COVID-19 | Les autorités hongroises ont décidé de fermer les frontières le 1er septembre à tous les ressortissants étrangers, après une forte augmentation du taux d’infection. Cette mesure est toujours en vigueur. L’entrée sur le territoire hongrois est autorisée pour les personnes devant participer à un évènement sportif ou voyageant pour motif impérieux. Néanmoins, ces personnes doivent effectuer deux test PCR ou antigénique (un avant l’arrivée et un autre après) et observer une période de quarantaine.

 

Un couvre-feu est toujours en vigueur et seules les terrasses des restaurants sont rouvertes depuis la fin du mois d’avril.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Alex Ledsom

 

<<< À lire également : Voyager en Europe cet été : voici les cinq destinations les moins chères ! >>>