X

Comment La Blockchain Peut Mettre Fin Aux Fraudes

Pas à pas, la technologie Blockchain se développe et les premières applications concrètes débarquent de toutes parts. Véritable carnet comptable géant, la Blockchain dispose de nombreux atouts pour permettre, avant tout, une meilleure traçabilité de presque tout !

La nature humaine étant ce qu’elle est, la fraude est omniprésente, que ce soit dans nos assiettes, sur nos épaules ou entre nos mains. Les récentes innovations fourmillent pour le plus grand satisfecit des consommateurs. Ingrédient réellement utilisé ainsi que sa provenance, origine et authenticité d’une matière, vécu et état réel d’une voiture ; découvrez quelques exemples, matériels comme immatériels, où la transparence est enfin reine.

Blockchain : Véritable traceur à toute épreuve

Il y a quelques jours, le constructeur automobile Volvo a mis en place sa politique Blockchain dans le cadre des modèles conçus à base de cobalt recyclé. Comme vous pouvez le lire ici, cette technologie permet de tracer au millimètre près le parcours dudit composant recyclé entre, notamment, la République Démocratique du Congo et les usines chinoises.

Quel que soit le secteur d’activité (ou presque), l’approvisionnement est une clé de voûte, ou plutôt, le casse-tête de tous les services de supply chain. Il est très courant que plusieurs dizaines, voire centaines d’étapes, soient liées à la création d’un produit.

Entre les zones géographiques qui diffèrent, l’intervention de plusieurs employés ou encore toutes les étapes administratives liées, la traçabilité « à l’ancienne » prend un sacré coup de vieux ! La capacité de la Blockchain à stocker et transmettre des informations de façon transparente (extrême fiabilité), sécurisée et décentralisée (accès permanent) est le cœur d’une révolution encore trop sous-estimée !

3 secteurs ayant déjà connecté les blocs

Agro-alimentaire

Le secteur agro-alimentaire a naturellement d’un fort intérêt concernant toutes les possibilités permettant de tracer l’origine des produits. La sécurité alimentaire est un point essentiel, surtout lorsque 10% des consommateurs tombent malades après avoir consommé un aliment impropre (voir étude). Les cas de fipronil, salmonelle ou encore les fraudes à l’emballage sont légion, et la blockchain permet de gagner du temps tout en baissant les coûts et en offrant une transparence toujours très demandée (exemple de Carrefour). Vins, épices ou encore toutes les formes de viandes sont encore (trop) concernés (voir ici).

Voiture d’occasion

Dans un autre registre, tout aussi lié au quotidien, le secteur des voitures d’occasion connaît une nouvelle ère où la transparence est « enfin » une locomotive (100 millions de voitures vendues par an). Bien trop de doute subsistent lors de l’achat d’un véhicule d’occasion : kilométrage réel, nombre de propriétaires, accidents, état d’épave, vice(s) caché(s), etc… Dans ce contexte, différentes entités ont mis en place un registre permettant de tracer « au virage près » la voiture convoitée. En France, pour rappel, 15% des acheteurs estiment avoir été « arnaqués ».

Actifs immatériels

Enfin, la traçabilité des actifs immatériels n’est pas en reste. En effet, c’est le cas de l’entité Ipocamp qui propose de prouver la paternité et l’antériorité d’une œuvre (écrits, logos, musiques, vidéo, dessin…) via un ancrage sur la Blockchain. Aussi, il est possible de tracer le processus de fabrication, par exemple, de la matière utilisée dans le cadre d’un vêtement « Green » (et ainsi remonter toute la chaîne de fabrication). Preuve en est que la valeur de l’information va (encore plus) dépasser la valeur du bien lui-même !

Même les ONG ont un vif intérêt pour la technologie Blockchain. Comme souligné ici, cela permet une bien meilleure gestion des bases de données tout en permettant une traçabilité des produits (équitables par exemple comme le café) comme la validité des titres fonciers des petits producteurs (sans oublier les micro-assurances liées).

Des avantages hétérogènes (et bienvenus) pour les entreprises

La Blockchain dispose de nombreux avantages polymorphes :

  • Des délais d’expédition (très) raccourcis : l’envoi d’un chargement à travers le monde demande environ 25 contrôles de la part des autorités en place. Cette vérification « à la main » de documents encore trop peu numérisée est lente et toujours chronophage (surtout lorsqu’il manque un papier !). Via la Blockchain, le gain de temps est… évident !
  • Des fraudes quasiment impossibles : quand on sait que pour « pirater » une donnée de la Blockchain, il est nécessaire de modifier toutes les données antérieures… les fraudes deviennent, tout au plus, un mauvais souvenir !
  • Baisse drastique des coûts de développement : l’un des avantages, pourtant rarement cités, de la Blockchain est son très faible coût. Aucun investissement lourd n’est nécessaire d’un point de vue technique. Alors pourquoi s’en priver ?
  • Amélioration de l’image de marque : gagner la confiance de ses consommateurs est d’une évidente nécessitée (authenticité du produit, suivi des composants/aliments)… Encore faut-il sauter le pas.

En somme, alors que les yeux médiatiques sont encore trop attirés par des crypto-monnaies aussi capricieuses que manipulées, il serait temps que la technologie Blockchain soit au premier plan. La révolution issue de cette innovation est majeure, formez-vous !

Catégories : Finance
Etiquettes #Blockchain

Lire les commentaires (0)