Alors que la technologie a pris le contrôle de nos vies, le monde est devenu plus petit. Vous pouvez scroller sur votre téléphone des photos de merveilles du monde quelques minutes à peine après qu’elles ont été prises ou discuter en vidéo avec des amis et des collègues du monde entier. Parfois, il est aussi un peu trop facile de planifier un voyage avant d’arriver sur place, car les articles, les critiques et les guides de voyage ne manquent pas.


 

Planifier son voyage peut être une bonne chose, mais parfois le facteur surprise a son propre attrait. Il n’y a rien de tel que de se retrouver dans un coin du monde qui semble être le vôtre, un sentiment que vous ne pouvez pas reproduire s’il y a une centaine de touristes qui photographient le même coucher de soleil ou posent devant la même cathédrale. Et ne parlons pas des foules qui font la queue pour une photo Instagrammable devant un mur peint.

Heureusement, le monde est encore grand, même si on n’en a pas toujours l’impression. Il y a plus d’une façon de trouver l’expérience que vous recherchez et ces destinations alternatives le prouvent. Vous trouverez des similitudes avec les destinations touristiques du monde, mais sans la même réputation tape-à-l’œil. C’est l’occasion d’avoir moins de monde, des prix plus bas et la possibilité de trouver un endroit qui vous ressemble. Même si ces endroits ne sont pas aussi célèbres, vous les aimerez tout autant, peut-être même plus, car vous ne serez pas en concurrence pour votre place au paradis.

 

Oubliez : les îles grecques, essayez : Halkidiki

Les îles comme Mykonos sont généralement les plus appréciées, mais Halkidiki offre les mêmes eaux turquoise à des prix plus bas, avec moins de monde et sans ferry. En fait, vous pouvez vous rendre à votre station balnéaire en une heure de route seulement de l’aéroport de Thessalonique. Cette proximité la rend populaire auprès de la population locale, vous serez donc entouré de la culture grecque plutôt que de bateaux de croisière et d’excursions touristiques.

Halkidiki compte trois péninsules, qui forment un trident dans la mer Égée. La plupart des visiteurs choisissent de séjourner à Kassandra, la partie la plus occidentale, pour se faire dorloter dans des stations balnéaires et profiter d’une ambiance de vacances familière. Sithonia, l’île centrale, est plus calme et plus décontractée, tandis que la troisième, Athos, abrite de magnifiques monastères que l’on ne peut voir que lors d’une croisière touristique. Tout comme les îles, les trois péninsules bénéficient d’un soleil radieux, de superbes plages et de fruits de mer frais.

 

Oubliez : Rome, essayez : l’Algérie

L’empire romain s’étendait sur plus de cinq millions de kilomètres carrés, alors ne vous limitez pas à la visite du Colisée. Dirigez-vous plutôt vers l’Algérie, où des ruines comme celles de Djemila et de Timgad subsistent encore aujourd’hui. Après avoir été oubliées, puis préservées par le climat désertique, elles sont toujours dans un état fantastique après deux millénaires. L’histoire y est tout aussi présente et il n’est pas nécessaire de se bousculer pour prendre la photo parfaite.

Si l’histoire est un attrait majeur pour la plupart des visiteurs, l’Algérie a plus à offrir que vous ne le pensez. Les paysages époustouflants comprennent à la fois des plages et des montagnes, ainsi que des parties du désert saharien. Voyager ici est certainement plus compliqué que de se rendre en Italie, mais les voyageurs voudront vite trouver un guide ou faire des recherches approfondies pour voyager de manière indépendante avant de demander un visa.

 

Oubliez : Chichen Itza, essayez : Tikal

Les ruines mayas de Chichen Itza sont parmi les plus spectaculaires, mais elles sont aussi parmi les plus fréquentées. C’est une excursion d’une journée très prisée depuis les stations balnéaires de Cancun et les ports de croisière mexicains, et elle est souvent très fréquentée. En revanche, si vous vous dirigez vers le sud jusqu’au Guatemala, vous trouverez Tikal, plus ancien, plus grand et situé dans un cadre magique.

Il faut reconnaître que Tikal demande un peu d’effort pour s’y rendre. Depuis Guatemala City, vous devrez prendre un bus d’une journée ou un vol rapide jusqu’à Flores et, de là, il vous faudra encore environ une heure de route pour atteindre le site archéologique. Les voyageurs qui font le voyage sont récompensés par un environnement de jungle vierge qui abrite des animaux sauvages comme des singes hurleurs, des coatis et des dindons ocellés. Ici, vous pouvez également escalader plusieurs des pyramides, une expérience à ne pas manquer (mais interdite à Chichen Itza).

 

Oubliez : l’Inde, essayez : le Sri Lanka

L’Inde est immense, trépidante et, pour beaucoup de gens, impressionnante. Si vous n’êtes pas prêt pour cette destination, essayez plutôt le Sri Lanka. Cette nation insulaire possède une culture distincte et ne constitue pas un substitut exact, mais elle peut vous faire découvrir le voyage dans cette partie du monde de manière plus simple. Les habitants sont sympathiques, rarement insistants et parlent souvent un anglais parfait.

Comme il s’agit d’un pays plus petit, vous pouvez condenser une grande variété d’activités dans un voyage de deux ou trois semaines. Commencez par la capitale Colombo, dirigez-vous vers les plages populaires des côtes sud et est, puis allez à l’intérieur du pays pour des safaris avec léopard, des plantations de thé et des treks à flanc de colline. Vous trouverez également d’impressionnants temples et des sites historiques classés au patrimoine mondial dans le « Triangle culturel » du Sri Lanka. Les trains et les chauffeurs embauchés facilitent les déplacements.

 

Oubliez : Londres, essayez : Victoria

Bien que distincte, Victoria, en Colombie-Britannique, est la ville la plus anglophone du Canada. Elle entretient des liens profonds avec la famille royale britannique et possède une architecture coloniale qui vous fera douter que vous avez accidentellement traversé un océan. Il est facile de s’y rendre (à quelques minutes en ferry de Seattle ou de Vancouver) et avec un climat doux et 308 jours d’ensoleillement par an, le temps est également meilleur.

Victoria est beaucoup plus petite que Londres, mais vous y trouverez de nombreuses expériences similaires. Passez un après-midi au Royal British Columbia Museum, commandez un fish and chips dans un pub ou prenez le high tea à l’hôtel l’Empress. On y trouve également de fabuleux magasins d’antiquités, de nombreux parcs et espaces verts et même un château.

 

Oubliez : la Grande Barrière de Corail, essayez : la mer Rouge

Bien que la Grande barrière de corail soit la plus célèbre du monde, elle est loin d’être la seule option pour les plongeurs et les amateurs de plongée libre. La mer Rouge, à laquelle vous pouvez accéder à partir de l’Égypte, de la Jordanie, d’Israël et de quelques pays moins visités, abrite des poissons et des coraux d’une grande beauté, ainsi que des eaux chaudes et une excellente visibilité sous l’eau. En bref, c’est tout ce qu’il faut.

Pour avoir le plus d’options (et les meilleurs prix), installez-vous en Égypte. Des villes comme Charm el-Cheikh et Hurghada comptent des centaines de stations balnéaires, avec des options pour tous les goûts et tous les budgets. Les plongeurs confirmés trouveront également des croisières à bord de bateaux de croisière qui se rendent sur des sites de plongée (récifs et épaves) plus éloignés de la côte. Bien sûr, une fois que vous aurez passé votre temps sous la mer, le reste de l’Égypte est également une destination spectaculaire.

 

Oubliez : le mont Everest, essayez : la Cordillera Blanca

L’Himalaya est plus connu, mais la Cordillera Blanca du Pérou est beaucoup plus proche pour les Américains. Une douzaine de sommets atteignent une altitude impressionnante de 6000 mètres ou plus et la région compte plus de 700 glaciers. Des lacs alpins turquoise, des sources d’eau chaude et une flore d’un autre monde ajoutent à l’attrait de la région.

Contrairement au mont Everest, il n’est pas nécessaire d’être un alpiniste expérimenté pour s’y rendre. Depuis la ville de Huaraz, les visiteurs peuvent explorer le parc national de Huascarán en véhicule 4×4 ou partir pour une journée de randonnée ou de VTT. Les aventuriers plus expérimentés (et acclimatés) peuvent également opter pour des treks de plusieurs jours qui s’enfoncent dans la chaîne de montagnes.

 

Oubliez : la Suisse, essayez : la Slovénie

La Suisse est incontestablement magnifique, mais elle est aussi chère. Pour des paysages tout aussi beaux, direction la Slovénie, un pays si digne d’Instagram qu’il est étonnant qu’il ne soit pas encore envahi. Les châteaux abondent, comme l’étonnant château de Predjama construit dans un mur de falaise. Parmi les autres scènes de contes de fées, citons une église sur une petite île au milieu du lac de Bled qui semble presque flotter et le lac Jasna, dont les rives éclatent de couleurs chaque automne.

Compte tenu de sa petite taille, la Slovénie parvient à offrir tous les types d’expériences européennes préférées. Depuis la capitale animée de Ljubljana, vous pouvez visiter les Alpes juliennes, la mer Adriatique, les régions viticoles de l’est et les centres d’aventure comme Bovec. La meilleure façon de tout voir est de louer une voiture pour une semaine ou plus.

 

Oubliez : le safari africain, essayez : le Pantanal

Les amoureux de la vie sauvage ont tendance à se concentrer sur les safaris africains pour réaliser leurs rêves, mais le Pantanal d’Amérique du Sud offre également une expérience incroyable. La région peut être visitée à partir de plusieurs pays, bien que le Brésil soit généralement le pays le plus direct. Les voyages durent généralement de trois à sept jours, ce qui les rend plus faciles à caser si vous êtes un voyageur à court de temps.

Comme en Afrique, vous trouverez des savanes pleines d’animaux sauvages. Des circuits vous emmènent en jeep à la recherche d’ocelots, de fourmiliers géants, de capybara et plus encore. L’observation des oiseaux est inégalée, avec plus d’espèces que vous ne pourriez en compter. Si vous vous lassez – et vous ne vous lasserez pas – vous pouvez faire des excursions en bateau pour changer de rythme. Des excursions d’une journée partent de Porto Jofre et vous pourrez voir des loutres de rivière géantes, des caïmans et des jaguars.

 

Il n’y a rien de mal à voyager vers des destinations classiques, mais si vous recherchez quelque chose de nouveau ou de différent, ces alternatives sont d’excellents moyens de profiter de vos expériences favorites sans toujours retourner au même endroit. Vous profiterez du meilleur d’une ancienne destination préférée, avec une nouvelle tournure… et peut-être même éviterez-vous les foules et les prix élevés pendant que vous y êtes.

 

Article traduit de Forbes US – Auteures : Becky Pokora, Caroline Lupini

 

<<< À lire également : Ces 22 destinations incontournables en 2022 ! >>>