La semaine a été incroyable pour le Bitcoin : il a continué sa flambée à plus de 11 000$. La hausse vertigineuse se poursuit. Certains voient dans le Bitcoin une révolution technologique pour la finance, et d’autres, une simple bulle comme il y en a déjà eu dans le passé, sous entendu que cela finira pareil, c’est à dire en désastre pour les investisseurs. Quelles conséquences si la cryptomonnaie se crashe ?

Pour le moment, la hausse se poursuit : le déséquilibre reste le même… chaque jour environ 50 000 comptes sont ouverts sur Coinbase (un des sites sur lequel se traite le Bitcoin). Tous ces nouveaux intervenants viennent pour acheter, accentuant le déséquilibre entre acheteurs et vendeurs. Et comme cet actif n’a pas réellement de valeur intrinsèque calculable, le déséquilibre acheteur-vendeur pourrait encore amener le Bitcoin sur de nouveaux sommets.

Voir des journaux grand public faire des « Unes » sur le Bitcoin est généralement un signal assez négatif… mais, même si il n’a jamais été autant question de cette crypto-monnaie, nos clients « traditionnels » n’ont pas manifesté d’intérêt acheteur pour ce nouvel instrument… Par contre, certains commencent à s’inquiéter : que se passerait-il si le Bitcoin explosait. La taille de la « capitalisation » du Bitcoin est désormais significative : près de 150 milliards de dollars soit une capitalisation supérieure à celle de 95% des entreprises du S&P500. Si le Bitcoin revenait à une valeur proche de « 0 », l’impact ne pourrait pas être sans conséquence.

Sur l’ensemble des marchés actions, une « faillite » du Bitcoin serait à peu près sans effet. Par contre, certaines valeurs pourraient être affectées comme Nvidia ou Advanced Micro Devices. En effet ces valeurs fournissent les « Miners » qui fabriquent des Bitcoin. D’autres valeurs comme Overstock ou Square sont corrélés au Bitcoin car elles fabriquent des applications liées au commerce en crypto-monnaies. Mais, même si la sanction était sévère pour certaines de ces valeurs, une faillite du Bitcoin aurait un effet assez limité sur l’ensemble de la cote.

Spéculation et l’ombre de Madoff

Souvent comparé à un « or » moderne, le Bitcoin pourrait-il en cas de forte baisse, impacter le cours de l’or ? Le marché de l’or est 40 fois plus important que celui du Bitcoin… mais surtout, les intervenants ne sont pas les mêmes. Les raisons d’achat du Bitcoin et de l’or sont comparables par certains aspects : cela peut traduire un manque de confiance dans les actifs traditionnels et dans les devises, mais la comparaison s’arrête là. Il semble que la raison essentielle de l’achat de Bitcoin soit la spéculation… l’aspect outil de diversification est assez lointain pour ces intervenants. Par conséquent, un effondrement du Bitcoin serait sans effet sur l’or.

Le point le plus préoccupant autour du Bitcoin est essentiellement psychologique : elle véhicule une image toujours sulfureuse autour du monde de la finance. L’argent « facile » attaché à la spéculation n’est définitivement pas bon pour l’ensemble des marchés financiers même si la hausse se poursuit. L’investissement long terme est absent de la réflexion autour du Bitcoin. Il est aussi à craindre qu’une explosion de la bulle ait des conséquences surtout psychologiques pour beaucoup d’intervenants. Ces derniers ne sont pas en majorité des professionnels habitués à traiter en se fixant des limites…

Enfin notre crainte est que si la fièvre autour du Bitcoin se termine façon « Madoff » c’est à dire comme une gigantesque escroquerie, une fois de plus l’image de la finance sera gravement entachée pour ceux qui auront été floués. Comme beaucoup, nous suivons l’évolution du Bitcoin mais nous préférons de loin l’analyse et la diversification de portefeuille sur des actifs tangibles pour construire nos investissements.