Une nouvelle étude réalisée en Pennsylvanie et présentée lors de la rencontre annuelle de The North American Menopause Society (NAMS) 2020 soulève des inquiétudes quant au lien entre les symptômes de la ménopause et la santé cardiaque.

L’étude suggère que la présence de plusieurs symptômes modérés à sévères de la ménopause peut entraîner un risque significativement plus élevé de maladies cardiovasculaires et d’accidents vasculaires cérébraux.


Les symptômes considérés comme facteurs de risque sont les suivants : bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, vertiges, accélération du rythme cardiaque, tremblements, fébrilité, fatigue, difficultés de concentration, oublis, sautes d’humeur, sécheresse vaginale, sensibilité des seins, migraines et réveils multiples pendant la nuit.

Les chercheurs ont constaté que les bouffées de chaleur étaient le symptôme le plus signalé.

Le Dr Matthew Nudy, auteur principal de l’article et médecin au Penn State Hershey Medical Center, explique : « Nous avons constaté que même les bouffées de chaleur graves n’étaient pas associées à des effets cliniques néfastes lorsqu’elles se produisaient seules, mais si elles, ou tout autre symptôme de ménopause modéré à grave, étaient constatées en parallèle, un risque accru de maladie cardiovasculaire est présent ».

Puisque les maladies cardiaques restent la première cause de décès chez les femmes, les études comme celle-ci nous rappellent à quel point il faut être attentif aux symptômes.

Le Dr Stéphanie Faubion, directrice médicale du NAMS, déclare : « Les professionnels de la santé doivent savoir que les symptômes de la ménopause peuvent être plus qu’une nuisance bénigne, et que les femmes qui en souffrent sont parfois plus exposées à des maladies cardiovasculaires. Il est important d’identifier les femmes à haut risque afin que des stratégies de réduction des risques puissent être mises en œuvre ».

Les chercheurs ont également cherché à savoir si la prise de calcium et de vitamine D diminuait le risque, mais ils n’ont trouvé aucune preuve allant dans ce sens.

L’American Heart Association (AHA) conseille aux femmes ménopausées de prendre soin de leur cœur en faisant régulièrement de l’exercice, en ayant une alimentation saine et en éliminant les mauvaises habitudes comme le tabagisme.

Sur son site web, l’association préconise au moins 150 minutes d’activité physique par semaine pour aider à prévenir les maladies cardiaques (ou 300 minutes ou plus pour une perte de poids importante), ainsi qu’un régime alimentaire qui met l’accent sur les fruits, les légumes, les céréales complètes, les produits laitiers à faible teneur en matières grasses, la volaille, le poisson et les noix. Elle conseille également de limiter la consommation de viande rouge et d’aliments/boissons sucrés.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Marla Milling

 

<<< À lire également : Santé : Les Entreprises En Font-Elles Plus Pour Les Clients Que Pour Les Salariés ? >>>