Plume, une startup qui donne aux enfants le goût de l’écriture et de la lecture (nous vous la présentions en janvier dernier) a une rentrée riche. Outre son récent partenariat avec Gulli, la chaine pour enfants, pour proposer des histoires originales, Plume vient aussi de lancer son application pour smartphones et tablettes

Plume qu’est ce que c’est ?

Plume propose aux enfants de 8 à 11 des exercices ludiques permettant de développer leur expression écrite et leur goût pour la lecture. Sur le site, l’enfant choisi une histoire, parmi les quatre univers existants (qui correspond chacun à un âge) et doit compléter chaque chapitre pour le faire avancer, soit avec l’aide de son clavier, soit en écrivant sur du papier (les parents prennent alors en photo la prose de leur bambin et l’envoient via l’application à la correction). Plume lui corrige son texte et lui permet de collecter des badges en fonction de ses progrès, badges correspondant à des compétences en accord avec le programme de l’éducation nationale. Une fois les sept chapitres de l’histoire complétés et corrigés, les parents peuvent imprimer le “livre” final de l’enfant. Plume est accessible par abonnement au prix de 9,90 euros par mois. 

Qui est derrière Plume ? 

“Cette année, c’est ma première rentrée non-scolaire de ma vie”. Plume a ainsi été créée en 2018 par Aude Guéneau. Cette jeune femme de 35 ans a, avant de passer de ce côté-ci de la startup nation, enseigné pendant onze ans en collège, à la cité scolaire du Corbusier à Poissy dans les Yvelines. Passer de l’éducation nationale à l’entrepreneuriat est chose peu commune, surtout quand on sait que de plus en plus de jeunes cadres quittent le monde de l’entreprise pour des expériences avec “plus de sens”. Aude Guéneau, elle, voit beaucoup de ponts entre le monde des jeunes pousses et celui de l’enseignement : “Il y a beaucoup de gens passionnés, qui cherchent toujours à apprendre de nouvelles choses. D’une certaine manière, l’enseignant est l’entrepreneur de sa classe.”

Des nouveautés en cette rentrée : une appli mobile, Gulli, et les aides aux “dys”

Outre le site internet, Plume a désormais ses versions smartphone et tablette pour Android et iOS. Plume a aussi lancé un partenariat avec la chaine spécialisée dans les programmes pour enfants Gulli. D’une part Plume va pouvoir utiliser certaine licences pour développer de nouvelles histoires et étendre son catalogue. D’autre part, l’application Plume est désormais accessible sur toutes les tablettes tactiles développées par Gulli et destinées au jeune public. 

Plume propose également des nouveautés pour aider les enfants “dys” : dysphoniques, dyslexiques… Grâce à l’outil numérique, les enfants en difficulté pourront utiliser diverses nouvelles caractéristiques de l’application (avoir des mots en surbrillance, pouvoir écouter les mots…) afin de palier leurs problèmes de lecture ou de compréhension des textes.  

Les objectifs à terme 

Plume désirer, à l’instar de celui avec Gulli, monter un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France afin de créer des histoires adaptées des grands classiques de la littérature française.

Plume en chiffres 

Plume, c’est 8 collaborateurs, 200 000 euros levés depuis le lancement de la première version du site en décembre 2017, 10 000 enfants (et parents) séduits par le service. Et un compte de résultat prévu à l’équilibre pour la fin de l’année