Lors des ventes phares de montres de la maison Christie’s, The Legends of Time et An Exceptional Season of Watches, qui se sont déroulées en deux sessions à Hong Kong le 22 mai dernier, de nombreux records ont été établis. Tout d’abord, le montant total de ces ventes s’élève à 27,05 millions d’euros. Il s’agit là du plus haut total de Christie’s pour une vente de montres en Asie. Enfin, dix lots, dont huit montres Patek Philippe, une Rolex et une F.P. Journe, ont permis d’établir de nouveaux records mondiaux de vente.

 

Le premier lot proposé à la vente par Christie’s était une montre à calendrier perpétuel sans phase de Lune personnalisée pour l’ancien dirigeant de Patek Philippe, Alan Banberry. Cette montre est dite Senza Luna (Sans Lune en italien), car l’indicateur de phase de lune à 6 heures, une complication traditionnelle de la montre à calendrier perpétuel 3448, a été remplacé par un cadran secondaire indiquant la date et l’année bissextile. Cette montre fut fabriquée en 1970, mais modifiée par Henri et Philippe Stern en 1975 à la demande d’Alan Branberry, à qui la montre fut offerte. Alan Branberry a travaillé pour Patek Philippe pendant près de 50 ans, rejoignant la société en 1965 en tant que directeur des ventes pour les territoires anglophones. Bien qu’il existe d’autres modèles Senza Luna, celui-ci est le seul dont la modification est attribuée à Patek Philippe. Les autres modèles, qui se comptent sur les doigts d’une main, auraient été modifiés en dehors de l’usine. La montre a été vendue pour 3,07 millions d’euros, un record mondial pour cette référence.

Les montres Patek Philippe World Time ont la cote en ce moment, et cette vente aux enchères de Christie’s en comptait trois modèles, dont l’un a permis d’établir un record mondial : une version en or rose de la référence 1415 World Time, l’un des deux seuls modèles 1415 connus en or rose avec un cadran en émail cloisonné polychrome. Cette montre a été vendue pour 1,86 million d’euros. Une autre montre Patek Philippe en or jaune 18 carats de la référence 2523/1 avec un bracelet en maille d’or (l’une des 15 pièces produites en or jaune) a été vendue pour 1,67 million d’euros. L’unique version en platine de la référence 1415 a également été vendue aux enchères pour 1,6 million d’euros.

Parmi les autres montres Patek Philippe à avoir battu des records de vente, l’on retrouve « The Lighthouse », une montre référence 2481 en émail cloisonné, vendue pour 211 209 euros ; une montre chronographe « spider lugs » de 1955, référence 1579, vendue au détail par Gobbi Milano et dont les enchères ont atteint 580 825 euros ; une montre à calendrier perpétuel automatique de 1985, référence 3450, vendue au détail par Gübelin et dont les enchères ont atteint 453 860 euros ; une montre référence 2526 de 1957, l’un des huit modèles fabriqués en or rose avec un cadran en émail noir, vendue pour 232 330 euros ; et une montre automatique avec petite seconde, référence 2584, vendue pour 92 404 euros.

Ces dernières années, la catégorie des horlogers indépendants a été dominée par F.P. Journe. Lors de ces ventes organisées par Christie’s, une montre Chronomètre Souverain en platine a établi un record mondial de vente pour cette référence : 343 215 euros. Cette montre a été offerte à l’origine par F.P Journe à son mentor, l’horloger George Daniel, avec une inscription sur le fond du boîtier. Un autre record a été établi par la vente d’une Rolex « Jean Claude Killy », référence 6036, une montre chronographe à triple calendrier, qui s’est vendue 554 424 euros, soit plus du double de son estimation. Plusieurs Rolex Daytona figuraient dans la vente, notamment une Rainbow Daytona qui s’est vendue 369 615 euros.

Au cours de ces ventes aux enchères Christie’s, une montre Patek Philippe unique en son genre, la « Gradowski Grande Complication », a été vendue 424 054 euros. Cette montre de poche a été fabriquée en 1890 pour le célèbre collectionneur, Jean de Gradowski. À l’époque, c’était la montre la plus compliquée que Patek Philippe ait jamais produite. Elle possède une répétition minute unique en son genre, une grande et une petite sonnerie à deux trains avec un levier sans clef, un calendrier perpétuel instantané avec des indications pour le calendrier julien et grégorien, ainsi qu’une phase de lune et un chronographe avec enregistreur central de 60 minutes.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Carol Besler

 

<<< À lire également : Louis Vuitton cultive l’audace avec la montre Tambour Carpe Diem >>>