et répétez votre approche à partir de là.

  1. Reconnaissez sa valeur

Les personnes déprimées sous-estiment souvent le fait que les autres les aiment et les respectent. Cela peut contribuer à ce qu’elles se sentent plus isolées et plus seules au travail. Une personne dépressive peut également manquer de l’énergie sociale nécessaire à la création de réseaux ou à la socialisation causale qui permet de créer des liens solides au travail. Faites ce que vous pouvez pour tisser des liens avec votre collègue. Invitez-les à participer à des évènements professionnels ou des sorties en dehors.

Si la personne n’a pas envie d’être sociable un jour, elle le sera peut-être quelques jours plus tard. Cependant, elle peut avoir du mal à se séparer d’un groupe de personnes.

Montrez à la personne que vous appréciez ses compétences. Par exemple, demandez-lui son avis ou son opinion. Lorsqu’une personne est déprimée, elle a parfois l’impression que toute son identité devient celle d’une personne dépressive. Rappelez-lui à quel point son esprit est précieux.

  1. Les dépressifs peuvent vite se sentir dépassés

Si, par exemple, vous avez au bureau un tableau blanc sur lequel sont énumérés toutes vos tâches et vos projets en cours, cachez-le. Un personne à tendance dépressive pourra facilement se sentir dépassée par la charge de travail mais ne pensera pas forcément à cacher ce tableau. Si elle se réjouit généralement d’avoir de nombreux projets, buts, objectifs et tâches, elle pourrait ne pas être en mesure de trouver de telles solutions lorsque sa dépression émerge. Faites ce que vous pouvez pour aider votre collègue ou employé à se sentir moins dépassé par tous ses projets et concentrez-vous sur les prochaines étapes.

  1. Plaidez en faveur de politiques qui soutiennent la santé mentale

Ce point va au-delà du soutien à une personne en particulier. Si vous disposez d’un certain niveau de pouvoir au sein de votre organisation, utilisez votre voix pour plaider en faveur de politiques ayant un impact positif sur la santé mentale.

Le fait de travailler toute la journée, d’avoir des attentes déraisonnables, de communiquer de manière confuse et d’être « toujours en ligne » est mauvais pour tout le monde, mais surtout pour quelqu’un qui a déjà du mal à gérer son humeur. Plaidez pour que les personnes prennent des journées de santé mentale selon leurs besoins et pour que les régimes d’assurance des entreprises offrent des avantages en matière de santé mentale au même titre que les avantages en matière de santé physique. Un développement récent a été l’émergence de groupes de ressources pour les employés en matière de santé mentale. Ces groupes peuvent offrir un soutien par les pairs, ainsi qu’une plus grande reconnaissance et une meilleure visibilité des personnes souffrant de troubles mentaux au sein d’une organisation. Si vous travaillez pour une grande entreprise, envisagez de plaider pour que votre organisation dispose de l’un de ces groupes.

  1. Aidez vos collègues à conserver des habitudes physiques saines

L’exercice physique est extrêmement bénéfique pour lutter contre la dépression, et bien manger également. Aidez votre collègue à prendre de bonnes résolutions et à s’y tenir, par exemple en organisant des réunions de marche, des promenades à l’heure du déjeuner, ou en encourageant votre groupe à commander des repas dans des restaurants plus sains.

Si vous souhaitez soutenir un collègue dépressif mais que vous craignez de vous tromper, essayez les conseils mentionnés ci-dessus. De petits gestes de soutien peuvent signifier beaucoup et contribuer à contrer la croyance répandue chez les personnes déprimées selon laquelle les autres ne se soucient pas d’elles ou ne les apprécient pas.

Article traduit de Forbes US – Auteure : Alice Boyes 

<<< À lire également : 6 Questions A Se Poser Pour Améliorer L’Implication De Vos Employés >>>