Les plus grands experts du parfum seront réunis pour assister aux présentations de flacons rares, exclusifs et innovants entre revendeurs, créateurs, distributeurs, détaillants, négociants et passionnés. A travers ce rendez-vous d’envergure, The Scent souhaite devenir une référence sur le marché des fragrances.

Le saviez-vous ?

Les européens dépensent en moyenne chaque année 78 dollars pour acheter leur parfum, les américains 85 alors qu’au Moyen-Orient, les habitants dépensent en moyenne 385 dollars par an pour s’offrir leurs fragrances favorites ! Partant de ce constat, « The Fragrance Foundation Arabia » et son Président Shahzad Haider, ont décidé d’organiser à Dubai, du 23 au 25 janvier 2018, un événement culturel de grande envergure afin de célébrer les fragrances artistiques de niche.

REUTERS/Philippe Wojazer

 

En effet, The Scent souhaite devenir une véritable référence avec un fort impact sur le marché du parfum au Moyen-Orient. La priorité du salon ? Valoriser et promouvoir plus d’une soixantaine de marques et Maisons qui se démarquent par la qualité de leurs offres, leurs choix Marketing et leurs fragrances de niche représentant l’art de la parfumerie dans toute sa créativité.

Pour le comité consultatif de The Scent, Shahzad Haider a fait appel à des pointures à l’image de Chantal Roos, Grande Dame du parfum à l’origine de fragrances cultes (Le Mâle de Jean-Paul Gaultier, l’Eau d’Issey, Opium d’Yves Saint-Laurent…), Marie-Françoise Stouls à la tête du département beauté du Bon Marché, Fabrice Pellegrin, parfumeur chez Firmenich à qui l’on doit Azzaro pour Elle, La fille de l’Air de Courrèges, Valentina Pink de Valentino ou encore Luna Blossom de Nina Ricci; et Philippe Paparella-Paris, célèbre Nez chez Symrise.

 

Le lieu choisi pour le salon est tout aussi prestigieux que les fragrances présentées : le célèbre gratte-ciel Jumeirah Emirates Towers, véritable lieu de vie représentatif du lifestyle et du Luxe à Dubai. Plus de 5 000 visiteurs sont attendus, seulement sur invitation, marché de niche oblige. Parmi eux, la crème de la crème des négociants, distributeurs et revendeurs de parfums de niche aux Etats-Unis, en Arabie Saoudite, au Koweït, en Iran, en Turquie, en Russie et à Bahreïn. Tout au long du mois de novembre, Shahzad Haider et son équipe ont visité la plupart de ces pays pour y tenir des conférences et inviter les plus gros acheteurs au salon. Enfin, une zone spéciale, à l’écart de la scène artistique, sera dédiée à la vente de parfums au grand public. Vivement janvier !

Shahzad Haider

thescent.org

Le luxe vous intéresse ? Abonnez-vous à notre newsletter www.luxe-magazine.com et suivez-nous sur les réseaux sociaux ! InstagramFacebookTwitter et Linkedin