Quiconque suit l’évolution du secteur de l’énergie sait que l’énergie solaire n’est plus seulement l’avenir mais le présent. Selon les perspectives énergétiques mondiales 2020 de l’Agence internationale de l’énergie, l’énergie solaire photovoltaïque est déjà la source d’électricité la moins chère de l’histoire. Nous ne parlons pas de l’avenir, mais du présent, des installations actuelles.

 


Dans ces conditions, le fait que l’énergie solaire ait pu couvrir la totalité de la demande en Australie-Méridionale pour la première fois le 12 octobre ne devrait pas nous surprendre : vous pouvez parier que cela se répétera dans de nombreux autres endroits, à de nombreuses autres occasions et pendant des périodes de plus en plus longues. L’augmentation progressive de l’efficacité et la diminution du coût des panneaux photovoltaïques font de l’énergie solaire l’alternative logique pour la production d’électricité. De plus, la technologie continue d’évoluer et il existe encore des possibilités naissantes, comme les pérovskites, qui promettent des gains d’efficacité substantiels.

En conséquence, les panneaux solaires peuvent désormais être installés n’importe où, sur les canaux d’eau en Inde, sur les auvents des autoroutes allemandes ou sur les toits des écoles aux États-Unis. Lorsque les variables économiques d’une technologie évoluent de cette manière, la création d’un réseau de production d’électricité surdimensionné basé sur le solaire et l’éolien est l’alternative logique, et ceux qui ne le font pas seront relégués à des sources d’énergie moins efficaces et, surtout, plus sales.

Le solaire et l’éolien sont le présent et l’avenir, non pas tant pour les questions environnementales, mais pour l’économie : le gouvernement britannique admet que l’énergie solaire et éolienne s’est avérée entre 30% et 50% moins chère qu’initialement estimé, ajoutant que les énergies renouvelables ont pu, au cours du premier trimestre 2020, couvrir pas moins de 47% de la demande totale d’électricité du pays. En Allemagne, les chiffres sont similaires : entre janvier et juin de cette année, 42% de l’électricité consommée a été produite par le soleil et le vent.

La décarbonisation de l’énergie et de l’économie est la seule voie logique à suivre. L’énergie solaire et éolienne, complétée par des technologies de stockage, est déjà le moyen le plus efficace d’alimenter le tissu énergétique d’un pays. Les mathématiques le montrent clairement : les véhicules électriques alimentés par des batteries rechargées par l’énergie solaire sont l’alternative logique au moteur à combustion interne.

Tout ce que vous pensiez savoir sur l’énergie, les mythes et les légendes sur les alternatives qui n’étaient viables que grâce aux subventions, ou les prétendus problèmes d’approvisionnement lorsque le soleil ne brille pas ou que le vent ne souffle pas sont soit faux, soit mal informés, soit dépassés. Mettez-vous à jour et agissez en conséquence. Pour votre bien et celui de tous.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Enrique Dans

 

<<< À lire également : Comment Warren Buffett Investit Dans L’Énergie Renouvelable Grâce Aux Porcs >>>