Zoé Renaut-Revoyre est Déléguée Générale des Accorderies, un réseau unique au service de l’utilité sociale. Il a pour mission de lutter contre la pauvreté et l’exclusion en créant du lien et en redonnant aux personnes en quête d’insertion les moyens de reprendre le contrôle de leur vie. Convaincue que « chacun possède des richesses et des savoir-faire et peut faire en profiter d’autres personnes », Zoé est engagée depuis 7 années au côté des équipes des 37 Accorderies actives en France. Un bel enjeu d’innovation sociale !

Quelle est la particularité des Accorderies ?

Zoé Renaut-Revoyre : Les Accorderies proposent un système d’échanges de services basé sur une monnaie temps. Il repose sur le principe 1h = 1h. « Elle me fait du ménage, il s’occupe de mon jardin, je garde son fils ». Ces échanges permettent de donner autant que de recevoir ! Mais ce sont surtout des occasions pour retrouver la confiance en soi, en l’autre, et dans notre capacité à agir ensemble Les services peuvent être individuels, mais aussi collectifs, sous forme de groupement d’achats ou encore de systèmes de micro crédits. Le principe de diversité et de mixité est essentiel, nous ne ciblons pas uniquement les populations les plus en difficulté, nous faisons attention à aller vers elles et à réunir les conditions pour les accueillir dans le système, aux côtés des autres publics.

En France, nous sommes aujourd’hui plus de 13 000 accordeurs répartis sur 37 Accorderies créées et gérées localement en tant qu’associations loi 1901. Le réseau national a pour mission de les accompagner pour favoriser l’émergence et la structuration des nouveaux projets, portés par et pour les habitants. Cela passe par des expérimentations (innovation sociale) ainsi que par la recherche de partenaires engagés localement et nationalement au service du « faire société ensemble ». 

innovation sociale innovation sociale innovation sociale

Pourquoi avoir choisi de vous investir dans ce réseau ?

Z. R.-R. : J’ai trouvé dans ce réseau une organisation qui me permet d’exercer un métier en lien avec mes valeurs profondes : la solidarité et le partage, l’innovation sociale et l’intelligence collective au service de chacune et chacun. Il faut savoir qu’en France, 9 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté, à quoi s’ajoutent en général des problèmes de santé et d’autonomie qui peuvent très vite déboucher sur des situations sensibles et un sentiment de solitude et d’isolement. Les Accorderies constituent une autre forme d’économie, localisée, mixte et joyeuse, qui favorise le pouvoir d’agir.

 

Pour moi, c’est un peu comme le chaudron de potion magique de l’Économie Sociale et Solidaire !

 

Comment les Accorderie se mobilisent-elles face à la crise du COVID 19 ?

Z. R.-R. : Cette crise sans précédent accélère les inégalités sociales et économiques déjà existantes. C’est pourquoi nous avons décidé d’agir pour maintenir au mieux le lien social, même à distance ! Avec la mise en place d’ateliers collectifs en ligne comme le « café papote », très apprécié des personnes isolées, ou des séances de gymnastique. Les accordeurs ont échangé de nombreux services pratiques comme la livraison des courses, le soutien scolaire et la fabrication de masques. Les témoignages de soutien et de remerciement sont nombreux ! Des exemples : « J’ai reçu un appel d’une accordeuse qui prenait de mes nouvelles, je trouve cette démarche très humaine ! », « J’ai reçu une aide très précieuse pour réparer ma machine à laver. Je suis handicapée et me faire livrer mes courses m’a beaucoup aidée. »

 

Quels sont les défis et les ambitions des Accorderies ?

Z. R.-R. : Le plus important est de poursuivre nos actions pour permettre aux habitants/aux accordeurs d’explorer les possibles et leur volonté de faire société autrement. Nous sommes bien dans un objectif d’innovation sociale !

Pour atteindre cet objectif, nous visons une augmentation du nombre d’Accorderies sur le territoire national, avec un soutien renforcé aux projets collectifs des habitants.

Aujourd’hui, nous avons besoin de l’énergie et de l’aide de tout le monde ! Nous sommes tous concernés par cette expérience humaine et sociale qui contribue à la transformation positive et constructive de la vie en société.

 

L'accorderie<<< À lire également : Le management des experts dans les stratégies d’innovation >>>