Où Bruncher Ce Week-end : Laï’Tcha, Le Petit Frère de L’Etoilé Yam’Tcha

Quand j’ai appris que le couple mythique du Yam’Tcha ouvrait un nouveau restaurant, mes papilles se sont agitées instantanément.

Avec la même exigence sur les produits, avec les mêmes fournisseurs, le Lai’tcha propose une délicieuse cuisine asiatique, vue sous un angle bien différent de son grand frère situé rue Saint Honoré…


 

Si comme moi vous êtes friands de bonnes tables, vous avez probablement mis le doigt dans l’engrenage « Chef’s Table » sur Netflix.

La série suit des chefs en cuisine, à travers la planète, pour découvrir leurs philosophies de vie, leurs manières de travailler et d’aborder cet univers passionnant.

Comme des milliers de gourmands, c’est ainsi que j’ai fait la rencontre d’Adeline Grattard, chef étoilée.

L’histoire est belle, l’image donne envie : je devais entrer dans l’écran et aller goûter les plats imaginés par ce couple…

L’histoire du Laï’Tcha d’Adeline Grattard

Elle a vécu à Hong Kong pendant deux ans avec son mari, Chi Wah Chan, un réel Mister Tea. Comprendre : un spécialiste du thé.

C’est là-bas qu’Adeline Grattard a pris pour habitude le matin de s’arrêter prendre une boisson à base de thé noir très infusé avec du lait concentré : le Laï’tcha.

C’est à son retour en France qu’elle ouvre Yam’Tcha, en 2009. Un an plus tard, c’est la consécration, elle obtient sa première étoile au guide Michelin (et qui la fait découvrir dans Chef’s Table).

À la suite du succès de son restaurant étoilé Yam’Tcha, la chef Adeline Grattard a ouvert en 2018 cette nouvelle adresse pour ses clients qui réclamaient du « Yam’Tcha à emporter ».

Ainsi démarra l’histoire de Laï’tcha. Le nom de son nouvel établissement, le café Laï’tcha, vient de cet endroit où l’on peut déguster des plats authentiques de Hongkong.

La carte du Laï’tcha

Ouvert tous les jours, afin de satisfaire sa clientèle qui déjeune en décalé (ou n’a pas le temps de se poser pour déjeuner), le Laï’tcha possède aussi une partie traiteur à emporter.

Le dimanche matin, le café Laï’Tcha présente son brunch aux délicieuses saveurs asiatiques.

Concernant le brunch asiatique, la formule est simple, 42€ pour composer son brunch parmi différents choix.

On commencera avec une viennoiserie ou il faudra choisir entre un Polo Bao ou un Babka chocolat, noix de pécan. Ensuite, une soupe, soit une congee,  soit une soupe de nouilles aux légumes.

Il faudra choisir son side, épeautre, butternut et graines croustillantes ou bien trévise, cheddar, cumin et soja.

Pour continuer, choisissez un sandwich :
– Pain de seigle, poissons fumés et cream cheese
– Toast aux œufs à la Hongkongaise, ciboule et comté

Enfin, en dessert, vous aurez le choix entre un coulis d’airelles aux épices, mousse de fromage blanc ou une salade de fruits exotiques.

La cuisine aux influences asiatiques d’Adeline Grattard fait voyager ses clients à travers toute l’Asie où l’on peut trouver une savoureuse salade de pomelos chinois, pamplemousse rose, King crabe, piment, cacahuètes.

Ainsi que des nouilles originales aux patates douces, champignons, shimejis, tofu aux 5 parfums ou encore un fabuleux poulpe au lait de coco, kumbawa, aubergines et concombres.

Ruez-vous donc, les yeux fermés, au Laï’Tcha,7 rue du Jour dans le Ier arrondissement pour découvrir aussi bien un traiteur qu’un lieu de brunch plus qu’atypique.

On aime : les saveurs relevées, les produits de qualité, le principe des portions réduites qu’on peut partager, et la déco brute.

Lai'Tcha Brunch