Rarement un joueur aura suscité un tel engouement, déchaîné autant de passions. Le public l’adule, les plus prestigieux clubs de la planète le scrutent de près, les légendes du ballon rond Pelé, Maradona et Zidane – en tête – sont unanimes : Kylian Mbappé a tous les attributs pour les rejoindre dans le panthéon mondial du football. Les deux réunis, CR7 et le maître Messi, n’auront pas accompli ce que l’extra-terrestre français a réalisé à son âge. 20 ans, seulement. Ce « monstre » de précocité assume ce statut chaque semaine sur les terrains, et nous inspire bien au-delà. Portrait du phénomène Mbappé.

Il n’était pas né le 12 juillet 1998, lorsque la France découvrait l’ivresse d’un sacre en Coupe du monde de football et décrochait (enfin) sa première étoile. D’un seul homme, la nation “Black, Blanc, Beur” polarisait son attention sur Marseille, ville natale du maestro Zinedine Zidane. Vingt ans après, c’est à Bondy, banlieue nord de Paris, que converge tous les regards. Le héros d’aujourd’hui prend les traits juvéniles de Kylian Mbappé, prodige tricolore ayant soufflé sa vingtième bougie le 20 décembre dernier. L’attaquant vedette du Paris Saint-Germain a soulevé les foules et ravi les cœurs, un soir de match épique face à l’Argentine en 8e de finale du Mondial en Russie : son sprint d’anthologie entamé à la 11e minute du match – ayant débouché sur un penalty et le but d’Antoine Griezmann, suivi d’un doublé du joueur en moins de cinq minutes – aura propulsé la fusée Mbappé au rang « d’extraterrestre » du ballon rond. « Flashé » à 37 km/h pour certains, et à 32,4 km/h selon les statistiques officielles de la FIFA, le champion du monde 2018 est sorti de son écrin pour se muer en phénomène planétaire.


Désigné « meilleur jeune joueur » de la compétition, la pépite du Onze tricolore est devenu, à l’âge de 19 ans et 6 mois, le troisième plus jeune champion du monde de l’Histoire, derrière le roi Pelé en 1958 (17 ans, 8 mois) et l’Italien Giuseppe Bergomi en 1982 (18 ans, 6 mois). Le désormais second plus jeune buteur en finale de Coupe du monde, derrière la légende brésilienne qui avait marqué à 17 ans et 8 mois contre la Suède lors de l’édition 1958, affole les compteurs. Une insolente performance qui a même fait sortir le roi de sa retraite : “Si Kylian continue d’égaler mes records comme ça, je vais devoir rechausser mes crampons…” Mise en garde amicale lancée par Pelé sur Twitter. En guise de réponse à son illustre aîné,  la sensation bleue se fendra d’un « Le roi restera le roi ! ». Respect.

A 20 ans à peine, il éclipse ses aînés

Acteur majeur du parcours de l’équipe de France vers sa deuxième étoile et champion du monde à seulement 19 ans, le natif de Bondy est doté d’une incroyable gamme de compétences : vitesse, qualité d’exécution, intelligence du jeu et camaraderie avec ses coéquipiers, une combinaison qui présage d’une carrière exceptionnelle. Match après match, mouillant le maillot bleu ou celui du PSG, « Kyky » marche déjà sur les traces des plus grandes légendes du football. Vu de France, mais aussi de l’étranger, le numéro 10 a pris une dimension telle qu’il n’est plus comparé aux jeunes de son âge. Le phénomène Mbappé « s’analyse et se décortique » à l’échelle des plus grands : Zizou, Maradona, Ronaldo en tête. A tout juste 20 ans, l’attaquant du Paris Saint-Germain a en effet égalé le nombre de but inscrits par Zinedine Zidane en Ligue des Champions.

Il n’aura fallu que 24 rencontres européennes au Parisien pour signer 14 buts contre 80 participations pour le champion du monde 1998. Le virtuose surpasse également Messi et Ronaldo, qui trustent sans discontinuer les Ballons d’Or depuis 11 ans. Ainsi, le Français a marqué 41 buts en compétitions majeures, tandis que l’Argentin et le Portugais cumulent respectivement 21 et 11 réalisations au même âge… Soit un différentiel de neuf buts en faveur de notre coqueluche nationale. Tous les experts s’accordent sur un point : Kylian Mbappé est « un monstre de précocité », un joueur « pétri de qualités qui a encore une telle marge de progression ! », se réjouit le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps. Une Coupe du monde, deux championnats de France, une Coupe de France et une Coupe de la Ligue. Des titres gagnés collectivement,  mais toujours empreints de ses exploits personnels. L’entreprise Mbappé a un avenir radieux.

Kylian Mbappé a été bercé dans la compétition

Aux origines du « conte de fées », il faut bien sûr s’intéresser à l’enfance et à la famille du jeune champion pour aller chercher quelques clefs. Né d’un père d’origine camerounaise, Wilfrid Mbappé Lottin, un ancien footballeur de niveau régional devenu entraîneur à l’Association sportive de Bondy, et d’une mère algérienne, Fayza Lamari, handballeuse de D1 au sein de la même association sportive, la star tricolore a été bercée dans la compétition. Son grand-frère, Jirès Kembo, évolue également sur les terrains après avoir suivi une formation au Stade rennais. Quant au petit dernier de la fratrie, Ethan Mbappé Lottin, il compte bien suivre les traces de son glorieux aîné.

Le serial buteur du PSG a passé son enfance et son adolescence dans cette banlieue nord de Paris où il a fait ses armes dans le club local de l’ASB de 6 à 15 ans, coaché notamment par son père. Repéré par Monaco en 2015 alors qu’il n’a pas encore 17 ans, le surdoué de Bondy y fera la démonstration de sa palette de talents, pour le plus grand plaisir de son entraîneur de l’époque, Léonardo Jardim qui évoquera « un génie capable de courir plus vite que les défenseurs et de maîtriser les dribbles avec une incroyable aisance ».

Un attachement viscéral à sa ville natale de Bondy

Amis d’enfance, camarades d’écoles et partenaires sur terrains verts décrivent un jeune garçon dont la vie a toujours été réglée comme du « papier à musique » : école, maison et foot. Un triptyque gagnant. Céline Bognini, sa professeur de chant, se souvient d’un élève qui se passionnait pour la variété française : « Kylian a fréquenté le conservatoire de 6 à 11 ans. Il a appris à lire la musique, puis il a étudié la flûte traversière. C’était un vrai soleil, toujours hyperactif et plein de vie. Sa personnalité se dégageait déjà du lot. On sentait que Kylian avait un truc à part et un tempérament remarquable ». Viscéralement attaché à sa ville, l’étoile bondynoise est très impliquée dans sa commune. Avec l’association « Premiers de cordée » dont il est parrain, il rend visite aux enfants malades de l’hôpital Jean Verdier car « le sourire d’un enfant, c’est bien plus beau qu’un but ! », confie l’enfant du pays.

Après la consécration du 15 juillet 2018, il choisit également Bondy pour communier avec son public de la première heure : « J’ai quasiment tout fait ici. Revenir en tant que champion du monde, c’est le plus beau cadeau que je pouvais me faire », s’émouvra-t-il dit au micro devant ses fans. « Simplicité et générosité », reviennent régulièrement dans les propos le caractérisant. Devenu le deuxième joueur le plus cher du monde derrière le Brésilien Neymar après son transfert au PSG en 2017, le footballeur multimillionnaire à tout juste vingt ans a décidé de faire don de 100% de ses primes issues de sa victoire en Coupe du monde et émanant de différentes compétitions à des œuvres caritatives. Une philanthropie qui participe à façonner la légende.

“Faire bouger les lignes”

La déferlante Mbappé emporte tout sur son passage, transcendant de loin la sphère footballistique ; en témoigne l’étude récente menée par l’éditeur Press’edd. Ainsi, sur 1500 titres de presse papier et 1500 sites web publiés sur l’année 2018, le champion du monde affichait le plus de citations avec 68 699 mentions. Coiffant au poteau ses coéquipiers du Paris Saint-Germain et en équipe de France : Neymar n’ayant recueilli « que » 55 105 citations et Antoine Griezmann 45 900. Plus éclairante encore sur le phénomène, la nomination de l’ovni de la Seine-Saint-Denis au prestigieux titre « Laureus Sports Awards », considéré comme les « Oscars » du sport. Le footballeur à la carrière naissante côtoie dans le panthéon du sport mondial des personnalités aussi emblématiques de leurs disciplines que Roger Federer pour le tennis, Lewis Hamilton pour la formule 1, ou LeBron James pour le basket. Grâce à ses performances étincelantes en Coupe du monde, « Kyky » a propulsé l’ensemble du vestiaire de l’équipe de France dans le palmarès en honorant les Bleus du titre de « Team of Year ».

Un modèle inspirant intergénérationnel

Kylian Mbappé incarne cette nouvelle génération de leaders inspirants de moins de trente ans qui fait bouger les lignes et qui a conscience de son impact sociétal : « Avant d’être un grand joueur, tu dois être un grand homme », estime le phénomène planétaire. On pourra ajouter la sagesse à son brillant CV.

Petit tour d’horizon des citations les plus célèbres sur le prodige français :

Pelé, légende du football : « Je pense que Mbappé peut devenir le nouveau ‘Pelé’ ».

Diego Maradona, El Pibe de Oro : « Mbappé est pour moi la révélation du football. J’ai d’ailleurs dit à Florentino Pérez du Real Madrid : ‘Recrutez Mbappé !’. Pour moi, il faut que le Real achète ce joueur de talent. »

Didier Deschamps, sélectionneur de l’équipe de France : « Je sais ce qu’il est capable de faire, il a une véritable marge de progression. Avec ce qu’il fait déjà à son âge, il fait partie des joueurs hors norme ».

Youri Djorkaeff, champion du monde 1998 : « Aujourd’hui, il y a Mbappé et les autres. Pour moi, il a amené son jeu dans une dimension qui l’installe aux côtés des plus grands. Quand tu vois Messi, Ronaldo ou Neymar qui sont pratiquement obsolètes par rapport à ce que fait Mbappé. Il leur a mis un coup de vieux ».

Nicolas Mayer, préparateur physique du PSG : « Kylian Mbappé aime tellement la compétition qu’il en devient ‘mauvais perdant’ lors des petits jeux de tennis-ballon ».

 Medhi, collégien de 14 ans : « Avant le Mondial, peu de monde connaissait Bondy et maintenant la ville est connue dans le monde entier. Kylian est vraiment un exemple ici, on est très fier de lui. »