Récemment, la plateforme de streaming de jeu vidéo Twitch a demandé à ses utilisateurs de contribuer à une campagne de sensibilisation, pour le mois de la santé mentale.

L’article suggère subtilement aux joueurs de prendre quelques minutes pour parler de leur propre expérience en matière de santé mentale, et énumère un certain nombre d’organismes de charité et d’organisations, auxquelles ils pourraient se joindre pour essayer de lever des fonds. Bien que le post soit plutôt court, il a attiré l’attention de beaucoup de personnes sur Twitter, et a ainsi suscité de nombreuses réactions, et un support plutôt positif de la part de la communauté virtuelle.


 

 

Ce n’est pas la première fois que Twitch s’engage et publie des articles à propos de la santé mentale. Leurs lignes directrices communautaires disposent même de toute une page consacrée au sujet, avec divers liens vers diverses ressources, pour des problèmes de tous types. Twitch propose même à ses joueurs quelques jeux thérapeutiques, qui « reposent sur des principes fondés sur des preuves, ou qui font l’objet de recherches prometteuses » en matière de santé de mentale.

Certains streamers peuvent être découragés de discuter de leur expérience sur un site web plutôt mal-réputé pour ses chats « toxiques », où certains utilisateurs s’amusent à embêter les autres, ou peuvent être vraiment violents dans leurs propos. Mais cela peut tout de même en amener certains à trouver l’aide dont ils ont besoin, et cela permet également d’aborder le problème sans forcer la main à ceux qui ne sentent pas à leur aise pour en discuter. Le populaire Fortnite Ninja offre ainsi son flux de streaming comme un exutoire à ses utilisateurs souffrant de problèmes de santé mentale. Néanmoins, il précise que ce qui aide le plus, c’est évidemment de prendre soin de soi :

« La joie que je vous apporte, ou quoi que ce soit d’autre, je suis un exutoire, quelque chose qui peut vous aider à traverser ces épreuves… Utilisez-moi, mais comprenez que je ne peux pas vous réparer. Vous devez vous réparer vous-même. La vraie fin de la partie, c’est de travailler sur vous-même, sinon vous ne serez jamais véritablement heureux ».

Sensibiliser les communautés à la santé mentale peut sembler redondant pour certains, mais une plateforme comme Twitch offre une dynamique rare entre streamer et spectateur, qui permet de davantage toucher que n’importe quel message « basique » d’entreprise. La participation de sociétés à des campagnes de prévention comme le Mois de la sensibilisation à la santé mentale peut sembler dépassé ou fallacieux, mais la capacité de Twitch de connecter les streamers et les téléspectateurs permet en réalité une campagne qui touche de manière plus personnelle, et donc plus efficace.

Les téléspectateurs se prennent souvent d’affection pour des streamers en particulier, créant ainsi un lien « personnel ». Pour certains, passer du temps à jouer tous les jours avec la même personne s’apparente à une véritable amitié, même si vous êtes une seule personne parmi des milliers d’autres. En fait, de nombreux streamers essaient même de favoriser ce type de communauté autour de leur chaîne, en lisant et en répondant à un maximum de conversation, presque autant qu’ils jouent. Ainsi, certains spectateurs sont amis avec leurs streamers préférés, tels des habitués.

Un peu à la manière d’un artiste et de ses fans, les téléspectateurs se lient à leurs streamers préférés. Un message de soutien, de prévention à la santé mentale, peut alors leur sembler aussi sincère et personnel que s’il venait d’un membre de la famille ou d’un ami. Pour beaucoup de personnes atteintes de maladie mentale, les streamers de Twitch offrent une sorte d’amitié qu’elles pourraient avoir du mal à créer ailleurs. Même une brève discussion sur ces soucis, en ligne, pourrait atteindre des milliers de personnes et avoir le même poids qu’une conversation avec un proche.

Grâce à Twitch et aux streamers qui participent à ce Mois de la sensibilisation à la santé mentale, beaucoup de personnes pourraient bientôt obtenir le soutien dont ils ont réellement besoin.