Souhaitez-vous pouvoir vivre comme dans les années folles, dans les années 1920 – 1930 ? Les deux récents concepts de jets de luxe de la société Embraer canalisent l’élégance et le glamour de l’ère américaine, en s’inspirant du S.S. Normandie, un paquebot français qui incarnait le style Art Déco de cette période.

Créé par le vice-président de l’entreprise, Jay Beever, en partenariat avec l’ex-designer de Disney, Eddie Sotto, chaque avion incarne une destination clé de l’art déco. Équipé d’acajou, avec des accents d’or et de laiton, le dirigeable de Manhattan comporte une entrée métallique destinée à imiter le projet de Leif Neandross dans le hall de l’Empire State Building, ainsi qu’un salon et un bar à l’image du Chrysler Building ou encore une grande Fenêtre qui rend hommage au designer Jean-Michel Frank.

En revanche, le dirigeable d’Hollywood – inspiré par le film en noir et blanc – est un clin d’œil à Tinseltown, comportant des structures en cristal rétro-éclairées, des détails en marbre, et des reliefs en cuir sculptés 3D représentant Sunset Tower, Howard Hughes et son bateau volant (le Spruce Goose) ), et enfin une poignée de voitures emblématiques des années 1930. (« Le mur sculpté et la garniture de toit profitent d’un espace rarement considéré comme une toile pour l’art », note Beever.)

Proposés comme avions charters, les avions customisés – qui présentent des sièges vêtus de cuir de mohair et d’agneau, et de placages exotiques – sont divisés en cinq zones de cabine. Les trois premiers servent de lieux de rassemblement ouverts qui encouragent la discussion, alors que le salon est réservé à la détente et à des conversations plus intimes. Ensuite, il y a la salle de cristal, un espace salle à manger exclusif équipé d’une console Embraer, qui fournit aux clients les informations de vol contextuelles en un coup d’œil.


Bien que les modèles à vendre soient évolutifs et puissent  s’étendre à toute la gamme d’avions d’affaires d’Embraer, ils ont été conçus pour le modèle phare de la marque, le Lineage 1000E. « Ces concepts sont basés sur des chassis existants et les structures conçus pour leur facilité d’exécution et de construction », dit Beever. Capable d’accueillir jusqu’à 19 passagers, le jet high-tech propose le plus grand coffre à bagages accessible en vol des jet d’affaires, l’accès Internet et une suite parentale optionnelle avec une douche et un lit pour deux personnes.

“Le Lineage 1000E est l’un des plus grands avions capables d’opérer à partir d’aéroports comme London City et le Bourget, qui s’adressent habituellement à des jets privés plus petits. En outre, le Lineage 1000E est connu pour ses faibles coûts d’exploitation et sa fiabilité, grâce aux synergies avec sa plate-forme aérienne d’avions commerciaux.” Attendez-vous à payer plus de 80 millions de dollars par jet tout de même !