Depuis ce 6 juillet, Cannes a renoué avec sa grande fête du cinéma et du glam à l’occasion du – si désiré – 74ème Festival International du Film. Scintillant de mille feux, les stars du septième art ont sorti d’emblée strass et paillettes sur fond d’émotions quasi palpables. Témoin privilégié de cette effervescence, l’hôtel Barrière Le Majestic s’est préparé en beauté pour la quinzaine, nous donnant au passage un avant-goût de l’été cannois. Le palace nous propose pour horizon : l’exceptionnel ! Avec un tandem de chefs de haut vol réunissant Pierre Gagnaire et Mauro Colagreco et au fil de parenthèses enchanteresses ‘Majestic Expériences’, l’adresse iconique est bien décidée à remplir vos bagages de mille souvenirs heureux. Forbes est allé prendre la température.

 

Cannes a une saveur particulière cette année. Dans quel état d’esprit abordez-vous le Festival, et plus largement, la saison estivale ? 

Charles Richez : Avec un grand optimisme et un immense enthousiasme. Comme la grande majorité des Cannois, je pense. Fortement dépendante du tourisme, la ville a lourdement ressenti les effets de la pandémie de Covid. Aussi, cette année, le Festival a pour nous tous une saveur toute particulière. Premier des grands événements locaux à faire sa réapparition, il marque un retour à la convivialité et à la prospérité. À une certaine légèreté aussi. Et cela se sent ! Malgré un calendrier pour le moins inhabituel, ce 74ème Festival s’annonce digne des précédents et fait envie à tout le monde. Le Majestic affiche ainsi complet et de nombreux événements sont d’ores et déjà programmés sur notre plage et nos terrasses. A l’image d’une sélection tout à fait remarquable, ce millésime 2021 promet donc un très grand cru.

Avec une telle locomotive, l’été ne peut-être que sur de bons rails. Il se présente d’ailleurs sous les meilleurs auspices, puisque, outre la belle clientèle française qui nous est toujours fidèle, nos voisins européens et des vacanciers venus d’encore plus loin seront au rendez-vous. Et nul doute qu’il ne regretteront pas le voyage ! Parce qu’ils vont profiter du savoir-faire de nos experts culinaires : Pierre Gagnaire et Mauro Colagreco, deux des meilleurs chefs au monde, Nicole Rubi, la diva de la cuisine niçoise et Emanuele Balestra, l’un des meilleurs bartenders au monde. Ils apportent à nos adresses gourmandes, du Paradiso Nicole et Pierre, notre restaurant méditerranéen, au BFire, la table de La Plage du Majestic, en passant par le Fouquet’s Cannes et son Bar, une touche d’élégance et de créativité sans pareille. Et puis aussi, parce que chez nous, le plaisir n’est pas que dans l’assiette ou dans le verre, il est aussi tout autour. Le plaisir des yeux quand on dîne sur le ponton de la plage, face à l’Esterel, les îles de Lérins et la Croisette illuminée. Le plaisir de la fête tout autant, avec les apéritifs musicaux autour de la piscine, les apéros sonores de La Plage qui vous entraîne largement au-delà de minuit, ou bien encore la réouverture, le 9 juillet, du Club Bisous Bisous, notre discothèque située au sein du Palais des Festivals. 

Hôtel Barrière Le Majestic Cannes © Jean-François Romero

 

Vous avez rejoint cette prestigieuse adresse dans une période délicate pour l’hôtel, emporté avec tout l’écosystème touristique dans une crise d’une ampleur inédite… Parlez-nous de ce challenge. 

C.R : Je ne vous le cache pas, nous avons traversé une période difficile avec une longue fermeture de l’établissement. Pour autant, nous avons su sauvegarder les atouts du Majestic : nos concepts et bien sûr, nos équipes qui, grâce à leur savoir-faire et leur talent les font vivre avec brio. Nous sommes ainsi parfaitement armés aujourd’hui pour reconquérir l’ensemble de notre clientèle et leur faire vivre des moments inoubliables. Nos hôtes de ce printemps, venus relativement nombreux, peuvent en témoigner. D’autant que nous avons mis à profit la parenthèse Covid pour imaginer un programme d’animations sans précédent. Baptisé Majestic Expériences, associant cours de pilotage d’hélicoptère, baptême de plongée, pêche au gros, atelier de cuisine et bien d’autres activités, il répond à toutes les envies, à tous les âges.  

Dans ce monde « d’après », que souhaitez-vous insuffler à cette grande Dame cannoise ? Les habitués sont-ils au rendez-vous ? 

C.R : Du plaisir et de belles émotions. N’est-ce pas ce qui nous a le plus manqué ces derniers mois ? Je veux que notre personnel développe toujours plus le « plaisir de faire plaisir ». Je veux que nos clients vivent en nos murs des sensations fortes, de beaux partages entre amis ou en famille, de réelles découvertes. Depuis notre ouverture en mai dernier, notre carnet de réservation ne cesse de se remplir. Nous savons d’ores et déjà que l’été sera réussi. Car, non seulement la belle clientèle française nous est restée fidèle, mais nos voisins européens et des voyageurs venus d’encore plus loin feront le déplacement jusqu’à la Croisette pour profiter de notre hospitalité et des merveilles de l’été azuréen. Pourquoi ? Nous préparons en amont l’arrivée de chaque convive. Nous pouvons ainsi nourrir leur épicurisme, leur proposer des activités sur mesure, les surprendre avec un zeste de fantaisie ou de nouveauté, et, au final, à l’heure du retour, remplir leurs bagages de mille souvenirs heureux. 

Hôtel Barrière Le Majestic Cannes © Jean-François Romero

 

Quelles sont notamment les nouveautés ? 

C.R : Nous avons déjà évoqué Majestic Expériences, notre programme d’animation. Il y a également Paradiso, notre restaurant méditerranéen aux accents italiens, fruit de la collaboration de Nicole Rubi, la diva de la cuisine niçoise, et de Pierre Gagnaire, l’un des meilleurs chefs étoilés au monde. Chaque soir, cette table élégante offre à nos hôtes la plus gourmande des balades de part et d’autre des Alpes. Si vous ne l’avez pas déjà fait, je vous conseille de réserver votre table.

Pour la première fois cette année, le BFire, le restaurant de La Plage Barrière Le Majestic sera ouvert le soir. Un moment de rêve en perspective avec le plus célèbre des pontons de la Croisette, la Méditerranée, un ciel étoilé, un paysage fabuleux et des plats cuits au feu de bois, selon le concept imaginé par le mentor de la maison : Mauro Colagreco, un autre ténor de la haute-gastronomie internationale. La nuit est belle et vous n’avez pas envie de la quitter ? Après le dessert, basculez en mode « apéro sonore ». On vous promet une chaude ambiance. Enfin, il convient de citer la toute dernière création d’Emanuele Balestra, notre chef des Bars : les « parfums comestibles ». Depuis son arrivée chez nous, il ne cesse d’étonner les amateurs de cocktails par le raffinement exquis de ses créations. Mais là, je dois dire qu’il a atteint un sommet. Au terme d’un travail d’une précision et d’une expertise digne d’un nez de Grasse, la capitale mondiale de la Parfumerie, notre fameux bartender vient carrément de révolutionner la mixologie ou, autrement dit, l’art du cocktail. 

 

Hôtel Barrière Le Majestic Cannes © Fabrice Rambert

 

Cerise sur le gâteau : quelles stars nos lecteurs festivaliers peuvent-ils croiser aux abords du Majestic ? 

C.R : Devoir de confidentialité oblige, nous ne pourrons pas répondre nommément à cette question… Mais sachez que notre Palace accueillera une fois encore de très nombreuses personnalités ducinéma français et plusieurs grandes stars internationales. Ce n’est pas pour rien que la plupart des grandes griffes de la mode ont réservé quelques-unes de nos plus belles suites pour les transformer en show-room. Je peux vous promettre que les couloirs du Majestic seront infiniment glamour !  

Enfin, à vos yeux, qu’est-ce qu’un Cannes réussi ? 

C.R : Pour nous, hôteliers, un festival est réussi quand tous les festivaliers qui nous ont fait confiance nous quittent satisfaits de leur séjour. Nous ne pouvons pas faire que tous en repartent avec un prix ou un contrat. Mais nous pouvons leur garantir de doux souvenirs et le sourire à l’heure de leur départ.

 

Hôtel Barrière Le Majestic Cannes

10, La Croisette, 06407 Cannes, France

Téléphone : +33 (0)4 92 98 77 00

 

<<< À lire également : Festival de Cannes | Le récap de la journée : Lingui, Matt Damon en vedette >>>