La pandémie n’a pas fait le poids face à la richesse de la Chine. La richesse totale des 400 plus riches de Chine a grimpé en flèche, passant de 1,29 trillion de dollars l’année précédente à 2,11 trillions de dollars. Ce gain de 64% est dû à l’assouplissement des règles du marché des capitaux et à un rebond économique qui ont permis à la Chine de devancer les autres grandes économies du monde pour se remettre de la pandémie. Près des deux tiers des personnes sur la liste ont vu leur fortune augmenter au cours de l’année écoulée. La fortune nette minimale nécessaire pour figurer sur la liste est passée à 1,55 milliard de dollars, contre 1 milliard de dollars il y a un an.

 


La dernière vague d’enrichissement de la Chine met le pays sur une voie plus rapide pour dépasser le champion mondial de l’après-guerre en matière de richesse, les États-Unis. L’augmentation de 820 milliards de dollars de la richesse globale des 400 plus grands milliardaires et couples de milliardaires chinois cette année a fait de l’ombre au gain de 240 milliards de dollars dans la fortune du Forbes 400 de cette année, qui suit les plus riches des États-Unis (remarque : le Forbes 400 ne compte que des personnes individuelles). Il semble y avoir plus d’agitation dans le moteur de la richesse de la Chine : il y avait 68 nouveaux arrivants sur la liste de la Chine, et seulement 18 sur la liste des États-Unis.

Un domaine où les deux convergent : les pionniers de la technologie mènent la charge. En tête de liste pour la troisième année consécutive, le cofondateur d’Alibaba, Jack Ma, a vu sa fortune augmenter de 72% pour atteindre 65,6 milliards de dollars, en partie grâce à la cotation prévue du bras financier en ligne d’Alibaba, Ant Group. Cette cotation, initialement prévue début novembre, a été suspendue de manière inattendue le 3 novembre pour des raisons réglementaires. Les fortunes estimées sur notre liste ont été calculées en utilisant les cours des actions et les taux de change au 26 octobre – avant les débuts records attendus de Ant Group à Shanghai et à Hong Kong. La liste comprend donc au moins 10 actionnaires de la filiale d’Alibaba, dont Jack Ma.

Parmi les milliardaires, la fortune du PDG de Tencent, Ma Huateng, connu sous le nom de « Pony », s’élevait à 55,2 milliards de dollars, soit une hausse de 53% par rapport à l’année précédente. Colin Huang, président du site de e-commerce Pinduoduo, a vu sa fortune nette estimée monter en flèche de 44%, à 30,6 milliards de dollars. La fortune de Richard Liu, PDG du concurrent JD.com, a triplé pour atteindre 20,3 milliards de dollars.

Les introductions en bourse ont été un autre carburant pour les fortunes, notamment dans les secteurs de la technologie et des soins de santé. Le n°3 Zhong Shanshan a vu sa fortune augmenter de 52 milliards de dollars suite à l’introduction en bourse en Chine de Nongfu Spring, une entreprise d’eau embouteillée, et de Beijing Wantai Biological Pharmacy, un fournisseur de produits pharmaceutiques.

 

Pour le classement complet des 400, voir Forbes.com/China.

 

Méthodologie : Cette liste a été établie à partir des informations financières et sur l’actionnariat obtenues auprès des familles et des particuliers, des bourses, des analystes et des organismes de réglementation. Les sociétés privées sont évaluées sur la base de sociétés similaires cotées en bourse. Les actions garanties sont escomptées. Contrairement à la liste Forbes World’s Billionaires, cette liste inclut les conjoints qui sont impliqués dans les affaires de leurs partenaires. Afin de faciliter la comparaison des succès entre les personnes ayant des antécédents similaires, certains entrepreneurs nés en Chine continentale sont inclus et y gagnent leur argent, mais leur citoyenneté est en dehors de la Chine continentale. Certaines estimations incluent également les actifs appartenant à d’autres membres de la famille.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Russell Flannery

 

<<< À lire également : Ces Milliardaires Qui Sortent Perdants De L’Élection Américaine >>>