Il y a des adresses qui suscitent bien des frustrations… celle notamment de ne les avoir découvertes que trop tardivement ! C’est le genre de sentiment qui vous gagne au terme d’une escapade au Domaine de Rochevilaine, à la Pointe de Pen-Lan dans le Morbihan. L’infini de l’océan, les vieilles pierres sculptées, la gastronomie étoilée, les jardins luxuriants et le spa marin (première hexagonale) vous immergent dans un havre de paix, le temps d’un voyage en terre de cocagne. Revue.

Un homme, en avance sur son temps, a façonné ce cadre idyllique pour le plus grand plaisir des visiteurs souvent venus d’un pas pressé et repartis l’esprit apaisé. Bertrand Jaquet est un hôtelier né qui manie l’art et la manière de sublimer l’instant. « Nous sommes une maison familiale en communion avec son environnement. Tout doit être à la même hauteur : le lieu, la mer, la gastronomie, le spa et les jardins. Ce sont cinq éléments qu’on conjugue ensemble. », nous murmure le maître des lieux.


Les pieds dans l’eau, les yeux rivés sur l’horizon, le Domaine tient son nom de sa position atypique, pointe rocheuse entre l’océan et l’estuaire de la Vilaine, 300 m de façade maritime privée plongeant spectaculairement sur l’Atlantique.

Les pieds dans l’eau, les yeux rivés sur l’horizon ©Domaine de Rochevilaine

Entre manoir, longère, château de granit et comptoir des Indes, ce lieu hors du temps invite à la contemplation. Le spectacle des hortensias, des magnifiques colonnes ciselées à partir de chênes de la forêt de Brocéliande et la cascade de vitrage panoramique ravissent le regard. On comprend soudain pourquoi cette demeure appartient aux plus anciens membres de l’étendard Relais et Châteaux. Dès 1967, le célèbre guide des ‘Relais de Campagne’, ancêtre du groupement international, répertoriait déjà l’établissement.

N’échappant pas à la destinée des « belles endormies » qui ont trop tardé à embrasser les courants de leurs temps, le Domaine de Rochevilaine a connu des moments de retrait aux arrière-postes de la scène hôtelière bretonne. En 1997, Bertrand Jaquet, actuel propriétaire, ne se résout pas à cette situation et décide d’acquérir le navire breton. C’est décidé, il en fera une adresse d’exception afin d’ancrer la Rochevilaine dans une nouvelle ère. Attardons-nous sur l’une de ses idées les plus visionnaires : la création du premier spa de France. L’acte de naissance de ce qui est devenu un incontournable de l’hôtellerie hexagonale et mondiale a eu lieu, ici, au Domaine de Rochevilaine.

Un Spa consacré deuxième meilleur de France derrière le Ritz aux “Hôtels & Lodges Awards 2019”

« Lorsque j’ai invité des journalistes français à venir découvrir ce nouveau concept, ils ne savaient pas épeler le mot ‘spa’. Nous étions fin 90 et ma démarche était inédite. Les centres de bien-être intégrant un spa étaient déjà assez répandus aux Etats-Unis, notamment dans les palaces. Je me suis inspiré de ce qui se faisait déjà outre Atlantique, en Allemagne, en Hongrie ou en Autriche. », nous confie Bertrand Jaquet. Sacré flair ! Ainsi, celui qui préfère parler de « balnéothérapie marine » a poussé les murs pour accueillir un spa de 1 300 m². L’homme n’a pas lésiné sur les moyens en se rendant dans des pays connus pour leurs produits aux vertus séculaires : le sel vient de la Mer Morte, en Israël, le cactus du Mexique, les thermes sont empruntés aux Phéniciens, les salons mauresques, quand le patio est aztèque.

Bertrand Jaquet, à gauche, peut compter sur sa fille Cécile Nouail et sur son gendre le chef Maxime Nouail pour prendre la relève du paquebot breton.

Dans l’intimité du spa où chaque détail rappelle l’omniprésence de l’océan, Le Spa Aqua Phénicia communie également avec l’énergie marine de l’estuaire. Soins d’hydrothérapie, bains hydromassants, enveloppements de boue, douches à jets, kinésithérapie, massages de relaxation ainsi qu’un espace de beauté Maria Galland, l’établissement a développé des soins exclusifs pour des parenthèse cocooning ou des cures spécifiques (articulations douloureuses, jambes lourdes, anti cellulite…). Plus de vingt ans après son inauguration, le spa du Domaine de Rochevilaine continue à être primé dans les plus prestigieuses cérémonies.

Aux « Hôtels & Lodges Awards 2019 », cet écrin est arrivé 2ème, derrière le Ritz et devant le George V. « C’est une belle récompense pour un établissement familial, qui ne dispose pas des mêmes moyens que ces deux palaces. Nos soins sont depuis le début spécifiques à l’établissement, non rattachés à une marque. », témoigne ce précurseur qui a définitivement fait entrer le Spa Aqua Phénicia dans la cour des très grands.

L’établissement a développé des soins “maison” exclusifs.

L’expérience Rochevilaine se vit également dans les chambres lookées avec un sens du détail saisissant. 37 chambres et suites revendiquant chacune un parti-pris esthétique unique insufflé par une architecture, un design, des matériaux ou un emplacement spécifique. Dès lors un sentiment prévaut : celui de vivre une expérience différente au sein d’une même adresse, une performance à saluer !  Au Manoir Henri Dresch, soyez témoin de l’architecture bretonne du 16ème siècle : parquet anthracite, marbre et ardoise, tapisserie cyan. Au Loft des Artistes, la lumière et la mer imprègnent la demeure. Ici, le mobilier se veut résolument moderne : moquette et assises cosy rouge flamboyant, tableaux muraux contemporains à foison. Une tourelle attenante à la terrasse, avec une lucarne face à la mer, permet d’observer à loisir le spectacle des ballets des oiseaux marins.

Leçon de design pour des chambres de caractère

Autre chef-d’œuvre de la propriété, le Comptoir des Indes et ses deux chambres : Chandernagor et Pondichéry. Le Manoir de l’Orient rend hommage à la compagnie des Indes Orientales fondée au XVIIème siècle par Colbert à Lorient, et dont Chandernagor et Pondichéry furent les têtes de pont des intérêts commerciaux français. De cette approche « capitalistique », deux lieux de villégiature de caractère ont émergé : soieries emblématiques d’un siècle fastueux, velours lie-de-vin, meubles teck massifs évoquant le Rajasthan et ses maharadjahs sans limite ! Un spectacle impromptu dans ces terres bretonnes, terres que l’on retrouve en se dirigeant vers la terrasse privative. Magique.

L’art est omniprésent au Domaine de Rochevilaine.

Des espaces communs à l’intimité de vos appartements, vous aimerez la trame artistique de la Maison qui fait de l’art un invité permanent. L’ouverture d’une galerie au cœur même du Domaine de Rochevilaine comble les esthètes en tous genres. En fin collectionneur et galeriste depuis plus de quarante ans, Bertrand Jaquet nous éduque au sujet de l’œuvre des sculpteurs bretons du moyen-âge, avant de nous ancrer à la Renaissance et enfin d’exprimer son goût pour l’art contemporain. Objets ou toiles, vous serez sans doute tentés d’acquérir l’un de ces trésors ou, à défaut, de vouloir en inspirer vos intérieurs.

Qui dit Relais & Châteaux, dit escapade gastronomique de haute volée. Cette assertion est plus que valable à la table du chef Maxime Nouail, étoilé au Guide Michelin, et gendre du maître de maison. « Valoriser les produits du terroir et ses producteurs », telle est l’école Nouail. Généreuse et iodée, la cuisine célèbre le vivier local : homards et crustacés, huîtres de Pénerf et de la baie  de Quiberon, bars pêchés à l’île Dumet, soles de la Turballe, langoustines du Guilvinec… On vient de loin pour savourer le menu Homard en quatre services, plat signature du chef Maxime Nouail. Au-delà de l’appel épicurien, vous serez également comblés par l’atmosphère raffinée de l’établissement étoilé : des arabesques grenat mises en scène par un jeu de lumières et abat-jours jaune doré tamisent l’espace pour mieux sublimer le ballet des assiettes culinaires et l’expérience sensorielle. Des œuvres d’art, toujours, égayent les murs quand de larges baies vitrées vous offrent un tête-à-tête océanique inoubliable.

Le Chef étoilé Maxime Nouail ou l’art de sublimer les produits du terroir !
Le menu Homard en quatre services, certainement l’un des plats les plus prisés du Chef.

 

Et soudain, il devient évident que le Domaine de Rochevilaine deviendra l’un de vos lieux de villégiature favoris.

Informations pratiques :

Le Domaine de Rochevilaine

Pointe de Pen Lan

56190 Billiers en mer

Tél. : 02 97 41 61 61

www.domainerochevilaine.com