Le process d’innovation peut-il être standardisé pour lancer de nouvelles entreprises ? Ces dernières années, de nombreuses initiatives de type startup studio ont émergé sur le marché français. Nous sommes allés à la rencontre de Pierre-Nicolas Patouillard CEO de Creative Dock en France qui dévoile sa stratégie et affiche ses ambitions pour l’un des derniers acteurs en date à s’implanter dans le secteur Insurtech et Fintech.

Pierre-Nicolas, qui êtes-vous et comment êtes-vous tombé dans la marmite de l’incubation des startups ?


Je suis le CEO de la filiale française du startup studio Européen Creative Dock.

Ni cabinet de conseil ni incubateur, nous construisons des entreprises et des nouveaux services digitaux pour des Corporates ou des ETI qui veulent réussir leur transformation ou saisir une opportunité.

Nous prenons en charge la définition et le test marché de solutions innovantes ainsi que leur commercialisation sur un ou plusieurs marchés. En synthèse, les entreprises nous confient l’exécution de leurs projets d’innovation : « from ideation to scale ».

J’ai rejoint les équipes de Creative Dock après les avoir vu travailler pour la Société Générale dont j’étais le directeur innovation pour ses activités de financements spécialisés et retail à l’international.  J’ai constaté que cette manière d’innover complétait avantageusement les autres dispositifs en place (lab interne, intrapreneuriat,…). Ces derniers sont totalement légitimes mais poursuivent de nombreux objectifs comme la montée en compétences des collaborateurs ou l’acquisition de compétences alors que le startup studio n’a qu’une obsession : la réussite économique et sociale d’une innovation. En outre, construire sa propre start-up est souvent plus intéressant économiquement que de l’acheter et simplifie sa réintégration éventuelle.

Les entreprises ont donc intérêt à compléter et diversifier la manière dont elles innovent en confiant des projets à des « industriels de l’innovation ».

Pouvez-vous nous parler de Creative Docks et de son positionnement en Europe ?

Nos clients sont des entreprises (Axa, Raiffeisen, Skoda, Sodexo, Veolia, eon, DPD…), des ETI et des fonds qui veulent stimuler leurs lignes.

Creative Dock est un start-up studio unique : international, diversifié et industriel. 

C’est le 1er startup studio diversifié européen. Nous avons lancé plus de 50 ventures sur 11 pays depuis 8 ans, ce qui nous positionne parmi les plus anciens acteurs de ce marché de niche.

Historiquement nos réalisations portent sur la fintech/insurtech/legatech, la e-santé, et l’énergie mais nous considérons que la diversification sectorielle est un vrai atout.

Notre modèle opérationnel est unique et agile. Il repose sur un centre de compétences partagés en République Tchèque constitué de plus de 30 nationalités et 350 talents qui complètent les équipes locales. Ainsi les projets accèdent aux meilleures compétences (anthropologues, content marketing, growth hackers, data scientists, dev…) au meilleur moment pour garantir le succès des ventures créées.

Enfin, à la différence de la plupart de nos concurrents, nous ne prenons pas de participation et l’entreprise cliente possède 100 % du business crée. Nos intérêts restent toutefois alignés car nous sommes intéressés aux performances commerciales (success fees).

Avez-vous quelques success stories à nous partager  ?

Oui bien sûr, je pense notamment à la plateforme de P2P lending Zonky qui a permis au leader du crédit consommation Home Credit, de prendre plus de 4% du marché des prêts.

Dans le secteur en pleine mutation de la Santé, nous voulons déployer en Europe une plateforme d’e-santé inspirée de MyHealthCheck que nous avons imaginée et lancée en Suisse pour Groupe Mutuel.

Nous scalons également en Europe Mutumutu, une assurance santé connectée lancée avec succès depuis deux ans en république tchèque et qui est financée par la Société Générale.

Nous achevons les tests d’une néobanque pour freelancers en Europe de l’est où nous avons également créé le leader des plateformes collaboratives pour avocats (Single Case).

Nous disposons aussi d’autres succès dans l’énergie. Nous accompagnons ses acteurs sur les marchés de transition énergétique notamment en rendant accessibles et compréhensibles les technologies existantes (cf. eon Solar ou Véolia). De même, nous sommes partie prenante des nouvelles mobilités notamment au travers de Hoppy Go, première plateforme de car sharing d’Europe de l’est. Enfin, nous sommes particulièrement fiers d’avoir réagi face à la COVID en développant une application d’auto-diagnostic et de prévention ainsi qu’une plateforme permettant aux PRO et PME de renégocier au mieux leurs prêts auprès des banques et de trouver des sources de financements alternatives.

 

<<< A lire également : 3 Principes Pour Soutenir La Croissance D’Une Startup >>>