Assis l’un à côté de l’autre dans un café new-yorkais, les deux fondateurs de la boîte d’investissement de crypto monnaie, Multicoin Capital, évaluent les dernières monnaies virtuelles sur lesquelles ils peuvent miser. Ils estiment aujourd’hui le retour sur investissement à plus d’un million de dollars si la monnaie prend de la valeur. « Il y a deux ans zcash ne valait rien, » dit Kyle Samani, cofondateur de la cryptomonnaie. Aujourd’hui, zcash vaut 66 $ par échange.

Mais sa popularité lui fait défaut, des recherches prouvent que certains utilisateurs de zcash tirent profit de ses caractéristiques privées. Pire encore, d’autre plateforme de cryptomonnaies copient la technologie privatisée de zcash. Un porte-parole a expliqué : « Il n’existe pas de meilleure plateforme d’échange sécurisé privée. »


Loin de les arrêter, ils sont déterminés à s’emparer d’une autre cryptomonnaie. Tushar Jain cofondateur de zcash, et Kyle Samani ont pris pour cible la monnaie XRP, utilisée par la Société Ripple pour accélérer les transactions bancaires.

Ils gèrent un fond de 100 millions de $ d’investissement de la part de capital-risqueurs comme Marc Andreessen et l’Union Square Ventures de Fred Wilson. Multicoin concentre ses paris – tant à court qu’à long terme – sur 11 cryptomonnaies cotées en bourse. Elle détient également des participations dans 20 start-up privées de crypto.

Sur un marché où les divulgations sont facultatives et où le battage médiatique et la dynamique jouent un rôle important dans la fixation des prix, les partenaires utilisent une combinaison d’analyse de données et de crowdsourcing pour informer les transactions. Mais par-dessus tout, Kyle Samani et Tushar Jain doivent ce succès grâce à leur capacité à remettre en question chaque petit morceau d’information qu’ils reçoivent. « Dans cette communauté, c’est presque une religion. Ils vous disent toujours d’y croire, » dit Kyle Samani « On ne prend jamais ce qui est dit pour acquis. » Et cette technique du scepticisme a payé. Selon les résultats de Multicoin, leur fonds d’investissement a vu un retour de 143 % (avant charges) au cours des deux dernières années. 

Tushar Jain est né en Inde et a grandi à Astoria (New York — Queens). Ses parents ont une boutique de prêt-à-porter dans les quartiers Est de Manhattan. Tandis que Kyle Samani a grandi dans un quartier riche d’Austin au Texas. Ils se sont rencontrés en 2008 à l’université de New York alors qu’ils étudiaient tous deux la finance, et sont devenus amis malgré leurs deux personnalités bien différentes. Fred Wilson explique que Kyle Samani peut être « un peu provocateur et controversé » tandis que Tushar Jain est plus réservé et calme. 

Après avoir obtenu leur diplôme en 2012, ils travaillent tous les deux dans la société médicale du père de Kyle avant de quitter l’entreprise pour monter leur propre start-up. Parmi leur premier travail, on compte les Google Glass au destin tragique du côté de Kyle, et la création d’une banque de données pour aider les médecins à trouver des patients pour des essais médicaux du côté de Tushar. C’est en 2016 qu’ils se lancent dans l’apprentissage de la blockchain (technologie de stockage et de transmission d’informations sans organe de contrôle). Finalement, ils allient leurs forces en mai 2017 et lancent Multicoin, en plein essor du bitcoin. Ils ont très vite rassemblé 2,5 millions de $ de la part d’investisseurs inconnus. Par la suite, la valeur de leur portefeuille a doublé en 2017. 

En plus de faire du bruit sur les médias sociaux – Samani a maintenant 36 000 followers sur Twitter – le duo a commencé à publier de longs articles techniques, dont un détaillant comment les cryptomonnaies conçues uniquement pour payer un produit spécifique ne valaient pas la peine qu’on investisse. “Parfois, nous recevons des réponses de personnes de 1 000 mots”, explique M. Jain, en référence aux réactions des lecteurs que leurs messages suscitent. “Nous avons une équipe de 14 personnes à plein temps, mais cela peut ressembler à une équipe d’investissement de 50 personnes”.

Les posts sur le blog de Multicoin servent aussi de publicités pour les nouveaux investisseurs et entrepreneurs à la recherche de fonds. En juillet 2018, Multicoin avait réuni un total de 70 millions de $ de la part de David Sacks (un soi-disant membre de la « Mafia PayPal ») ainsi que d’autres investisseurs.

L’année a été terrible pour les cryptomonnaies, avec une baisse de 74 % du bitcoin. Les pertes de Multicoin ont été limitées à 33% grâce à une bonne estimations au succès des courts métrages de litecoin, XRP et de l’ethereum classique. 

Mais c’est en 2019 que Multicoin a fait l’une de ces estimations les plus folles : ils ont misé presque 15 % de leur portefeuille sur Binance, l’une des plus grandes cryptomonnaies du monde. Beaucoup d’investisseurs ont mis à l’écart cette monnaie à cause de son PDG milliardaire, Changpeng Zhao, accusé d’infraction au règlement et contournement de la loi du blanchiment d’argent. Mais les fondateurs de Multicoin ont été impressionnés par l’innovation de Binance, notamment par son système d’échange décentralisé, et son évolution rapide sur le marché parmi les cryptomonnaies. Et encore une fois, leur audace a payé : en juin 2019, après l’annonce d’un nouvel échange de la part de Binance en accord avec la loi américaine, la valeur de sa monnaie a monté à 40 $, et Multicoin a vu son gain multiplié par huit. 

Mais les deux partenaires ne sont pas en reste en terme de bitcoin. Ils suivent de très près les comptes de plus de 1 000 bitcoins, d’une valeur de 9 millions de $ aujourd’hui. Le prix continue de grimper et les détenteurs de bitcoins les gardent plus longtemps. Ces facteurs, combinés à la “réduction” de moitié des bitcoins en mai prochain – le nombre de nouveaux bitcoins créés par jour diminuera automatiquement de 50 % – les ont convaincus d’acheter des options d’achat de bitcoins. En plus de leur pari investissements sur la cryptomonnaies, Multicoin investit dans des start-up comme Helium et gagne de la cryptomonnaie de cette façon. « Je pense qu’on peut s’attendre à un retour sur investissement fois 10 », déclare Tushar lors d’un post sur le blog de Samani présentant une présentation du PDG de Helium. 

L’un des investissements de Multicoin qui a été un échec est EOS, un jeton créé par la start-up Block.one qui a levé 4 milliards de dollars lors d’une première émission de pièces (ICO). Multicoin a investi dans EOS au début de 2019 après avoir publié une analyse de 31 pages sur le sujet. Le jeton s’échangeait à 11,60 dollars à l’époque mais se vend aujourd’hui à 4 dollars.

« Je regrette de ne pas avoir développé une meilleure relation avec l’équipe de EOS pour mieux comprendre leur vision du protocole et comment ils allaient organiser son évolution », explique Kyle Samani comme un investisseur confus suite à une erreur de management. 

S’il y a une leçon à retenir après trois ans sur le front de la cryptomonnaie, c’est qu’il n’y a pas de place à la passivité. D’après Tushar Jain, « le marché de la cryptomonnaie est le moins efficace de tous, ce qui donne une opportunité au management actif de prospérer. »