Désigné comme le premier pays à visiter en 2019 par Lonely Planet, il n’y a pas de meilleure période pour visiter le Sri Lanka. « Le Sri Lanka profite son heure de gloire sous le soleil équatorial et le changement est imminent », a déclaré l’auteur du Lonely Planet, Ethan Gelber, dans le livre Best in Travel 2019. « Déjà connu des voyageurs intrépides pour son mélange de religions et de cultures, ses temples intemporels, sa faune riche et accessible, un milieu de surf en plein essor et des habitants qui, contre tout préjugé, sont des plus accueillants et chaleureux, après des décennies de guerre civile, c’est un pays nouveau. Aujourd’hui plus que jamais, les familles, les amateurs d’adrénaline, les éco-touristes, ceux qui recherchent le bien-être et les gourmets de tous les budgets y trouvent leur compte. Même le Nord, l’Est et des zones auparavant interdites, difficiles à atteindre ou manquant d’infrastructures, offrent de nouvelles découvertes. »

 

Teardrop Hotels est ce qui représente le mieux les lieux originaux sri-lankais. Il propose des propriétés, petites et luxueuses dans l’ensemble du pays. Ouvert en 2008 à Colombo, Wallawwa, est le premier hôtel de la chaîne à avoir été inauguré. Il a été suivi du Fort Bazaar, au cœur du Galle Fort, site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le Kumu Beach, un hôtel en bord de mer de dix chambres et situé à 20 km au nord de Galle a été le suivant. Plus récemment, l’hôtel de la chaîne Camellia Hills a ouvert ses portes près de Dickoya dans le réservoir de Castlereagh.

Dernièrement, le groupe a ouvert une collection de bungalows « Tea Planter » : Nuwara Eliya, Ella et Kandy, près de Dickoya. Ils sont stratégiquement situés le long de la « route du thé » pour offrir aux clients une expérience vintage contemporaine. Le Goatfell a été le premier à ouvrir ses portes.

 

Cette ancienne résidence de surintendant se trouve dans le domaine Concordia, une célèbre plantation de thé située en altitude, au-dessus de la ville de Nuwara Eliya. Avec ses quatre chambres, salle de séjour et salle à manger, l’ancien bungalow offre une expérience intime magique. Les espaces intérieurs, réalisés par l’architecte Philip Weeraratne, reflètent la philosophie country-chic et rappellent une époque passée, mais avec de nombreux accents contemporains. La quasi-totalité du mobilier a été fabriquée au Sri Lanka par Only & Co Creative. D’anciennes pièces de caractère ont été intégrées afin de conserver un intérieur « qui se marie parfaitement avec le neuf ». Les clients peuvent également profiter de salons chauffés au feu de bois, d’une vue panoramique de la piscine sur le champ de thé et des services d’un majordome. Au menu, des plats sri-lankais et occidentaux, concoctés avec des ingrédients locaux (tous les légumes du Goatfell sont de saison et cultivés par le voisin de l’hôtel).

 

Après le Goatfell, c’est le Nine Skies qui est inauguré ce mois-ci. Il est situé près du lieu de rendez-vous hippy Ella, une petite ville du district de Badulla, dans la province d’Uva. La propriété a été construite à une plus grande échelle. Il s’agit en fait d’un hôtel de cinq chambres situé dans un jardin privé de plusieurs hectares récemment rénové. En plus d’un terrain de croquet et d’une piscine, la terrasse ensoleillée de la propriété offre une vue imprenable sur une vallée qui mène à une fabrique de thé en exploitation et à la célèbre Demodera Loop. L’hôtel date de l’ère coloniale et son originalité s’harmonise parfaitement avec ses installations modernes, son service personnalisé haut de gamme et ses repas gastronomiques.

Le meilleur moyen de transport pour s’y rendre est le train. Le  Yakada Yaka ou « Diable de fer » agrémente les montagnes du Sri Lanka depuis le XIXème siècle. Il transporte du thé et des personnes entre Colombo et les stations de montagne. À l’arrivée, les clients sont pris en charge à la gare et transférés en tuk-tuk en quelques minutes seulement en passant le long des routes bordées de champs de thé de la gare de Demodera au Nine Skies. Son nom est un clin d’œil au viaduc à neuf arches, dans lequel on peut apercevoir « neuf cieux » lorsqu’on regarde à travers.

 

Sri Lanka – Getty Images

 

La dernière propriété de Teardrop, Pekoe House, devrait ouvrir ses portes plus tard en 2019. À seulement 45-60 minutes des zones tropicales de Kandy, elle se situe au milieu des superbes domaines de thé au nord-est, à portée de vue de la chaîne de montagnes de Knuckles. Pekoe House disposera de six chambres doubles, d’une piscine, d’un terrain de croquet, d’un salon-salle à manger, et proposera une cuisine d’inspiration locale. Différentes activités seront proposées : des visites d’usines de thé, des randonnées dans les montagnes Hunas et des randonnées dans la jungle pour repérer des espèces sauvages endémiques, telles que le sambar blanc et le muntjac.

 

Sri Lanka – Getty Images

 

Tout comme les autres propriétés de Teardrop Hotels, le Camellia Hills ne propose que cinq chambres individuelles. Pourtant, elles offrent toute des vues magnifiques sur les montagnes depuis les terrasses de jardins privés. C’est le lieu idéal pour commencer à explorer le paysage sri-lankais. Mieux encore, les clients peuvent voyager entre toutes les propriétés pour profiter de sports comme le trekking le long des sentiers, le rafting en eaux vives, la navigation en bateau, mais aussi des pique-niques en forêt.

teardrop-hotels.com