L’emplacement est royal. En vis-à-vis avec la basilique Santa Maria della Salute, à quelques pas de la place Saint-Marc, trésor parmi les trésors d’une Venise intemporelle, le St. Regis Venice est un chef-d’œuvre posé sur le lagon. Doté du plus vaste front de mer du Canal, le luxueux établissement de 169 chambres et suites a fait une entrée en majesté dans la Sérénissime. Deux ans après d’intensifs travaux. Un événement fêté en grande pompe autour de festivités et d’une soirée des plus glamours. Forbes y était.

Fier d’honorer son fastueux passé, tout en actant une ère nouvelle résolument avant-gardiste, le cinq étoiles a redoublé d’efforts pour répondre à la double injonction qu’il s’était assignée. Ce palazzo centenaire, ancienne propriété de la famille Tiepolo (l’une des plus notables de la Cité des doges), a ouvert la même année que la première Biennale, en 1895. Jadis appelé ‘Grand Hotel Britannia’, la résidence articulée sur cinq bâtiments était jusqu’alors connue pour abriter le siège d’Europa & Regina. Dans ses murs, d’illustres résidents sont venus s’y réfugier, parmi lesquels Claude Monet qui séjourna dans l’établissement en 1908 lors de son unique voyage à Venise. « La vue de notre chambre d’hôtel est la plus magnifique de Venise ! », s’exclama le peintre amouraché.


©The St. Regis Venice

Effectivement, le panorama du St. Regis Venice ne souffre d’aucune concurrence. L’artiste sut d’ailleurs très bien restituer dans ses œuvres le jeu de miroir – si singulier – ondulant entre mer et lumière. Plus d’un siècle après, le guest éprouve toujours ce même sentiment : celui d’évoluer dans un pied-à-terre intimiste évoquant la chaleur d’une demeure familiale. Un état d’esprit retranscrit dans les 169 clefs ouvertes pour la plupart sur une terrasse privée ou sur un balcon Juliette.

Quant au jardin, c’est un véritable éden qui invite à la dolce vita. « Nous voulions immerger l’hôte dans une propriété d’esthètes en parfaite osmose avec la ville. Que vous soyez confortablement installés dans l’un de nos salons cosy ou attablés sous l’ombrelle des arbres de notre restaurant Gio’s, vous découvrez les plaisirs d’une villégiature privilégiée au cœur même de Venise. Pendant que vous savourez votre cocktail maison à deux, captivés par notre point de vue unique sur la Basilique San Marco, vous serez certains de vivre une expérience riche en émotions. A l’image de ces instants qui vous laissent sans voix ! », commente Lisa Holladay, Vice-Présidente de St. Regis, qui pilote également – les non moins prestigieuses griffes – Ritz-Carlton et Bulgari Hotels and Resorts.

©Lisa Holladay, VP des marques Ritz-Carlton, St. Regis, Bulgari Hôtels et Resorts

L’élégante Américaine est donc l’interlocutrice parfaite pour partager son sens de l’esthétique et nous initier au passage à l’art de vivre de la famille Astor. L’héritage de cette mythique famille d’entrepreneurs socialistes new yorkais se perpétue depuis 1904 au sein des établissements St. Regis. Ainsi, le premier hôtel de luxe tel que nous en connaissons les codes aujourd’hui est né de l’ambition d’un homme, John Jacob Astor IV, de délivrer un service d’exception à ses clients. Amateur d’art et d’expériences épicuriennes haute couture, le richissime businessman a fondé en 1904 le St. Regis New York en vue d’accueillir les âmes les plus capricieuses. Au gré d’un service sur-mesure couplé à l’introduction inédite d’un butler, l’adresse n’a pas tardé à devenir ‘the place to be’ et le nouveau spot à imiter. L’hôtellerie de l’époque coincée dans ses certitudes poussiéreuses s’en trouvera bouleversée !

©The St. Regis Venice

« A Venise ou ailleurs, nos résidents retrouveront toujours ce niveau d’attention inégalé. Nos prestations sont plutôt des traditions héritées du lifestyle de la famille Astor : parmi nos rites signature, le guest pourra toujours apprécier le sabrage du champagne au coucher du soleil ou encore le Midnight Supper (Souper de minuit) en plusieurs services. Autant de temps forts qui revêtent une dimension encore plus intense, ici à Venise, ville du raffinement par excellence. », poursuit Lisa Holladay.

Il faut dire que cet événement glamour à souhait quintessencié par son ballet de maîtres d’hôtel parfaitement synchronisés, son art de la table sophistiqué et ses sublimes compositions florales au service de mets gastronomiques exquis participe au rayonnement des établissements St. Regis.

©The St. Regis Venice

Dans une cité où l’être et le paraître vont de pair, le design de l’hôtel se devait de jouer la même partition. C’est le studio londonien Sagrada qui réinterprète les styles décoratifs de la Bellissima en évitant soigneusement les poncifs trop faciles : le génie de l’architecte Carlo Scarpa est convoqué, les sols s’inspirent du Palais Ducal et les jardins de la cour de San Giorgio. Les matériaux les plus nobles ornent la demeure : omniprésence de marbre, de feuilles d’or égayant les plafonds et les miroirs, de velours rose poudré ou verdoyant qui habillent les canapés et fauteuils et,  bien sûr, le verre de Murano ravissant tant les intérieurs que la terrasse. 

L’art est bien sûr célébré à travers de nombreuses œuvres contemporaines, en hommage aux nombreux artistes ayant marqué la résidence de leur empreinte, à l’image de John Singer Sargent et Claude Monet. Le St. Regis poursuit sa vocation culturelle en ouvrant la demeure à des peintres et sculpteurs émergeants. Leurs créations sont destinées à rejoindre les magnifiques toiles et autres œuvres conçues sur-mesure. Parmi lesquelles des réalisations de Yayoi Kusama, Banksy et Jeff Koons : c’est au Bar que l’on peut notamment assister à cette rencontre artistique au sommet.

©The St. Regis Venice

Pièce maîtresse du palazzo, le jardin abritant le restaurant Giò. Antonello De Medici, directeur général du St. Regis Venice, nous explique combien les équipes d’architecte ont été challengées pour capturer la lumière. « L’objectif était de magnifier son reflet dans le grand Canal sans en perdre une nuance à toute heure du jour et de la nuit. ». De style Belle Epoque, le jardin est un îlot de verdure à la croisée des plus emblématiques monuments citadins. « Dans ce refuge, nos résidents interagissent avec un sentiment de connexion à la ville très fort. », souligne l’Italien dans un français parfait.

©General Manager Antonello De Medici

Le St. Regis Venice a également apporté un soin particulier aux expériences immersives proposées aux invités. Vous pouvez vivre un moment d’éternité le temps d’une visite nocturne au sein de la Basilique Saint Marc privatisée pour l’occasion, apprendre du quotidien d’artistes collaborant avec les plus prestigieux studios d’art contemporain, Berengo et Cini, voguer vers Murano et Burano en vue de remonter le fil d’un savoir-faire ancestral : il n’y a qu’à dévoiler votre liste d’envies aux concierges !

Après le St. Regis Florence, le St. Regis Rome, cette troisième implantation dans la Botte fait la jonction parfaite entre old-school et avant-garde. Un art dans lequel St Regis excelle depuis 115 ans. On a déjà hâte d’être en 2020 pour partir à la découverte des prochaines adresses à Amman, Le Caire et Mexico. Flûtes à champagne et tenue black tie de rigueur !

The St. Regis Venice

San Marco 2159

30124 Venise

Tél. : +39 041 240 0001