Le confinement a-t-il mis au chômage forcé les conciergeries de luxe, celles qui exaucent les souhaits, même les plus fous, de leurs clients ? Au contraire.

« Nos clients n’ont jamais autant eu besoin de nous » explique Jérémy Vosse, le fondateur de Premium Conciergerie. « Au début de la crise sanitaire, de nombreux clients nous ont demandé de les aider pour rentrer auprès de leurs familles ou, à l’inverse, s’en aller vivre ce confinement dans de meilleures conditions. En l’espace de très peu de temps, on a complètement dû se réinventer, parce que les besoins ont été bouleversés. »


Désormais finies les réservations de villas de luxe ou de yachts à Saint Barth, l’heure est au retour à l’essentiel : trouver un rendez-vous chez un médecin ou dans un hôpital, un tuteur pour faire cours à domicile, un chef étoilé pour préparer des repas à distance, etc.

« Quand j’ai créé Premium Conciergerie, il y a 5 ans, je n’imaginais pas que notre clientèle nous demanderait un jour de les aider à organiser des obsèques », avoue Jérémy Vosse. « Pour autant, la crise sanitaire a validé notre approche ultra-personnalisée qui consiste à connaître personnellement nos clients et à entretenir, avec eux, une relation privilégiée » ajoute-t-il.

Quand, après près dix-huit ans passés au sein d’un groupe dans l’industrie de la vidéo, de la musique et des jeux vidéo, Jérémy Vosse se lance dans le monde de la haute conciergerie, c’est avec une idée forte : Proposer un service ultra-premium à un nombre limité de privilégiés.

Pour rester « proche » de ses clients, Premium Conciergerie limite le nombre de ses abonnés. La société travaille aujourd’hui pour 150 clients, dont 50% sont des sportifs de haut niveau ou des artistes qui s’acquittent chaque année de 4 800 euros (9 600 euros pour le package famille et amis proches) pour bénéficier d’un accompagnement aux petits oignons. « Nous communiquons sur Whatsapp et nous accusons réception de toutes les demandes dans les 5 minutes », promet Jérémy Vosse. Pour y répondre le plus efficacement possible et gérer les 20 000 demandes de ses clients et les 6 000 prestataires référencés, la société utilise un outil de CRM (relation client) Salesforce.

La conciergerie propose aussi aux entreprises, notamment celles de la mode et du luxe, un système de VIC Care (very important client). « Nous prenons soin des meilleures clientes des marque de haute couture pendant les fashion weeks, par exemple », illustre le patron de 47 ans.


Autre particularité de Premium Conciergerie, elle fait l’avance de tous les frais pour ses clients et négocie des surclassements dans les hôtels ou les avions pour eux. « Avec la crise, la dimension « conseil » a pris une part de plus en plus importante de notre activité. Quelles activités sont encore possibles ? Quels pays restent ouverts ? Où peut-on partir cet été ? Pour les joueurs de foot professionnels, la période du mercato cette année est compliquée. On organise pour eux toute la logistique des transferts » conclut-il.