Qu’est-ce que l’évidence ? Une question qui suggère un horizon infini de réponses. L’évidence, c’était le thème de la conférence de TEDx à l’Université Paris Dauphine le 4 novembre dernier. Pendant 1h30, des speakers inspirants, de secteurs aussi divers que variés, sont venus répondre à cette question et exprimer leur évidence dans une cinquième édition placée sous le signe de l’exploration de soi.

C’est dans l’amphithéâtre 8 de l’Université Paris Dauphine que les esprits se bousculent et travaillent pour élucider un questionnement philosophique : qu’est-ce que l’évidence ? Chacun en a sa propre conception, sa propre définition. Thierry Marx, Nathalie Gimenes, Shirley Souagnon, Ousama Bouiss, Sharon Sofer, Noman Hosni, Loubna Ksibi et Hervé Alexandre montent sur scène pour faire réfléchir l’auditoire universitaire.


Le premier à prendre la parole est Thierry Marx. Le chef renommé retrace le parcours ardu qui l’a mené vers son évidence. « Vous serez moqués, violemment critiqués puis ringardisés », c’est ainsi que le chef étoilé décrit son expérience de quête d’innovation dans un secteur traditionnellement immuable dans lequel « la création est l’école du deuil ». Apprendre les bases avant d’innover, mais ne pas avoir peur d’être créatif, et surtout créer au service des autres. Voilà les conseils d’un grand créateur à la jeunesse de Paris Dauphine.

Pour Ousama Bouiss, doctorant à Paris Dauphine, l’évidence passe avant tout par la pensée. « Bien penser, c’est penser complexe et partir en quête d’autres points de vue que le sien. C’est en tissant toutes les connaissances grâce à la pluralisation des points de vue que l’on pense mieux. » Dans un raisonnement philosophique, le jeune dauphinois mêle la pensée à l’action en comparant le tout à un vol en avion : si elle est bien préparée, elle est réussie. Des mots poignants ponctuent un discours aussi complexe que criant de vérité : « le plus lourd fardeau, c’est d’exister sans vivre ».

 

Sharon Sofer a présenté ses jeunes pousses de l’entrepreneuriat avec Startup For Kids.

 

Pour Sharon Sofer, fondatrice de Startup For Kids, les jeunes sont la clé. « Les enfants d’aujourd’hui exerceront un métier qui n’existe pas encore ». À travers son entreprise, elle souhaite préparer les jeunes au monde de demain en explorant un monde d’innovation pour imaginer ensemble le meilleur des futurs. Explorer l’éducation et ses enjeux pour demain, c’est dans cet objectif que l’entrepreneure fait monter sur scène ses « élèves », des enfants de tous âges qui viennent partager leur « expérience entrepreneuriale », placée sous le signe du « Learning by doing ». 

 

L’humoriste Shirley Souagnon explorait les paradoxes de l’humain.

 

Dans une ambiance de stand-up, c’est avec un discours rempli d’humour mais non sans provoquer la réflexion d’une audience de pas moins de 800 personnes que Shirley Souagnon raconte son évidence : « l’évidence n’est pas évidente à atteindre. L’évidence, c’est l’instant présent. Je suis évidente. »

Pour Loubna Ksibi, l’évidence est de trouver sa place.

 

C’est en soumettant à l’auditoire de Paris Dauphine une question que Loubna Ksibi, cofondatrice de Meet My Mama, raconte son évidence : « Vous sentez-vous à votre place ? » À travers le parcours de ses mamas pour trouver leur place dans le monde, la lauréate du classement Forbes 30 Under 30 cherche à inspirer les autres à prendre les opportunités, même si celles-ci ne leur sont pas accordées. Elle a créé par le biais de sa start-up un programme d’empowerment pour des femmes inaudibles et « invisibles », qui n’ont pas la possibilité de se lancer. « L’évidence, c’est de se sentir à sa place. Ma place est de permettre aux autres de trouver la leur. C’est en trouvant sa place que l’on créé de l’impact et que l’on se sent vivre. La clé est d’être entouré de ceux qu’on aime. » Les mots forts et chargés en émotion de la jeune entrepreneure sont venus ponctuer cette cinquième session de TedXUniversitéParisDauphine, où chacun a pu se retrouver dans les différentes compréhensions de ce qu’est l’évidence.