L’appétit des Français pour les SCPI, les sociétés civiles de placement immobilier, ne se dément pas. Ces produits ont collectés 8,6 milliards d’euros en 2019. Une goutte d’eau dans l’océan de cash que les Français ont mis de coté.

En 2019, les Français se sont montrés plus fourmis que cigales. Malgré l’embellie de la conjecture, ils ont continué à alimenter leurs bas de laine. Le taux d’épargne des ménages a atteint 15,2 %, alors qu’il était de 14,9 % fin 2018. Selon les premières estimations de la Banque de France, les Français auraient épargné en un an près de 140 milliards d’euros. La large majorité des placements effectués porte sur des produits d’épargne sans risque, fonds d’assurance-vie en euros en tête, devant les livrets épargne et comptes à terme, puis l’épargne réglementée.


L’aversion au risque des Français en matière de placement, malgré des préoccupations de long terme liées à l’allongement de l’espérance de vie est donc bien réelle. Pour autant un placement semble tirer son épingle du jeu : les SCPI, les sociétés civiles de placement immobilier, qui proposent aux particuliers d’investir dans des parts de sociétés qui possèdent des parcs de biens immobiliers. Les SCPI ont collecté en 2019 8,6 milliards d’euros. Cette collecte, en forte hausse, témoigne du succès grandissant de ce produit d’investissement immobilier qui a enregistré un rendement moyen de 4,4% en 2019.

Qui investit dans les SCPI ?

Selon une nouvelle étude du groupe Atland Voisin, plus d’1 Français sur 2 connaîtrait désormais les SCPI, et 1 sur 5 voit même précisément de quoi il s’agit, faisant de ce produit d’investissement le second placement immobilier le mieux identifié des Français, juste derrière l’investissement Pinel (24%).

Accessibles dès 1000 euros, si les SCPI sont surtout connues par les épargnants seniors (66% des +65 ans), une part très significative des 18-24 ans (36%) et des 25-34 ans (45%) se déclare familière de ce produit d’investissement.

Autre enseignement de cette étude : près de 4 Français sur 10 connaissant les SCPI marquent un intérêt particulier déclarant en « posséder ou souhaiter en posséder », les plaçant en tête des placements immobiliers préférés des Français avisés. La part des personnes « souhaitant posséder » des SCPI (25 %) démontre par ailleurs un fort potentiel de développement auprès du grand public, surtout chez les jeunes (41% des 18-24 ans et 35 % des 25-34 ans).

Interrogés sur les modalités pour investir en SCPI, 72 % des Français ont intégré qu’il est possible d’investir en SCPI à partir de 1 000 euros et 57 % qu’il est possible de le faire à crédit, comme pour n’importe quel achat immobilier, permettant au passage de bénéficier des taux d’intérêt très bas.

Après s’être fait expliquer les SCPI et leur fonctionnement, plus d’1 Français sur 3 se dit prêt à investir en SCPI, les jeunes en tête. « Le succès rencontré par les SCPI tient d’une part aux rendements affichés très attractifs par rapport à d’autres produits d’investissement, mais également à la stabilité de ces hauts niveaux de performances depuis de nombreuses années » affirme Jean-Christophe Antoine, Président d’Atland Voisin. Autant d’arguments qui poussent les Français à faire des SCPI leur placement immobilier préféré.