Le numéro un mondial du luxe LVMH continue sa quête, avec des résultats semestriels en forte hausse.

Avec un bénéfice de 5,3 milliards d’euros au premier semestre, le groupe de Bernard Arnault intensifie ses performances, portées par les secteurs de la mode et la maroquinerie. “LVMH réalise un excellent semestre”, a confirmé le PDG de LVMH Bernard Arnault. Effectivement, les bénéfices grimpent de +62% par rapport au premier semestre 2019, période de référence avant pandémie.
Les ventes du groupe s’élèvent à 28,7 milliards d’euros, en hausse de 53%.
Le communiqué financier indique une “performance remarquable de l’activité Mode et Maroquinerie”,  qui a engrangé 13,9  milliards d’euros (+38%).
Les ventes de “Vins et Spiritueux” augmentent de 12% par rapport à 2019 à 2,7 milliards d’euros (+44% par rapport à 2020) grâce à des ventes remarquées aux Etats-Unis et en Chine.
La division “Montre et Joaillerie” progresse de 5% à 4 milliards d’euros (+71% par rapport à 2020), à la faveur de l’acquisition de Tiffany’s.
Seule ombre au tableau, la division “Parfums et cosmétiques” est encore en recul, à  -3% par rapport à 2019.

<<< À lire également : RSE : LVMH tente d’incarner un modèle durable >>>