Alors que la pandémie de Covid-19 fait rage aux quatre coins du monde, certains agissent dans l’ombre pour venir en aide à tous les patients touchés par le virus. Eux, ce sont les infirmiers et infirmières, qui travaillent parfois dans des conditions insolites, comme sur les yachts des milliardaires confinés à bord.

Le soleil se couche sur le littoral du Panama alors que le yacht Lonian de 85 mètres de long est solidement ancré au port, à côté de son navire annexe spectaculaire, le Hodor et ses 65 mètres de long. Sur ce dernier on trouve cinq embarcations, dont un chase boat de 16 mètres, des jet skis et des quadbikes. Le Hodor possède également son propre hôpital, avec un infirmier privé et un personnel composé de 20 employés.

La plupart des yachts de plus de 90 mètres de long sont dotés d’un mini hôpital privé, ou au moins d’une infirmerie. Depuis le début de la pandémie de Covid-19, les agences peinent à suivre la demande, tant les plus fortunés de ce monde font appel aux services d’un personnel médical privé. Si les propriétaires des plus grands yachts sont déjà techniquement isolés, ils manquent de protections médicales.

Plusieurs experts nous ont assuré que nombre de yachts se rendent actuellement vers des îles privées, loin des foules et de l’épidémie, s’ils ne s’y trouvent pas déjà. Alex Haubrich, qui travaille chez Yachtie World, nous explique : « Le Covid-19 a eu des conséquences considérables sur le secteur du yachting. De nombreux membres d’équipage ont perdu leur emploi et sont bloqués loin de leur foyer et de leur famille. Certains propriétaires utilisent leur navire pour appliquer la distanciation sociale, ce qui est compréhensible, mais souvent seule la moitié de l’équipage est à bord. Cela signifie que la demande pour les membres d’équipage restants augmente. Beaucoup d’employés paniquent, car ils ne savent pas si leur emploi et leur santé sont menacés ».

Comme la circulation maritime est de plus en plus restreinte, de nombreux yachts sont bloqués à quai, tandis que les eaux territoriales, y compris la mer Méditerranée française, sont interdites à l’accostage. Antigua-et-Barbuda a interdit l’accès sur son territoire aux passagers en provenance d’Amérique du Nord et d’Europe. Les Bahamas et les Îles Vierges des États-Unis ont limité leur activité aux services essentiels, et Saint-Martin a fermé ses eaux à tous les navires étrangers, y compris les yachts. De plus, personne n’est autorisé à débarquer, et ce, pour quelque raison que ce soit.

Une agence de recrutement spécialisée dans les prestations pour yachts, Wilson Halligan, recherche actuellement des infirmières, mais avertit que le poste n’est pas aussi glamour qu’il peut en avoir l’air, car ces dernières doivent aussi très souvent remplir les fonctions d’hôtesse : « Une infirmière/hôtesse est censée fournir des services médicaux à bord et tenir l’infirmerie. Cela comprend l’inventaire, la commande de matériel et le contrôle des stocks. En fonction de l’état de santé des passagers, elles peuvent être amenées à effectuer certaines tâches médicales ; sinon, elles se tiennent prêtes à intervenir. Souvent, deux infirmières travaillent ensemble à bord, et sur les plus gros navires, un médecin est parfois même présent ».

Bien que l’infirmière du yacht fasse partie de l’équipage inférieur, elle remplit souvent une double fonction et aide à l’entretien et au service. Une mission est généralement composée de cinq mois de service et d’un mois de repos. Une infirmière privée qui travaille à bord d’un yacht à bord (et qui souhaite rester anonyme) nous raconte qu’elle a dû s’occuper du propriétaire du navire, qui souffrait d’une blessure traumatique alors qu’ils étaient trop loin des côtes pour être évacuées par hélicoptère.

Par chance, le yacht sur lequel elle travaille est équipé d’un appareil à radiographie et d’une chambre hyperbar (un compartiment où la pression est plus élevée, ce qui permet d’augmenter la vitesse de cicatrisation des tissus). Alors que le navire était en route vers les côtes pour transférer le propriétaire à l’hôpital, l’infirmière est parvenue à stabiliser ce dernier à l’aide d’une intraveineuse. Pour travailler à bord d’un yacht, il est nécessaire d’être détenteur du certificat ENG1 et d’avoir au moins deux ans d’expérience.

Certains des yachts les plus célèbres, comme l’Eclipse du milliardaire Roman Abramovich, et le Rising Sun, du milliardaire David Geffen, disposent d’infirmeries équipées et d’infirmières de garde privées. D’autres ont recours à des navires annexes pour ce genre d’équipements, c’est le cas notamment du Game Changer, du McCarthur Explorer Yacht, du Alexander, et de l’Intrepid.

Selon un témoignage de Chris Caswell dans Boat International : « La plupart des yachts font aussi appel à des services de télémédecine, grâce auxquels ils peuvent avoir un suivi avec un médecin des urgences. De nombreux yachts sont également équipés de dispositifs de surveillance, afin que le médecin puisse avoir accès aux données du patient, même à des milliers de kilomètres du yacht ».

Alors que la crise sanitaire fait rage dans le monde entier, le personnel médical compte parmi les héros qui contribuent à l’effort de guerre pour endiguer la pandémie de Covid-19. Que ce soit dans un hôpital ou au large des Caraïbes, les infirmiers et infirmières veillent à la santé de leurs patients, au péril de la leur.

 

<<< À lire également : Pourquoi Le Coronavirus Reviendra À L’Automne Aux États-Unis >>>