Il était une fois Merano, le secret le mieux gardé des footballeurs, des décideurs politiques et des entrepreneurs star. A l’origine des retraites healthy façon Palace, il y avait Merano, un endroit d’initiés niché dans le Tyrol italien, devenu incontournable entre deux mercatos de foot, sommets d’Etat ou tapis rouge. En 2021, l’adresse est plus que jamais the place to be ! Forbes est allé à la découverte du « miracle Merano ». 

 

Qu’est-ce qui fait que le Palace Merano est un endroit spécial ? 

Maximilian Newiger : C’est sans doute notre côté visionnaire d’avoir eu l’ambition de devenir le premier hôtel « Palace » dédié à la santé. Une idée « out of the box » début 2000… Les palaces étaient les derniers endroits au monde où l’on voulait entendre parler de cure détox, de coaching bien-être et nutritionnel ! Mais pour comprendre cette philosophie, il faut remonter aux origines en 1906 lorsque l’adresse a été inaugurée. L’établissement a vu passer des générations d’esthètes venus profiter du bon air de la région du Tyrol italien, de la nature et des services cinq étoiles du Palace Merano à l’instar de Sissi l’Impératrice. Ce haut-lieu de villégiature fréquenté par l’aristocratie européenne était un endroit où on venait « lever le pied », se ressourcer dans une région idyllique. Ici, la nature est partout : on trouve des cours d’eau à foison, des forêts, des vignes, des pommiers, des promenades vertes dans des sentiers vallonnés, des jardins botaniques…Il y règne une atmosphère alpino-méditerranéenne caractérisée par des sommets enneigés trônant sur l’horizon derrière des palmiers et des plantes exotiques ! Un village unique à l’âme italienne et autrichienne. Ainsi, ce cadre a inspiré aux locaux un mode de vie très équilibré.

Nous avons donc pris cette direction pour partager ce miracle avec nos guests en élaborant une expérience 100% bien-être sous la supervision de feu Henri Chenot. A Merano, nous avons très tôt considéré que la santé est un patrimoine qui nécessite un investissement continu pour être préservé, pour renforcer ses défenses immunitaires, ses performances physiques et cognitives, mais aussi pour favoriser la longévité et le mieux vieillir. Notre méthode s’appuyant sur la médecine énergétique, la détoxination organique, les soins esthétiques, soutenus par l’activité physique, a rapidement rencontré son public parmi les sportifs de haut niveau et les entrepreneurs. Depuis quinze ans, nous enregistrons 70% de clients fidèles. C’est beaucoup.

 

Vous arrivez à maintenir ce chiffre de 70% malgré l’émergence de nouveaux entrants dans ce marché ?

M.N : Notre approche sur-mesure et éprouvée porte cette confiance. Nous n’avons en effet pas besoin de marketing puisque le bouche à oreille est, au final, ce qui a le plus d’impact ! Au Palace Merano, outre la culture du résultat qui intéresse particulièrement les athlètes et les capitaines d’industrie, il y a aussi le sens du dialogue « vrai ». Je m’explique : tous nos professionnels de santé sont mobilisés pour faire de chaque programme une réussite dans le but de retrouver nos guests, cure après cure, toujours dans de meilleures dispositions. Cela passe par le devoir de dire les choses, quitte à susciter parfois de la résistance ! Si une personne persiste dans l’excès, n’applique pas les enseignements de nos protocoles, les résultats ne seront pas optimisés. Nous avons une clientèle très exigeante et notre devoir est de la rendre réceptive aussi à nos messages. 3/4 de nos convives réservent leur prochain séjour avant même de repartir ! Ils demandent à résider dans la même chambre, d’être suivi par le même médecin et de retrouver le même encadrement. Mais, plus que tout, le côté familial fait de cette adresse, leur maison.

De fait, j’encourage les collaborateurs à être eux-mêmes. Merano, c’est la somme de personnalités authentiques, dévouées et bienveillantes. Nous entrons dans le lifestyle des gens, dans leur intimité, il est donc important de créer un lien unique entre les membres de l’équipe et les hôtes.

 

Le Dr. Maximilian Newiger, Directeur du Palace Merano © Francine Kreiss

 

Au milieu de ce faste italien, ces dorures, ces lustres et ce marbre, vous prônez quelque chose de très terre-à-terre…

M.N : Tout à fait. Il n’y a pas de raison de transiger entre confort et plaisirs simples. Quand une princesse du Moyen-Orient nous demande de préparer un véhicule avec chauffeur pour une balade, nous n’hésitons pas à lui recommander de découvrir les environs à pied avec un guide. A son retour, la réaction est souvent très enthousiaste ! Le plaisir de faire une balade champêtre dans l’un des plus beaux écrins naturels qui soient, de mettre son corps en mouvement a quelque chose de magique ! Peu importe la nationalité, nos randonnées ont énormément de succès. Le Palace Merano, c’est la connexion à une destination à partir d’une adresse de légende.

 

C’est tellement abstrait, le concept de « médecine énergétique », ce n’est pas facile à comprendre du premier coup. L’une de vos praticiennes, Marie-Pierre Grenier, anime d’ailleurs des conférences à ce sujet. Eclairez-nous. 

Dr Massimiliano Mayrhofer, dit Dr Max : En associant médecine traditionnelle chinoise et médecine occidentale, nous aspirons à offrir la meilleure combinaison pour améliorer l’état de santé général. A travers des check-up bio énergétiques qui mesurent le niveau des fonctions vitales de l’organisme et des flux énergétiques, des bilans de composition corporelle, nous cartographions le corps avec une précision chirurgicale. Grâce à des techniques d’électrostimulation unique, des scanners de pointe, nous mesurons l’âge vasculaire, la densité osseuse, la graisse sous-cutanée et viscérale, le stress émotionnel… De cette manière, nous pouvons localiser les faiblesses et anticiper des tendances en voie de peser sur le métabolisme. La médecine énergétique nous permet de comprendre la communication entre les différentes fonctions organiques, étroitement liées les unes aux autres par un courant d’énergie, appelé “chi” ou “Qi”. Selon ce principe, la maladie résulte de blocages ou de déséquilibres énergétiques. Il convient alors de rétablir l’harmonie au sein de ces flux d’énergie par des traitements ciblés (acupuncture – sans aiguilles mais par radiofréquence – massages des méridiens tendino-musculaires, hydrothérapie, phyto-fangothérapie…). Le tout accompagné d’un soutien nutritionnel et sportif individualisé. Objectif : soutenir toutes les fonctions régénératrices du corps. Nous défendons l’idée d’un corps sain dans un esprit sain, les deux sont intrinsèques.

Dr. Massimiliano Mayrhofer, Directeur Médical du Palace Merano et ancien bras droit d’Henri Chenot © Palace Merano

 

Ces guests qui reviennent régulièrement doivent avoir des attentes plus pointues à chaque fois ?

Dr Max : Nous sommes constamment challengés. Vous serez peut-être prêt à dépenser de l’argent la première fois, pour essayer. Mais, si les résultats et le service ne sont pas là, vous ne reviendrez pas ! Le client fidèle doit pouvoir dire : « Vous êtes devenus encore meilleurs ! ». Pour arriver à ce taux de satisfaction, nous ne prenons jamais rien pour acquis.

 

Quelle place pour la technologie dans votre offre ?

Dr Max : Les machines sont d’abord un support et non une solution. Nous sommes suffisamment envahis de technologie au quotidien, n’est-ce pas ? Je pense qu’on ne pourra jamais remplacer l’ostéopathe par une machine, toutefois il faut suivre de près la recherche scientifique, les dernières innovations technologiques pour combiner le human touch et le high tech. Nous investissons donc régulièrement dans ce domaine en dotant chaque département d’équipements dernier cri. C’est très vrai dans notre centre de médecine esthétique : un secteur qui évolue très vite avec des machines toujours plus précises que nous acquérons au profit de nos clients. Car au Palace Merano, nous sommes attachés à ce qu’ils trouvent le meilleur du marché.

En revanche, nous ne serons jamais une adresse braquée sur le tout technologique. Nous laissons cela à d’autres. Une machine ‘à la mode’ aujourd’hui sera dépassée demain. Dans le même créneau, si la tendance est au massage saupoudré de chocolat, nous n’allons pas pour autant nous convertir à cela. Ce n’est pas nous.

 

Palace Merano
© Palace Merano

 

Dans quelle mesure êtes-vous impactés par la pandémie mondiale ? 

M.N : L’impact, nous l’avons ressenti lorsque nous étions contraints de fermer en raison du confinement. Mais, dès notre réouverture, les habitués ont très vite repris le chemin de Merano. Plus étonnant, nous observons une clientèle qui rajeunie : ce sont des couples, des amis qui, eux aussi, veulent appuyer sur le bouton pause, recharger leur batterie. Ils prennent aussi conscience que « nous vieillissons tous » même s’ils sont encore loin d’être concernés ! Ils aspirent à améliorer leur hygiène de vie, à appliquer dès à présent nos préceptes afin de booster leur immunité et aborder de la meilleure manière les prochains cycles de leur vie. Cette nouvelle réalité nous a inspirés la création d’une application qui remplacera prochainement le livret santé individualisé remis aux guests à leur arrivée. Dans ce classeur, nous rassemblons les différents diagnostics et analyses pour un suivi optimal. Bientôt, il sera possible d’opter pour ce format ou bien de choisir la version numérique via l’application. Dans ce cas, l’avantage est de pouvoir partager certains résultats avec un autre médecin où que l’on se trouve. En outre, nous allons renforcer le suivi à distance de nos clients.

 

Est-ce que vous prévoyez d’autres implantations ?

M.N : Peut-être à l’avenir, mais pour l’instant, ce n’est pas dans nos priorités. Nous accueillons environ 90 nationalités. Nous recevons des personnes d’Australie, de Nouvelle-Zélande… Forcément, on ne peut s’empêcher de questionner leurs motivations, pourquoi Merano ? N’ont-ils pas un endroit comme cela sur leur continent ? Ils nous répondent que le bouche à oreille est allé jusqu’à eux ! Ces guests, comme les Sud-Américains, nous demandent d’ouvrir un Merano chez eux, mais ce n’est pas évident. Nous voulons nous concentrer sur le Palace Merano, et continuer à asseoir notre leadership. Nous avons beaucoup d’idées créatives sur ce sujet. Jusqu’à présent, nous avons toujours résisté aux appels de pied d’ouvrir un Merano ailleurs. A ces nombreuses « délégations » qui sont venus nous voir dans le Tyrol italien, nous leur avons toujours répété qu’il ne s’agissait pas seulement d’investir de l’argent, de construire un beau bâtiment. Non, c’est bien plus que cela ! L’excellence de nos standards et de notre personnel, nous l’avons construit au cours des vingt dernières années. La majorité des collaborateurs travaillent ici a minima depuis quinze ans. Dans ce secteur, c’est inédit ! Nous avons bâti un écosystème unique qui fait de Merano une adresse d’exception.

 

© Palace Merano

 

Palace Merano

Via Cavour, 2

39012 Merano (BZ)

Tél : +39 (0)473 271 000

[email protected]

 

<<< À lire également : Banque nouvelle génération : Et s’il n’y avait pas que les billets qui étaient verts ? >>>