Au-delà des simples actes d’achat, de vente ou de location, les agences d’immobilier de luxe se plient en quatre pour satisfaire chacune – ou presque – des doléances de leurs clients : travaux, recherche d’école pour les enfants ou de coachs sportifs pour les parents, la liste de services proposés ne permet guère l’exhaustivité. Et offre son lot de jolies anecdotes. 

L’objectif, c’est de ne pas dire non“. Nicolas Ginon, conseiller immobilier dans l’agence spécialisée en biens de prestige Daniel Féaux, ne tourne pas autour du pot quand il s’agit de décrire l’étendue des services annexes proposés par sa maison. Car, les agents de sa trempe ne se limitent pas à vendre, acheter; ou louer des villas et appartements luxueux à plusieurs millions d’euros. Ils se chargent aussi du “service après-vente”. Et on est loin du SAV pour une machine à laver ou un téléviseur. “S’il faut aider à faire les inscriptions scolaires pour les enfants d’acquéreurs étrangers, on s’en chargera“, poursuit M. Ginon depuis la Provence où il travaille. On a même supervisé les travaux d’assainissement d’un bien il y a peu.”

 

Du guide touristique au concierge 

L’étendue des tâches dont peuvent s’acquitter les experts immobiliers est pour ainsi dire quasiment infinie. Cela va de simples tâches administratives, à du service de conciergerie : “On peut leur trouver des chauffeurs, des cuisiniers, des coachs sportifs… Enfin bref, ce qui nous est demandé !“, enchérit Julien de Mortillet, de chez Emile Garcin à Saint-Rémy-de-Provence. M. Mortilet se souvient même d’un client venu du Moyen-Orient en location en Provence pour deux mois de vacances : “Il n’aimait pas beaucoup la décoration, et nous avait demandé de tout refaire à l’orientale.”

Pour les acheteurs ou vacanciers étrangers, leur conseiller en immobilier est une boussole en terre inconnue.  Ces agents immobiliers du secteur du luxe se construisent un dense réseau pour être en mesure de répondre aux désirs de leurs clients. M. Mortillet est d’ailleurs intarissable d’anecdotes : “Un couple de clients nous avait demandé un professeur particulier spécialisé  en biologie moléculaire pour leur fils. On a passé quelques coups de fils et on a trouvé.

 

“Une marque de luxe qui fait de l’immobilier”

Le but derrière ce service à 360° est de satisfaire le client au maximum pour le fidéliser. “L’idée est de ne pas segmenter nos services”, explique Laurent Demeure, président France de Coldwell Banker. “Et ça commence à la fonction de guide touristique au démarchage d’architectes d’intérieur“. Coldwell Banker a par ailleurs un partenariat avec Benton Design pour refaire la décoration de certains biens en fonction du goût du client. 

Pour mettre en place une “expérience qui va au-delà des attentes du client“, les maisons d’immobilier du luxe développent tout un faisceau de compétences spécifiques. “Nous avons trois de nos collaborateurs qui ont travaillé dans des palaces 5 étoiles“précise M. Demeure : ” Nous sommes une marque de luxe qui fait de l’immobilier, par l’inverse.” Lui aussi a son lot de petites histoires. Les classiques : “trouver un coiffeur pour Madame en urgence“, “attendre la livraison d’un parquet“, Les plus excentriques : “Affréter un hélicoptère pour aller dîner dans un prestigieux restaurant situé à une centaine de kilomètres   du domicile.” Les carrément dingues : “Acheter une montre à 400 000 euros place Vendôme pour un de nos clients qui voulait faire un cadeau pour sa femme.” Evidemment, l’agence sera rapidement mise en relation avec les comptables du riche client pour payer la facture horlogère : “On aime nos clients mais on est quand même dans les affaires“, conclut, espiègle, M. Demeure.