Pour voir plus clair sur les problématiques de croissance, Forbes France lance son premier palmarès d’entreprises françaises.

So twentieth century. « Difficile de se reconnaître dans des gens qui ont plus de cinquante ans, qui ont monté au siècle dernier des boîtes avez zéro innovation, et qui prétendent nous représenter » témoignait un très macronien créateur de start-up pendant que s’élaborait, chez Forbes France, le palmarès Futur40 2017 : les 40 Champions de la Croissance en France.


Il y a, de fait, un paradoxe de la croissance économique. En macro-économie, par exemple, les statistiques de productivité illustrent bien mal les gains tangibles de ces dernières décennies.

En politique, tous se réfèrent à la croissance économique en même temps – si l’on ose encore utiliser l’expression. A droite, la doxa reaganienne des années 80 – qui a fait émerger en France une génération d’entrepreneurs avides et « bling-bling », avec Bernard Tapie pour symbole ; à gauche, la logique ouvriériste qui veut que, s’il n’y a pas de croissance en France, c’est parce que les patrons délocalisent.

La révolution numérique est en train de casser tout cela, mais il n’en va pas de même des entreprises. Des entreprises comme Amazon, Google, Facebook ont installé un nouveau modèle de croissance. Y prime le volume de l’activité – chiffre d’affaires pour la première, nombre d’utilisateurs pour les deux autres. La rentabilité et la valeur boursière ne font qu’en découler.

En France, aucune entreprise n’a encore été capable de suivre ce modèle, pour de nombreuses raisons. Mais l’écosystème entrepreneurial autant que financier sont en train de basculer. Afin de détecter celles qui pourraient suivre l’exemple des grandes américaines, Forbes France publiera chaque année le palmarès des entreprises cotées à Paris qui montrent le plus grand dynamisme : le Futur40.

Les Champions de la Croissance 2017

  Secteur Chiffre d’affaires (M€)
Adocia Santé 22
Ateme Technologie/Médias 37
Biosynex Santé 27
Bluelinea Santé 7
Capelli Immobilier 91
Cellectis Santé 40
Diaxonhit Santé 30
EOS Imaging Santé 31
Figeac Aero Industrie 252
Focus Home Interactive Technologie/Médias 76
Fountaine Pajot Biens de consommation 71
GECI International Industrie 16
Global EcoPower Energie 21
Groupe SFPI Industrie 513
Innate Pharma Santé 56
Inventiva Santé 9
Kerlink Technologie/Médias 14
Madvertise Biens de consommation 17
McPhy Energy  Energie 6
Median Technologies Santé 6
Metabolic Explorer Biotechnologie industrielle 44
Miliboo Biens de consommation 15
Montagne et Neige Developpement Biens de consommation 68
Moulinvest Matières premières 57
Novacyt Santé 11
Oceasoft Technologie/Médias 6
Octo Technology  Technologie/Médias 38
Planet FR Technologie/Médias 7
Prologue Technologie/Médias 75
Reworld Media Technologie/Médias 174
SES-Imagotag Technologie/Médias 177
Solutions 30 Technologie/Médias 192
SRP Groupe Biens de consommation 540
Stentys Santé 7
Tessi Technologie/Médias 404
Valneva Santé 94
Vexim Santé 19
Wallix Group Technologie/Médias 5
Wavestone Technologie/Médias 233
Ymagis Technologie/Médias 178

 

Méthodologie illustrée

40 entreprises non financières ont été distinguées par la rédaction pour la croissance de leur chiffre d’affaires et l’originalité de leur modèle, sur la base des données fournies par Morningstar, en partenariat avec PMEfinance-EuropeEntrepreneurs, la Fédération des Investisseurs Individuels et des Clubs (F2IC) et l’association de la finance française Paris Europlace.

Ainsi par exemple Metabolic Explorer, une entreprise auvergnate qui a pivoté pour se reconvertir dans les biotechnologies industrielles. La cession d’un procédé a fait bondir son chiffre d’affaires de 289% en trois ans, à 44 M€. L’analyse de Morningstar lui attribue désormais un taux de croissance soutenable de 12,5% par an.

Elle illustre les critères objectifs retenus :

  • Croissance cumulée du chiffre d’affaires supérieure à 15% sur les trois derniers exercices,
  • 5M€ de chiffre d’affaires minimum ;
  • Entreprise cotée à Paris avec une empreinte boursière minimum (flottant, volumes échangés) afin de disposer de données publiques certifiées.

En revanche, pour certaines entreprises, ces seuls critères ne suffisent pas. Au fur et à mesure que le chiffre d’affaires augmente, en effet, sa croissance tend à se ralentir. Il convient alors, pour ces ETI industrielles, de prendre en compte la croissance de la rentabilité. Ainsi le groupe SFPI, qui agit sur des marchés en croissance lente, comme la serrurerie pour le BTP, grandit plus vite que ses marchés et a vu son résultat d’exploitation bondir de… 195%. Il a généré l’an dernier 513 M€ de chiffre d’affaires.

Et ainsi de suite : tout au cours de l’année, jusqu’au prochain palmarès, ces champions de la croissance seront présentés sur Forbes. Avec une mention spéciale pour EOS Imaging, le seul champion de la croissance dirigé par une femme, Marie Meynadier.

 

Marie Meynadier, CEO d’EOS Imaging et Antoine Darbois, CFO de Metabolic Explorer, reçoivent leur prix des mains de Jean-François Bay, directeur général de la Financière de l’Echiquier.