Il aura fallu quatre ans et toute la passion des propriétaires Adrianna Ohanian Karembeu et son mari arménien Aram Ohanian, amoureux du Maroc, l’aide de leur ami et architecte Gil Dez et de la décoratrice France Ansaldi, pour ériger un lieu hors des codes, un hymne au style oriental, baroque mâtiné d’un esprit colonial et florentin, un cachet inimitable en fait : le Palais Ronsard.

 


Patio – © Palais Ronsard

Erigée sur 3 hectares de terrain, la bâtisse d’époque 1930, enfouie dans une végétation luxuriante de plus de 20 000 m², offre à l’œil un mélange riche et foisonnant entre maison coloniale, villa toscane et palais marocain. Construite en arc de cercle, son patio exubérant invite plantes en tout genre, lampes à pampilles et suspensions en laiton martelé, bestiaires en porcelaine, notamment oiseaux multicolores, secrétaires, paravents en bois sculptés, tableaux orientaux, cashmere et coussins posés négligemment sur les canapés.

Le ton est donné !

Il ne reste plus qu’à s’asseoir pour déguster au matin un petit-déjeuner ou simplement se laisser prendre à la magie du lieu.

Un endroit cocon respirant l’ailleurs

Lobby – © Palais Ronsard

Dès le lobby, le dépaysement est total. L’œil happé par tant d’objets, de styles, ne sait plus où donner de la tête. Conçu comme une maison privée, le Palais Ronsard regorge de détails, d’objets glanés ci et là, de coins et de recoins, véritables invitations à se mettre sur pause et à laisser l’esprit s’évader.

Un endroit cocon, qui respire l’ailleurs !

Jardin d’hiver – © Palais Ronsard

De part et d’autre du lobby, le Jardin d’Hiver déclinant une palette de bleus poudrés, offre son décor apaisant pour le petit-déjeuner, bonbonnière ravissante et raffinée où le même souci du détail est présent. Quant au dîner orchestré par le chef étoilé, Xavier Le Mathieu, il régale les papilles dans le chatoiement des lumières tamisées et des photophores.

Le Bar Ronsard

Bar Ronsard – © Palais Ronsard

Une envie en fin de journée de déguster un verre ? Alors direction le Bar Ronsard. Ici le rouge domine. Rouge sang le plafond à damier, rouge rubis les assises des fauteuils garnies de vert qui accompagnent des tables noires habillées de pampilles.

Quelques tapis jetés ici et là réchauffent le sol en marbre et des lampes en laiton martelé projettent un éclat ombré.

Une ambiance fin de siècle règne dans cet endroit pas comme les autres.

Coins et recoins pour se laisser aller à la flânerie

Jardins – © Palais Ronsard

Durant la journée, la balade dans ce lieu hors du temps, permet une vraie coupure avec le rythme citadin. S’alanguir au soleil sur un des matelas raffinés entourant la piscine aux reflets bleutés, lire confortablement installé dans un des canapés moelleux du patio bordant le bassin, se nicher sous une gloriette non loin de roses Pierre Ronsard tout en écoutant la douce musique des fontaines, flâner dans le jardin aux oliviers centenaires ou bien s’étendre sur le transat de sa terrasse pour profiter du rideau de verdure tout en se laissant prendre à une de ses rêveries orientales et suspendre le temps ? A vous de choisir !

Palais Ronsard Marrakech – © Palais Ronsard

Enfin le soir, il fait bon retrouver sa suite. Toutes content une histoire singulière et unique, où l’Orient rencontre l’Occident. On se plaît encore à se prendre pour une courtisane, attendant que son seigneur et maître daigne l’honorer dans un décor mêlant à profusion draperies opulentes et objets précieux.

Un jardin secret à goûter à deux !

Mon avis :

Une adresse à ne pas douter secrète et où l’on se sent chez soi. Pari réussi pour Adriana (Karembeu) et Aram Orahian.

La décoration est foisonnante, dans un mélange néo-mauresque, baroque et toscane. Chaque suite (il y en a 22 + 6 pavillons) dégage sa propre atmosphère et décline son caractère particulier avec ses objets chinés.

Bravo pour tous les coins ou recoins où l’on peut s’isoler, le patio au style colonial et oriental où l’on aime prendre son petit-déjeuner au soleil et travailler (si l’on en a envie !) ou le Bar Ronsard pour un dernier verre.

Par contre comptez 25/30 mn pour aller à la Place Jemaa el Fna en taxi. Prévoir de commander son taxi une trentaine de minutes auparavant.

Palais Ronsard

ABYAD, Municipalité, Palais Ronsard Propriété SALAH 7, Marrakech, Maroc

Tel : +212 5242-98600

http://www.palaisronsard.com

<<< À lire également : Le Selman, Un Week-End A Marrakech >>>