Ce mardi 4 juin avait lieu le lancement de Headspace, l’application de relaxation et de méditation leader au monde, en version française.

La voix qui a initié des millions d’abonnés à la méditation, la personne la plus attendue, Andy Puddicombe, n’était pas présente : c’est donc de la part de Rich Pierson, le CEO fondateur, et de Megan Jones, la CSO (Chief Scientist Officer), que nous avons pu en apprendre davantage sur les plans de Headspace pour conquérir le marché francophone.


Avertissement : l’auteur de ces lignes utilisait Headspace en 2016 en anglais, c’est pour cela qu’il a sauté sur l’occasion d’aller interviewer l’équipe lors de la sortie en français de l’application.

Headspace : la méditation accessible

Leader du marché

L’application, lancée en 2010, a vu plusieurs versions se succéder depuis sa V1, et a su conquérir 46 millions d’utilisateurs dans 190 pays.

Headspace est une application qui nous initie à la méditation pour soigner les maux et le mal-être de la vie quotidienne : stress, charge mentale, angoisse, difficulté à dormir… et nous aider à être plus productif. Le challenge des fondateurs : changer les idées reçues sur la méditation, et améliorer la vie des abonnés, tout en gardant un taux de rétention élevé (combien de clients restent un an puis se désabonnent ? C’est le cœur du business model de telles applications par abonnement : garder le client le plus longtemps possible).

Avant le lancement français, Headspace était déjà disponible en anglais pour le monde entier, puis s’était tournée vers l’Allemagne, premier gros marché européen. L’application est aujourd’hui disponible en trois langues, et l’abonnement annuel est à 72 €. https://www.headspace.com/

Facile d’accès et intuitive, l’UX de Headspace a inspiré de nombreux copycats sur le marché (dur de dénombrer tous les concurrents, plus d’un millier, sur l’AppStore et le Google Play Store).

Les bienfaits de l’application Headspace

L’application propose de multiples variations de la pratique de la méditation : en fonction de votre âge, votre travail, votre niveau d’anxiété.

L’analyse de départ des fondateurs de Headspace : comprendre d’où vient le stress qui détruit nos vies. Le stress est principalement produit par le travail, la famille, les soucis financiers, les relations avec les autres.

Le bienfait principal de la méditation : probablement nous aider à garder notre calme, et à ne pas nous laisser déborder par nos émotions. En effet, le fait de méditer fait travailler le cortex préfrontal, zone impliquée dans la prise décision (notamment car nos fonctions cognitives, et donc notre raisonnement, sont créées par ce cortex préfrontal). Méditer calme le corps et l’esprit en diminuant les émotions intenses comme le stress ou la colère, pour un résultat plus zen. Le but d’une vie réussie est d’être émotionnellement constant pour ne (presque) plus ressentir le stress.

Les chiffres avancés par Megan Jones, la CSO (Chief Scientist Officer) ?

Méditer une semaine réduirait de 22% notre niveau d’anxiété et augmenterait de 14% la bonne humeur.

4 semaines d’utilisation de Headspace reviendrait à être 14% plus concentré, réduirait le stress de 32%, et réduirait de 57% l’agressivité.

Selon les dirigeants de Headspace, les utilisateurs sont extrêmement satisfaits, voire passionnés : l’application devient un sujet de conversation en soirée.

Headspace n’a pour le moment que très peu investi en publicité, l’essentiel de la croissance étant organique : ce sont les utilisateurs qui vendent la marque par le bouche à oreille, se transformant ainsi en ambassadeurs, le rêve de toute marque et modus operandi des DNVB (Digital Native Vertical Brand) au sens large.

Headspace collabore aussi avec des chercheurs pour apaiser voire guérir certaines maladies. 67 sujets d’études cliniques sont en cours pour améliorer Headspace et prouver que la méditation est bénéfique au corps et à l’esprit.

De plus, Headspace a publié 20 articles sur leur études, dans des journaux liées à la méditation, afin d’asseoir son autorité et sa crédibilité.

Bien-être, nutrition, sommeil, comment bien bouger: tout est étudié par l’équipe qui a pour but d’améliorer la vie des utilisateurs.

La France, prête pour une vague de bonheur et de relaxation ?

Selon Rich Pierson, Paris serait une ville très stressante, “la plus stressante” qu’il ait jamais vue. Des études ont prouvé qu’un tiers des Français est malheureux, et pour cause : les finances (43%), le travail (35%), la santé (31%), sont chez eux des facteurs majeurs de stress. L’intuition du fondateur est corroborée par ces chiffres : plus de la moitié des Français se disent plus stressés qu’il y a 5 ans.  La politique est elle aussi source de stress, particulièrement avec les manifestations des gilets jaunes (45% de la population française s’estime stressée à cause des manifestations à répétition).

En France, on connaissait le concurrent Petit Bambou qui s’accaparait le marché, et se vend aussi en BtoC.

Headspace développe en outre une offre BtoB avec environ 350 entreprises, pour optimiser la performance des équipes en “assainissant” les lieux de travail. Le business plan de l’application au logo orange reste le même qu’avec le marché anglophone : une croissance organique, portée par des super-users qui deviendront ambassadeurs.

Cela faisait déjà plus d’un an que la marque cherchait sa voix francophone, et c’est une voix féminine qui a été retenue: Andy ne nous guidera pas de sa voix.

Andy Puddicombe

Fondateur-Headspace-Andy-Puddicombe

La tête d’affiche de Headspace c’est Andy Puddicombe, véritable rockstar planétaire de la méditation.

Anciennement moine bouddhiste (10 ans) au Tibet, au Népal, en Inde, même en Russie, où il a enseigné l’art de la méditation.

Après cet épisode, il rentra en Occident dans le but d’en démystifier la pratique et partager sa connaissance. Il enseigna la méditation individuellement dans une clinique, et rencontra Rich Pierson qui étudiait lui l’acupuncture. Ensemble, ils décident de changer d’échelle et d’inculquer les valeurs et les techniques de la méditation à un niveau global grâce à l’application.

Andy est devenu un symbole de la méditation cool et abordable. Il est invité partout, chez Jimmy Fallon, chez Ellen, et vous avez peut-être vu sa conférence TED, “ça ne prend que 10 minutes de conscience“. 

L’application a reçu 5 Webby Awards, en 2018 et 2019, et faisait partie du #Bestof2018 de l’AppStore parmi les meilleures applications fitness et santé : si vous avez manqué Andy en anglais, Headspace vous attend désormais en français pour vous aider à vous concentrer et à mieux gérer vos émotions !