Devanture rouge mythique pour un café, restaurant à jamais associé aux Champs Elysées, Je vous embarque aujourd’hui pour une nuit sur la plus belle avenue du monde, dans l’hôtel 5 étoiles Hôtel Barrière Le Fouquet’s Paris.

Si son charme à la française et son prestige international vaut le coup d’y jeter un oeil, le nez n’est pas en reste…

En effet, ce qui berce et envoûte les voyageurs, c’est pour commencer la douce odeur protectrice qui flotte dans l’air de l’Hôtel Barrière Le Fouquet’s Paris, la même qu’à Deauville et que dans les autres établissements du groupe.

C’est enveloppé dans cette odeur familière, qu’on retrouve aussi en chambre, qu’on pénètre dans cet écrin de calme sur les Champs Elysées.

Le lieu et l’histoire de l’Hôtel Barrière Le Fouquet’s Paris

Situé dans le triangle d’or parisien entre l’avenue Montaigne, l’avenue des Champs-Elysées, et l’avenue Georges V, l’Hôtel Barrière Le Fouquet’s Paris a été inauguré en 2006.

C’est l’architecte Édouard François qui a supervisé sa construction. Il a créé le concept du « moulé-troué » en moulant la façade authentique et en appliquant le moulage sur les façades à rénover.

Concernant la décoration intérieure de l’hôtel, c’est Jacques Garcia qui lui a donné ce charme à la Parisienne.

Il a transformé les chambres, les suites, le spa, les restaurants… qui se caractérisent par un style contemporain avec des reflets or, des salles de bain en marbre, des équipements d’avant-garde pour un décor élégant.

Avec ses 101 chambres et suites, l’hôtel bénéficie de 2 restaurants, le Fouquet’s et le Joy, de 3 bars, l’Escadrille, le Joy et le Marta très prisé les soirs de printemps et d’été, d’un spa, et de salles de réception.

Si vous avez le temps, et si elle n’est pas occupée surtout, je vous recommande de visiter la suite « signature Arc De Triomphe » de 136 mètres carré. La vue sur la place de l’Etoile y est splendide !

Par ailleurs, les restaurants et bars permettent de passer d’une ambiance à une autre. De plus, le spa dispose d’une piscine, de 2 hammams, mais aussi d’une salle de fitness.

Le Fouquet’s ne veut pas être un simple hôtel, il veut être un concept.

Hôtel 5 étoiles, l’établissement du groupe Barrière est membre des Leading Hotels of the World, un consortium hôtelier qui rassemble les plus grands hôtels de luxe du monde.

Le restaurant mythique Le Fouquet’s

Le prestige de l’hôtel du Fouquet’s est dû à son restaurant. La brasserie Fouquet’s Paris existe depuis 1899 et elle est aujourd’hui associée à l’hôtel Barrière Le Fouquet’s Paris.

La salle du Fouquet’s est classée monument historique depuis 1990. Le groupe Barrière a vite compris que le charme du Fouquet’s était une force, et donc l’a multiplié en 7 autres versions à Cannes (Le Majestic), à Marrakech, Toulouse…

Depuis 1899, la brasserie incarne le chic à la Parisienne avec une ambiance chic et accueillante, qui mêle bonne cuisine et saveurs du terroir français.

Le charme du restaurant est aussi lié à son décor et ses deux terrasses qui donnent sur l’avenue des Champs-Elysées et l’avenue George V.

Concernant la cuisine, c’est le chef Pierre Gagnaire qui opère !

Élu « plus grand chef étoilé du monde » en 2015, le grand chef Gagnaire vous proposera sûrement un caviar d’aubergines aux olives noires, tagliatelles de courgettes au parmesan en entrée, puis un filet de bar poché à l’huile d’olive avec sa galette de semoule de blé dur en plat, pour finir avec les belles profiteroles signées Fouquet’s.

La réouverture du restaurant

réouverture du Fouquet's

C’est le 14 juillet 2019 que le Fouquet’s a officiellement rouvert ses portes après rénovation.

En 2015 puis en 2017, le Fouquet’s a connu de nombreuses constructions réalisées par Jacques Garcia, en modifiant certains design, en embellissant ses différentes terrasses, en construisant de nouvelles chambres et suites.

Lors de cette dernière rénovation en date, le Fouquet’s a voulu garder son charme naturel et a été refait à l’identique malgré la possibilité de faire du neuf.

En effet, pourquoi transformer un restaurant qui fonctionne ?

Selon Géraldine Dobey, la directrice générale de l’établissement, les 110 employés de la brasserie se font « une joie de retrouver tous leurs collègues et revoir leurs clients ».

Mon avis : accueil impeccable de la part de toute l’équipe, même à 3 heures du matin, room service plus que réactif et cuisine de qualité, j’ai dormi d’un sommeil profond dans la sublime chambre donnant sur l’avenue George V.

Au réveil, le petit déjeuner au Joy est toujours aussi qualitatif (et si vous redécouvrez l’endroit, promenez-vous dans le nouveau décor de bibliothèque, fascinant !)

Je craignais le bruit de cette arête du Triangle d’Or mais vous n’avez aucun souci à vous faire de ce côté-là : le vitrage est à l’épreuve des bolides qui animent les nuits chaudes du VIIIème arrondissement.

Le plus : le luxe, c’est l’espace. Du lit aux espaces de rangements en passant par la salle d’eau, vous ressentirez cette profonde liberté liée aux volumes.