Les ravages de la tempête tropicale Ida le long de la côte atlantique se sont précisés jeudi dernier, les autorités de plusieurs États faisant état d’un nombre total d’au moins 41 morts, selon le Wall Street Journal. La plupart des victimes se sont noyées dans les crues soudaines qui ont traversé le New Jersey et la ville de New York.

 

Principaux faits

  • Au moins 23 personnes sont mortes dans le New Jersey, 13 dans l’État de New York, trois en Pennsylvanie, une dans le Maryland et une dans le Connecticut, selon le Wall Street Journal.
  • Les inondations nocturnes de Ida ont fait beaucoup plus de morts que les dégâts causés par l’ouragan dans le sud, où CBS News a signalé six décès mardi dernier.
  • Selon le New York Times, la quasi-totalité des personnes décédées à New York vivaient dans des appartements en sous-sol, des logements qui, en violation des règles de sécurité de la construction, ont souvent des plafonds bas, pas de fenêtres et des couloirs étroits qui rendent plus difficile l’évacuation en cas de déluge.
  • La plupart des personnes décédées dans le New Jersey se trouvaient dans des véhicules dépassés par les inondations, ont indiqué des responsables au Wall Street Journal.
  • Environ 113 000 foyers de Pennsylvanie, du New Jersey et de New York étaient toujours privés d’électricité vendredi dernier au soir, selon le site PowerOutage.US – une amélioration par rapport au début de la journée, où environ 240 000 foyers n’en avaient pas.

 

Chiffre important

95 milliards de dollars. C’est le montant des dommages économiques que causera Ida, selon une estimation faite par AccuWeather. Cette estimation comprend les dommages matériels – maisons, entreprises, voitures et infrastructures – et les coûts indirects tels que les pertes de salaire, les factures de soins médicaux et même la nourriture qui se détériore dans les réfrigérateurs privés d’électricité.

 

Le contexte

Ida, qui a frappé la côte du Golfe du Mexique dimanche sous la forme d’un ouragan proche de la catégorie 5, était le cinquième ouragan le plus puissant jamais enregistré, a déclaré à l’Associated Press Phil Klotzbach, un scientifique qui étudie les ouragans à l’Université d’État du Colorado. Bien que la tempête se soit affaiblie, passant d’un ouragan de catégorie 4 à un ouragan de catégorie 2, puis à une tempête tropicale en se déplaçant vers le nord, les prévisionnistes fédéraux ont mis en garde contre des crues soudaines dans le centre du littoral de l’Atlantique et le sud de la Nouvelle-Angleterre, ajoutant mardi dernier qu’elles pourraient « mettre la vie en danger ». Alors que le maire de New York, Bill de Blasio, et la gouverneure de l’État, Kathy Hochul, ont déclaré l’état d’urgence mercredi dernier, tout comme le gouverneur du New Jersey, Phil Murphy, ils ont déclaré jeudi aux journalistes que la vitesse des précipitations était inattendue, selon l’AP. Bill de Blasio a déclaré qu’il avait reçu des prévisions annonçant des précipitations de 76 à 152 mm sur une journée, mais il est tombé 80 mm de pluie en seulement une heure à Central Park, battant le record de 49 mm établi moins de deux semaines plus tôt, lorsque la tempête tropicale Henri a frappé la ville.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Graison Dangor

 

<<< À lire également : Tempête Ida | Au moins 41 morts à New York et sur la côte Est >>>