Beaucoup d’observateurs redoutaient la période « pré-électorale » en France et les flottements que génèrent les incertitudes politiques. Finalement le marché a été assez impassible : les fluctuations, que ce soit sur les taux ou les actions, ont été assez faibles. Les résultats de dimanche permettent de clarifier la situation.

Pour nos fonds et nos clients en gestion sous mandat, nous avons limité les prises de risques supplémentaires mais sans pour autant vendre massivement. En effet, nous considérons que les données macro ou micro économiques sont en amélioration un peu partout dans le monde, en Europe et même en France malgré le contexte politique.
Comme toujours, nous sommes à l’aguet d’opportunités d’investissements sur des valeurs spécifiques. En ce moment, nous cherchons plutôt des dossiers en Europe qu’en France en attendant d’y voir plus clair après les élections présidentielles et législatives qui s’annoncent elles aussi assez incertaines.
Nous sommes à l’achat sur 3 valeurs : Econocom, Wirecard et Porr.

Econocom a développé un modèle atypique dans les services IT en devenant un leader européen des services de gestion administrative et financière. Econocom est entré dans le Top 5 français de la gestion d’infrastructures informatiques. Ces différentes activités sont en croissance forte et dégagent des marges élevées. Depuis plusieurs années, l’entreprise a réussi à croître plus vite que ses principaux compétiteurs. La raison de cette surperformance réside dans une organisation commerciale très efficace qui permet des synergies au sein du groupe. Ceci permet à Econocom de croître chez ses clients existants avec un effort commercial limité et aussi une meilleure rentabilité. Logiquement la valeur a réalisé un excellent parcours boursier depuis 2014 mais nous pensons que ce bon comportement pourrait se poursuivre étant donné les ambitions de développement du groupe. Econocom : Achat vers 14.5€.

Wirecard spécialiste allemand du traitement des paiements électroniques est une belle valeur de croissance. Son parcours boursier récent est excellent et reflète la qualité des résultats enregistrés ces derniers mois. Sur l’exercice 2016 en effet, le Chiffre d’Affaires a progressé de 33%, le résultat opérationnel de 35% et le résultat après impôts de 87% ! La direction envisage un exercice 2017 dans la même ligne avec une progression de 25-27% des résultats. Le groupe a également annoncé que le rachat de « Citi prepaid » était finalisé… et annonce d’autres développement un aux Etats-Unis, en Asie et en Europe. Wirecard fait également désormais figure de modèle dans la qualité des informations communiquées au marché, ce qui accroît le niveau de confiance des investisseurs. Nous pensons que la cherté de la valeur est justifiée par la croissance à venir du groupe. Wirecard : Achat vers 52€.

Porr est l’une des plus importante entreprises de construction en Autriche. L’entreprise réalise un Chiffre d’Affaires de 3.6 Milliards d’Euros et couvre tous les segments de la construction. Son activité s’étend de la réalisation de bâtiments, la construction ferroviaire, les ponts ou les tunnels et les routes. Porr est particulièrement bien implanté en Autriche en Allemagne, en Suisse, en République Tchèque et en Pologne, ces 5 pays représentent 86% de son Chiffre d’Affaires. Après une période difficile due à la crise financière de 2008, le groupe a repris le chemin de la croissance : son carnet de commande s’est considérablement regonflé ces derniers mois et laisse espérer une augmentation sensible de la rentabilité. Porr s’est réorganisée en coupant les branches les moins rentables comme son activité d’investissement immobilier par exemple. Les investisseurs gardent en mémoire une période, selon nous révolue, et appliquent une décote injustifiée au titre. Cette appréciation négative sur le titre devrait s’estomper au fur et à mesure de l’année à venir. De plus le rendement est attractif et constitue en soi une bonne raison de s’intéresser au titre. Porr : Achat vers 32.50€.

Malgré des incertitudes politiques qui devraient tendre à diminuer progressivement, certains investissements sont possibles en Europe. Encore une fois néanmoins, il faut garder à l’esprit les règles de diversification pour ne pas exposer son portefeuille à des risques de marché à court-terme.