La Brasserie du Mont-Blanc, fondée en 1830, a été une l’une des huit brasseries implantées au cœur des Alpes à la fin du XIXème siècle. La marque a cessé son activité en 1966. Sylvain Chiron, entrepreneur savoyard, l’a relancée an 1999. Cette brasserie fabrique aujourd’hui des bières de dégustation brassées avec une eau d’exception, l’eau des glaciers du Mont-Blanc consommées dans plus de 24 pays.

 


Quelles sont les démarches que vous avez faites pour relancer la Bière du Mont-Blanc et pour redonner à cette marque disparue sa notoriété d’antan ?

L’histoire de cette brasserie renait en 1999 lorsque j‘ai pu réunir toutes les conditions pour relancer cette marque et faire revivre une tradition brassicole régionale oubliée de nos montagnes. J’ai réussi à regrouper plusieurs partenaires autour de ce projet dont un des meilleurs brasseurs belges et un maître distillateur français. Les droits attachés à cette marque ont été verrouillés au niveau mondial. 

Une bière est constituée à 90% d’eau. Cet ingrédient est primordial car il a un impact sur la couleur, les qualités nutritionnelles et les caractéristiques gustatives de la bière. Nous avons découvert une eau exceptionnellement pure et de grande qualité : l’eau des glaciers du massif du Mont Blanc. Le captage de la source est situé au-dessus des activités humaines à 2400 mètres d’altitude sous le Dôme du Goûter. Cette eau n’a pas trace de pollution. Elle très peu minéralisée. Elle est parfaite pour faire tous types de bière. Ce captage fonctionne régulièrement depuis 1924. Il alimente la commune des Houches située dans la vallée de Chamonix Mont-Blanc. Nous achetons cette eau à la mairie puis nous la transportons par camion-citerne jusqu’à notre brasserie.

Un emplacement stratégique a été trouvé près de Chambéry, au cœur de la Savoie.  La brasserie a été installée à proximité de nos clients, des centres d’approvisionnement des matières premières et des plates-formes logistiques. Un partenariat a été noué avec une entreprise locale Dolin. Nous profitons de leur réseau de distribution pour vendre nos bières avec leurs vermouths, liqueurs de génépi et crèmes de fruits de réputation internationale. La maison Dolin, fondée en 1821 en Savoie, est le n°2 du Vermouth dans le monde et l’inventeur du Vermouth de Chambéry.

Le savoir-faire a été acquis progressivement lors d’une précédente aventure entrepreneuriale. En 1996, j’ai racheté avec deux autres associés l’activité de distillerie de l’abbaye cistercienne Notre Dame d’Aiguebelle, en Drôme provençale.  Mes rencontres avec les moines belges m’ont permis d’enrichir mes connaissances de ce métier et de découvrir les secrets de fabrication. Ils font depuis plusieurs siècles les célèbres bières trappistes de l’abbaye d’Orval et de Notre-Dame-de-Saint-Remy à Rochefort. 

La création des bières La Rousse et La Verte ont été nos deux premiers succès commerciaux.

 

Quelle est aujourd’hui la singularité de la Brasserie du Mont-Blanc ?

Cette singularité repose sur plusieurs piliers :

Une vision :  Le marché de la bière est contrôlé par trois géants de l’industrie brassicole : AB InBev – Sab Miller, Heineken et Carlsberg Group.  J’ai été un pionnier en lançant en 1999 une brasserie artisanale indépendante.

Créateur de gouts : L’innovation est au cœur de la stratégie La Brasserie du Mont-Blanc. Des recettes originales sont créées pour fabriquer des bières de Dégustation, des bières Désaltérantes et des bières aux couleurs Montagne comme La Bleue aux myrtilles. Des éditions limitées mettent en avant nos innovations et notre recherche permanente du gout. Une nouvelle bière ambrée de triple fermentation Barrel Aged Série 01 a été vieillie pendant plus de 6 mois dans des anciennes barriques de whisky écossais et de bourbon américain. Seulement 10 000 bières ont été commercialisées.

Savoir-faire des maîtres-brasseurs : Ce savoir-faire repose sur notre exigence de qualité sans frein ni concession. Pour faire une bonne bière, nous avons besoin d’ingrédients qui rendent hommage au terroir, de recettes exclusives et des méthodes de fabrication artisanale propres. Notre processus est basé sur une fermentation haute et une longue étape de maturation. Le temps de fabrication affine la bière. Ce temps est au service du goût. Deux mois sont nécessaires pour produire une bière du Mont-Blanc (15 jours pour un industriel). La caractéristique de notre bière de garde est de conserver ses qualités gustatives d’une manière naturelle, sans additif ! En 2011, notre savoir-faire est reconnu. La Rousse du Mont-Blanc est sacrée meilleure bière ambrée au monde au concours Worl Beer Award aux Etats-Unis. D’autres titres mondiaux ont été attribués en 2013, 2014, 2015 et 2017. Notre brasserie française a été cinq fois championne du monde au concours World Beer Award !

L’art français de la bière de spécialité : La Bière du Mont-Blanc est aromatique, puissante, très équilibrée, authentique et subtile.  Pour vivre une expérience gustative nouvelle, notre bière artisanale est travaillée en trois temps comme le vin : la première bouche, le cœur et la belle longueur en bouche avec un final sur les épices. Nos produits sont des bières d’exception.

L’entrepreneur : Sylvain Chiron détient 80 % du capital de la société. Le solde est réparti entre la société Dolin (15%) et les hommes clés 5%. Notre budget marketing est très faible. Toutes nos dépenses sont consacrées à la qualité du produit, à notre philosophie et à nos valeurs.  Le prix de revient d’une bouteille n’est pas notre priorité. En 2000, la société employait une personne à mi-temps.  Nous avons connu des débuts difficiles jusqu’en 2010. Nous étions une brasserie start-up. L’innovation a mis un terme à cette période lorsque nous avons créé La verte du Mont-Blanc, une bière très décalée à l’époque à base de génépi.

Aujourd’hui, nous sommes 50 collaborateurs. La société est rentable depuis 4 ans. Un premier dividende a été distribué en 2018. 15 millions d’euros ont été investis dans l’outil de production. Sa capacité est de 130 000 hectolitres. A ce jour, le taux d’utilisation est de 60%. La société a réalisé un chiffre d’affaires de 13 millions d’euros en 2018 (7,5 millions en 2015) et environ 16 millions en 2019. Notre ligne d’embouteillage intégrée permet de suivre le rythme de production. Un bar « le BMB » a été implanté au cœur de la Brasserie pour déguster les bières fraîchement brassées avec une vue sur les cuves en inox.

 

Quelle est l’évolution de votre marché ? 

Le consommateur

En Europe, La France est le 27ème pays consommateur avec une moyenne de 33 l/an/habitant (106 litres en Allemagne) et le 8ème pays producteur de bières avec 1600 brasseries. Le marché français a généré plus de 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2018 dont 8% pour des bières artisanales.

Ce marché est très concentré. Il est représenté principalement par trois groupes industriels ayant créés plus de 1 400 marques. Ces géants verrouillent le marché français des Cafés-Hôtels-Restaurants CHR avec leur « contrat bière ». Des crédits sont accordés aux exploitants de CHR en contrepartie d’un contrat d’approvisionnement exclusif des marques de bière du fournisseur partenaire.

En 2018, 70% des bières consommées en France sont brassées en France. La demande évolue vers plus de qualité. Les amateurs de bières sont de plus en plus exigeants. Ils ont envie de consommer sain, local, artisanal et français. La bière conditionnée en bouteille de 75cl connait une très forte progression. Ce produit, étant convivial avec un prix abordable, prend des parts de marché aux vins.

Le « sans alcool » est embryonnaire mais la croissance est exponentielle. C’est souvent une bière sans alcool aromatisée à la bière avec des additifs synthétiques. C’est la chasse gardée des industriels. Les bières sans alcool et les IPA attirent les Millénials.

Le réseau se spécialise avec l’ouverture de bars à bières. Les cavistes ont des rayons dédiés à cette boisson. La grande distribution met la bière en avant. Compte tenu de l’évolution de la demande des consommateurs, les CHR étoffent progressivement leur offre de bières. En réaction, les industriels tentent un retour aux sources en rachetant des brasseries artisanales. Ils ajoutent des lignes de production supplémentaires dédiées à la bière de spécialité dans leurs usines. 

 

 

Les fournisseurs

Notre brasserie est membre de l’association BIERA qui regroupe 80 Brasseurs Indépendants en Rhône-Alpes.

BIERA a participé à la création d’une filière malt et houblon en circuit court en partenariat avec la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt DRAAF. Depuis 2013, plusieurs acteurs développent des houblonnières en Savoie afin de voir émerger d’autres malteries sur le territoire.

Cette renaissance du houblon français est nécessaire car notre pays est en pénurie de certaines variétés de houblons.  Les principaux producteurs sont alsaciens, américains et allemands.

Sylvain Chiron

Quel est votre réseau de distribution ?

Notre croissance est limitée à 30% par an.  La production et la qualité doivent être maitrisées avant tout. Le marché français est notre priorité. Notre réseau distribution a d’abord été local, régional avant de devenir national. Il est représenté par la grande distribution (50%) et les CHR (35%). L’export représente 5% de notre chiffre d’affaires.  La Suisse et l’Italie du nord sont nos premiers marchés. Le levier le plus important se situe en Chine.

Pour les asiatiques, une bière de dégustation Made in France est vraiment une boisson à découvrir. L’histoire de notre bière de spécialité française et du Mont-Blanc doit être racontée à l’international en mettant en avant nos valeurs d’artisanat, de naturalité et d’authenticité. Nos médailles d’or sont un véritable atout commercial. Notre bière est de plus en plus reconnue. Elle est consommée dans 24 pays.  Comme le vin, la bière a été inscrite au patrimoine culturel, gastronomique et paysager de la France en 2014.

Notre développement à l’international nécessitera de renforcer la structure commerciale de l’entreprise et de prévoir l’ouverture de filiales à l’étranger.

 

Quelle est votre actualité ?

L’innovation est indéniablement le moteur de notre croissance. Une bière sylvanus et bio sera lancée en décembre prochain. Cette bière blonde sera une interprétation élégante et généreuse du style abbaye.

Notre Cristal IPA est un soft India Pale Ale revisitée à la française. Contrairement aux IPA anglo-saxonnes qui sont très fortes, notre IPA est rafraichissante, légère, très parfumée et sans amertume. Elle a été élue Meilleure Session IPA au monde avec une médaille d’or au Worl Beer Award de 2019. Plus de 3000 bières ont été dégustées à l’aveugle à l’occasion de ce concours international. 60 titres mondiaux ont été attribués à cette occasion.

Une collaboration ont été faite avec une société emblématique de la région. En m’inspirant de la bière américaine Milk Stout, nous avons créé une bière Impériale Milk Stout en association avec l’abbaye Notre-Dame de Tamié. Les moines fabriquent le fameux fromage de Tamié. Le petit lait évacué lors de l’étape du moulage-pressage du fromage est utilisé dans la composition de cette bière. Le lactose apporte une grande douceur en bouche.

Whisky : Après 3 années d’élevage dans les anciennes barriques utilisées pour le Vermouth Barrel Aged Oak Reserve de notre partenaire Dolin, nos 1ers whiskys seront commercialisés en 2020. Les volumes produits seront anecdotiques.  Notre Whisky Mont-Blanc 4810 aura un style français développé avec notre savoir-faire de maitre-brasseur. Une distillation fine a été installée dans notre brasserie avec des alambics à cognac charentais. Cette diversification, complémentaire de notre activité historique, offre de nouvelles perspectives…

 

<<< A lire également : Ski : 6 Adresses Incontournables Pour Un Séjour De Luxe >>>