La crise du Covid-19 a vidé les rues et les places mondiales, en laissant nos villes vides et en enfermant nos vies dans la dimension domestique. Une situation qui a directement impacté les dynamiques sociales dans l’espace urbain et les déclinaisons du « chez-soi ». Anxiété, stress, ennui, solitude… cette période particulière peut faire naitre, notamment chez les urbains, un certain mal-être. Et si la nature, à travers les plantes d’intérieur, pouvait permettre de se sentir mieux, et ce à plusieurs niveaux ? Zoom sur les bienfaits que peuvent avoir les plantes d’intérieur. Par Hugo Meunier, défenseur du vert en ville et fondateur de Merci Raymond.

Si en milieu rural, il est possible de soulager son esprit via la présence d’éléments naturels dans son environnement proche, la nature est encore trop peu présente dans nos villes. Dans un contexte habituel, les citadins peuvent compenser ce manque d’éléments verts par de forts liens sociaux, des sorties dans les parcs, des visites culturelles ou des escapades hors du centre urbain, mais cela n’est plus possible avec les mesures de reconfinement… laissant les habitants des villes aliénés et isolés chez eux. Si ces mesures sanitaires sont évidemment essentielles, elles sont en train de créer des déchirures profondes dans le tissu social des villes par rapport aux milieux ruraux, en ce qu’elles détruisent ce que nous aimons le plus dans la vie urbaine : se rapprocher des autres et occuper l’espace public. Intégrer des plantes dans son logement est alors une solution. Permettant de s’approprier et de recentraliser son espace de vie, les végétaux d’intérieur ont également des impacts positifs sur la santé psychologique et physique des citadins, comme sur leur capacité à télétravailler ! En voici quelques-uns :


1. Amélioration de la qualité de l’air

Les plantes relâchent de l’oxygène et de l’humidité pendant la journée, dont nous avons besoin pour bien respirer ! Il s’agit là du système de photosynthèse. Par ailleurs, certaines plantes possèdent par nature des vertus dépolluantes plus importantes. C’est le cas de la Pilea, qui élimine les odeurs en purifiant l’air. Cependant, son rayon d’action étant inférieur à 10m2, il est recommandé d’en posséder plusieurs chez soi. Autres exemples : le philodendron, l’asparagus ou encore le chlorophytum comosum. Cette dernière plante connait un regain d’intérêt pour ses capacités à éliminer le formaldéhyde, le monoxyde de carbone, le toluène, le benzène et le xylène, qui sont présents dans l’air. L’air intérieur étant bien plus pollué que l’air extérieur, la présence de ces plantes chez soi est très importante !

2. Amélioration de la santé mentale

Disposer des plantes dans un espace fermé permet de penser à la nature et ceci a des impacts psychologiques très positifs ! Entre autres : amélioration de l’humeur, réduction des risques de dépression, réduction de la sensation d’angoisse et d’anxiété… De nombreuses études montrent que commencer par regarder une plante en se levant permet de passer une meilleure journée. Les couleurs apportées par les plantes (le vert notamment), au-delà de l’aspect design et décoratif, ont un impact positif sur notre bien-être à travers le contraste existant avec l’environnement extérieur, souvent bétonné et gris. De manière générale, il est important d’intégrer à nos intérieurs des éléments et matériaux rassurants et réconfortants tels que les plantes et le bois (on parle alors de biomimétisme ou de biophilie).

3. Amélioration de l’état de santé

Les impacts psychologiques des plantes améliorent également la qualité du sommeil. Le jasmin ou le gardenia sont connues pour leurs vertus apaisantes. En augmentant « l’esprit zen » de nos intérieurs, elles permettent en effet de diminuer les troubles du sommeil. Cela, ajouté à l’augmentation des niveaux d’oxygène dans son intérieur, contribue au renforcement de notre système immunitaire.

 

4. Amélioration de la productivité

La personnalisation des espaces et les effets psychologiques des plantes nous aident à être davantage engagé dans notre travail. Le fait de jardiner chez soi et d’entretenir ses plantes permet par ailleurs d’améliorer ses capacités de concentration et de patience. Un critère aujourd’hui très important avec l’augmentation des heures en télétravail !

 

Reste à garder en tête que les plantes sont des organismes vivants et nécessitent de l’entretien. Il est ainsi recommandé de choisir ses plantes en fonction du temps que l’on souhaite leur accorder. On choisira plutôt des cactées ou des succulentes – qui ne demandent que peu d’arrosage – si l’on ne veut pas passer beaucoup de temps à leur entretien, ou des plantes brésiliennes et balinéennes si l’on souhaite prendre le temps de s’en occuper et créer une petite jungle chez soi ! Et pour vraiment les bichonner, il est important de ne jamais placer ses plantes à côté d’un radiateur. Elles doivent être situées dans un endroit lumineux sans toutefois recevoir directement les rayons du soleil. Les plantes peuvent par ailleurs décorer toutes les pièces de la maison : salon, cuisine, salle de bain, et même la chambre, contrairement aux idées reçues !

 

<<< A lire également :  Fortes Chaleurs Et Pics De Pollution À Répétition : Une Ville Verte Pour Mieux Respirer ? >>>