L’île de la Dominique est célèbre pour être « l’île nature des Caraïbes ». C’est la raison pour laquelle les autorités insulaires ont décidé de mettre en place un nouveau visa « Travail dans la nature » pour accueillir les télétravailleurs souhaitant vivre et travailler dans un endroit où la migration des cachalots est un évènement majeur de la vie quotidienne.

 

Le gouvernement de la Dominique a mis en place un nouveau programme visant à attirer les touristes actifs dans les régions montagneuses du pays. Ces derniers pourront alors profiter de la richesse naturelle de ces magnifiques paysages. Parallèlement, ce programme permettra d’aider les acteurs locaux et d’alimenter la campagne en faveur du développement durable du pays.

Le visa Work in Nature (WIN, Travail dans la nature) fonctionnera selon les modalités suivantes :

  • Les touristes pourront s’installer pour une durée maximale de 18 mois, afin de télétravailler et de vivre sur l’île de la Dominique.
  • Les familles sont également encouragées à soumettre leur candidature. Les enfants pourront fréquenter les écoles locales, dans le cadre d’un « forfait famille ».
  • La demande de visa coûte 100 dollars, le visa est au prix de 800 dollars pour une personne seule et de 1200 dollars pour une famille.
  • Les candidats doivent être âgés d’au moins 18 ans et ne pas avoir fait l’objet de condamnations pénales.
  • La principale exigence, et la plus difficile à remplir pour la plupart des gens, est de s’attendre à percevoir au moins 50 000 dollars de revenus au cours de l’année à venir.
  • Une fois la demande de visa déposée, une réponse devrait être émise dans les sept jours.

L’un des aspects clés de ce programme de visa est qu’il permettra de soutenir les acteurs du tourisme locaux qui ont été touchés par la pandémie. La Dominique est fortement engagée dans la lutte contre le changement climatique. En effet, depuis le dévastateur ouragan Maria en 2017, le pays s’est engagé à devenir la première nation résiliente au changement climatique. Ainsi, chaque complexe hôtelier de l’île doit s’approvisionner en nourriture localement. Par ailleurs, la Dominique a mis en place une interdiction de l’utilisation du plastique, décrite comme la plus « complète au monde » par National Geographic. Enfin, en 2022, le pays inaugurera sa première centrale géothermique qui fournira une énergie moins chère non seulement aux résidents, mais également aux îles voisines de la Martinique et de la Guadeloupe.

La ministre du Tourisme, Denise Charles, a déclaré que cette initiative contribuera « à stimuler notre industrie touristique dans le cadre de notre plan de relance progressive du tourisme, tout en offrant une solution aux personnes qui souhaitent travailler à distance dans un environnement tropical. Les parties prenantes et les partenaires insulaires ont tous collaboré pour proposer un programme attrayant qui permettra également de contribuer à la relance économique. »

La Dominique accueille depuis longtemps les investisseurs étrangers, notamment dans le cadre de son programme Citizenship by Investment (citoyenneté par l’investissement, NDLR.), qui permet à ceux qui le souhaitent de devenir citoyen dominicain à part entière après avoir apporté une contribution économique à un fonds gouvernemental ou après avoir investi dans un bien immobilier. En outre, cette citoyenneté peut être transmise aux générations futures.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Alex Ledsom

<<< À lire également : Le classement des 10 pays où les « digital nomades » sont heureux >>>