« Tu me fais un Wetransfer ? » Sur le marché des transferts de gros fichiers, très à la mode en période de confinement des équipes en télétravail, le service américain Wetransfer est devenu un nom générique. Une concurrence qui ne fait pas peur au lyonnais Romaric Gouedard-Comte. En 2017, il a crée Smash, une solution française sécurisée de transferts de fichiers volumineux. Entretien avec Romaric Gouedard-Comte.

Dans sa version gratuite et garantie sans publicité, Smash permet de transférer facilement les fichiers sans limite de poids. “Notre version premium permet aux services informatiques des entreprises de suivre et analyser l’envoi des fichiers par leurs collaborateurs et aux directions marketing de disposer d’un support de communication le temps du transfert. Ce qui évite ainsi aux entreprises de perdre le contrôle de leur image en utilisant un service qui héberge potentiellement des publicités concurrentes et leur garantit une confidentialité des données », explique Romaric Gouedard-Comte.

Sans inscription nécessaire, Smash est un outil simple d’utilisation pour l’expéditeur des fichiers mais également pour le destinataire qui peut visualiser les fichiers envoyés et ainsi décider s’il souhaite les télécharger ou non. Smash permet en plus la lecture des vidéos envoyées avant téléchargement, contrairement à Wetransfer qui se limite aux photos et fichiers audio.

Les fichiers restent téléchargeables par le destinataire pendant une durée de 14 jours pour la version Free et jusqu’à 1 an pour la version Premium.

L’outil est sécurisé et conforme au RGPD, assurant la confidentialité des données. Les fichiers sont chiffrés et stockés sur des serveurs hébergés en France, puis automatiquement supprimés quelques jours après leur téléchargement. Ce qui réduit leur empreinte carbone.

Des fonctionnalités poussées sont accessibles avec la version payante, notamment la personnalisation du design des emails envoyés, mais aussi la personnalisation de la page et des messages d’attente que verra votre destinataire pendant le téléchargement. Grâce à cette option, les professionnels ont l’opportunité de mettre en avant leur identité visuelle et de valoriser leur marque.

Fin 2019, la start-up lyonnaise a réalisé sa première levée de fonds : 1,5 million d’euros pour accélérer son déploiement commercial national et international, notamment le développement de sa solution sur le marché des entreprises (Universal Music, Gl events…) et des institutionnels (Mairie de Paris…) avec des offres personnalisées.

Depuis son lancement il y a 3 ans, Smash compte plus d’un million d’utilisateurs dans 190 pays via son service web. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter dans le contexte actuel, puisque plus de 100 000 nouveaux utilisateurs se sont ajoutés en une semaine.

Pour répondre aux besoins intensifiés des Français, les équipes de Smash se sont organisées afin d’offrir un service stable et performant, mais aussi un support technique disponible pour toute interrogation. Le service est en capacité de répondre aux impératifs des travailleurs en transfert de fichiers, aussi nombreux et volumineux qu’ils soient.

Smash figure logiquement parmi les solutions éligibles à l’Appel à projets de solutions innovantes, lancé le 19 mars 2020 par l’Agence de l’Innovation de Défense (AID), dans le cadre du plan gouvernemental de lutte contre le COVID-19. Smash se présente en effet comme une solution contribuant à “l’amélioration du travail à distance”.

Forbes France : Smash voit son usage exploser en ces temps de confinement : par quels chiffres cela se traduit-il ? 

Romaric Gouedard-Comte : Nous remarquons une hausse exceptionnelle de l’utilisation de notre offre gratuite, qui se traduit par une augmentation de 100 000 nouveaux utilisateurs depuis le début du confinement et du passage au télétravail imposé, lundi 16 mars 2020. Ce boom s’explique par le contexte, mais aussi par le fait que Smash propose l’offre gratuite la plus séduisante du marché et made in France.

Qui sont les nouveaux utilisateurs ? Y a-t-il des usages en particulier pour lesquels votre plate-forme est sollicitée ? 

Suite aux restrictions du gouvernement français, la grande majorité des entreprises sont passées au télétravail, pour protéger leurs employés et lutter contre la propagation du virus.

Les nouveaux utilisateurs sont les collaborateurs de grandes organisations publiques et privées, de PME, ETI, qui ont la possibilité de faire du télétravail et à qui l’usage de Smash est préconisé, par leurs employeurs, Smash étant un service français. Smash contribue à maintenir les échanges entre collaborateurs et l’activité économique des entreprises.

Aussi, nous remarquons une hausse importante auprès des personnels de l’Education nationale, qui profitent du service de Smash pour maintenir le lien avec leurs élèves ou étudiants, ou inversement.

Vous parvenez à suivre cette hausse massive de demande ? 

Toute notre infrastructure technique est scalable en temps réel. Ce qui permet à Smash d’être capable d’absorber et de gérer ce volume important de transfert de fichiers. De plus, nous nous sommes organisés afin d’offrir un service stable et performant, mais aussi un support technique disponible pour toute interrogation.

En quoi votre modèle est différent de We Transfer ? notamment  en termes de modèle économique ?

A la différence de WeTransfer, Smash n’a pas de business publicitaire. Nous nous rémunérons exclusivement grâce à nos offres Premium pour les professionnels et TPE, ainsi qu’à travers notre offre Entreprise à destination des PME, ETI et grandes organisations privées et publiques. Notre offre gratuite se veut comme étant la plus séduisante et performante du marché, ce qui nous permet de pénétrer le marché et de se faire connaître.

Et en termes de technologie ? Vous avez vos propres brevets ? 

La technologie et les algorithmes mis en place depuis maintenant 3 ans nous permettent d’offrir des performances d’upload et de download extrêmement optimales et ce peu importe où se situe l’utilisateur dans le monde. Pour rappel, Smash est utilisé dans plus de 190 pays. L’infrastructure que nous avons déployée nous permet de stocker les fichiers et les données au plus près de l’utilisateur (par exemple, en France pour les français). Aussi, les données sont cryptées – en transit et au repos et l’accès aux fichiers est éphémère, permettant au service – et à ses utilisateurs – de s’inscrire dans une démarche de réduction de l’empreinte carbone.

Votre croissance fulgurante d’aujourd’hui repose sur une crise sanitaire sans précédent : votre succès doit avoir un gout amer, non ? 

Derrière Smash, il y a avant tout des humains. Des humains qui font Smash et qui renforcent ses performances chaque jour. Dès les premières annonces, nous avons pris les mesures nécessaires et demandées par le gouvernement français : nous nous sommes tous, individuellement, mis en situation de télétravail, tout en gardant un contact quotidien, à distance. Nous avons une pensée sincère pour toutes les victimes et proches de victimes, dans le monde entier, de cette crise sanitaire sans précédent. Nous nous sentons également très reconnaissants envers toutes les personnes qui sont sur le terrain et en lutte permanente contre le virus.

C’est justement pour rendre honneur et service à tous les travailleurs, peu importe où ils soient ou qui ils soient, que nous avons créé Smash. Depuis sa création, Smash a été pensé pour rendre plus que facile le transfert de fichiers volumineux. C’est un service utile, tout au long de l’année et la croissance actuelle est une preuve de plus de son utilité, au quotidien. Nous sommes fiers de voir que les travailleurs, grâce à de nombreux outils parmi lesquels figure Smash, parviennent à s’organiser, à maintenir leur activité professionnelle, malgré ce contexte tragique. Nous nous mobilisons, pour contribuer, à notre échelle, à cette lutte constante.

La crise sanitaire et économique actuelle pose la question de la souveraineté française notamment en matière de production industrielle. SMASH rappelle aussi l’importance de développer des champions français du numérique….

Oui ! Smash est d’ailleurs soutenu et aidé par la BPI, plusieurs banques françaises et accompagné au quotidien, dans leurs locaux mais aussi à distance dans le contexte actuel, par H7 et HUB612 à Lyon. C’est une aide précieuse dont notre équipe peut profiter grâce à l’Etat français, qui met en place toutes ces structures d’accompagnements et ces dispositifs d’aide à l’innovation. De plus, l’innovation technique incarnée par Smash lui permet aujourd’hui de s’inscrire parmi les solutions éligibles à l’Appel à projets de solutions innovantes, lancé le 19 mars 2020 par l’Agence de l’Innovation de Défense (AID), dans le cadre du plan gouvernemental de lutte contre le COVID-19. En effet, Smash se présente comme une solution contribuant à « l’amélioration du travail à distance » et incarne le fort potentiel qui existe parmi les pépites de la French Tech.

 

Entretien réalisé par Maurice Midéna