Depuis cinq ans, la start-up Tiime aide les entrepreneurs à gérer leur comptabilité. Entre menaces et opportunités, la jeune pousse réaffirme sa volonté d’accompagner les créateurs d’entreprise face à la crise du Covid.
 
Lancée en 2015, Tiime est la première ComptaTech française avec l’édition de plus de 1,5 million de factures en 2020. Elle accompagne dans leur transformation plus de 50 cabinets d’expertise comptable. Tiime a aussi pour objectif de faciliter  la création d’entreprise en ligne qui propose également des services de comptabilité 2.0 (gestion des notes de frais, facturation). Il a permis la création de plus de 10 000 entreprises à ce jour et l’accompagnement de plus de 50 000 entrepreneurs dans leur gestion quotidienne.
 
En période d’isolement et de crise, cette approche technologique a pris d’autant plus sens pour aider les entrepreneurs à préparer le terrain et créer leur structure en toute sérénité. Tiime a en 2020 lancé plusieurs nouveaux produits, qui seront gratuits pour ses clients ayant lancé leur entreprise la même année. Ainsi, les frais de tiers seront supprimés pour tous les entrepreneurs qui se lanceront cette année. Créer son entreprise sera complètement gratuit. Dans la même optique, l’établissement des déclarations de TVA seront disponibles à titre gracieux pour les utilisateurs des applications Tiime éligibles au programme. Enfin, Tiime lance sa néobanque gratuite, pour payer et être payé encore plus facilement. Toutes ces nouveautés seront offertes à vie aux entrepreneurs qui ont créé leur structure en 2020. 
 
Entretien avec Maxime Digue, son CEO. 
 

Forbes France : Vous existez depuis désormais cinq ans : diriez-vous que vous êtes encore une start-up ?

Maxime Digue : Oui ! Si notre solution a vu le jour en 2015, nous avons l’ambition de doubler notre volume d’utilisateurs en 2021 pour atteindre les 100 000 entrepreneurs en 2021.


Cette hypercroissance s’accompagne de nombreuses innovations technologiques, telles que la création d’une néobanque ou le développement d’une Intelligence Artificielle. Nous fonctionnons de façon très itérative, en faisant preuve de beaucoup d’agilité, ce qui caractérise les start-up.

Au final, ce qui différencie Tiime de nombreuses start-up est notre financement : nous avons privilégié un autofinancement en faisant de la croissance rentable afin de construire des solutions conformes à nos standards de qualité dans le but de mieux servir les entrepreneurs.

Pourquoi avoir lancé Tiime ? A quel besoin répondait votre produit ?

Il faut savoir qu’un Français sur 4 veut entreprendre, mais la maîtrise des outils numériques est un frein pour 70% d’entre eux et 40% des entrepreneurs abandonnent leur projet car les démarches sont compliquées.

Nous apportons une réponse simple à chaque besoin de l’entrepreneur : de la création d’entreprise, à sa facturation, en passant par l’ouverture de son compte en banque ou la gestion de ses frais.

L’avantage de notre solution tient en deux points : la gratuité de nos services et leur excellente intégration entre eux.

En marge du covid, vous avez lancé une série d’aides aux créateurs d’entreprises, notamment en rendant certains de vos services gratuits : en quoi était-ce, au-delà de l’intérêt commercial, important de faire ce geste selon vous ?

En réalité, nos applications et services pour les entrepreneurs ont toujours été gratuits. Nous n’allions pas revoir notre position pendant cette période particulièrement compliquée que rencontrent les entrepreneurs. C’était donc gratuit avant, ça le sera après.

En revanche, il nous a semblé de notre devoir d’aller plus loin dans notre démarche pour soutenir cette génération d’entrepreneurs qui se sera lancée en 2020. Pour cette raison, nous avons décidé de proposer la création d’entreprise 100% gratuite, incluant les frais de tiers. C’est une première en France, il s’agit d’un vrai coup de pouce pour l’entrepreneur, qui dépasse la simple solidarité du moment. 

Vous avez annoncé avoir aussi lancé votre propre offre de banque en ligne : c’était devenu difficile de gérer la comptabilité d’entreprises ayant des banques différentes ?

Nos applications ont toujours été multibanques, donc chez Tiime cela n’a jamais été un problème. Par contre, dans notre souci de simplifier le parcours du créateur d’entreprise, la brique “banque pro” était la suite logique pour que son expérience soit toujours plus simple et mobile. Ce sont d’ailleurs nos utilisateurs qui nous ont incités à franchir cette étape, car l’ouverture d’un compte en banque pro et sa gestion au quotidien était inadaptées aux besoins des entrepreneurs.

Notre néo-banque s’inscrit dans notre démarche de fluidifier les tâches du quotidien : “je fais une facture et je me fais payer”,” je fais une dépense avec mon argent personnel et je me rembourse automatiquement”, “j’ai un suivi de ma TVA en quasi temps réel”, etc.

C’est le fruit de plus de 18 mois de travail de la part de nos ingénieurs pour développer une application de qualité, qui sera également gratuite à vie pour les entrepreneurs de 2020.

Vous avez développé un outil intitulé « Tiime match » afin de permettre aux entreprises de trouver l’expert-comptable le plus adapté ? en quoi est-ce un enjeu ?

L’expert comptable est un élément clé dans la structuration et la réussite d’une entreprise, pour l’établissement du bilan comme pour les conseils en cours d’année.

Pour toujours mieux accompagner l’entrepreneur, nous lui proposons une mise en relation avec des experts comptables que nous sélectionnons sur la base d’enquêtes de satisfaction et une politique tarifaire aussi transparente que raisonnable.

Certains cabinets comptables utilisent également Tiime Pulse, le logiciel que nous éditons pour les experts comptables et qui se synchronise automatiquement avec les applications des entrepreneurs. Cette compatibilité permet à l’entrepreneur de gagner un maximum de temps et d’être sollicité le moins possible par son comptable. Il peut donc se concentrer à 100% sur son business tout étant serein dans la gestion de son entreprise.