L’éditorialiste et femme politique Arianna Huffington n’est pas née magnat de l’information et la programmation informatique ne se trouve pas dans l’ADN de Mark Zuckerberg. L’entrepreneur britannique Richard Branson n’est pas devenu une légende du monde des affaires en sortant du lycée (il n’a d’ailleurs jamais obtenu de diplôme d’études secondaires ).

Le succès ne résulte nullement d’un coup de baguette magique; il est au contraire le résultat d’un long et ardu voyage composé de persévérance, de passion et de leçons apprises.

Nous pouvons tous apprendre de l’expérience d’entrepreneurs innovants, qu’ils soient contemporains ou pas. Tous, nous recevrons durant notre carrière une foule de conseils qui impacteront notre état d’esprit, nos perspectives et notre approche du monde des affaires.

Voici encore cinq conseils qui émanent d’entrepreneurs qui ont connu le succès et qui peuvent être appliqués dans de nombreuses occasions pour chacun de nous:

1- Les personnes qui rencontrent le succès savent quand il faut dire « non »

Entre les rendez-vous, les appels visioconférence et la direction d’une entreprise, les entrepreneurs font face à un million d’obligations chaque jour. Certains entrepreneurs ont l’impression de devoir dire « oui » à tout. Pour Richard Branson, le mot le plus intelligent que vous puissiez prononcer dans certaines circonstances, est « non ». Lorsque vous vous sur-sollicitez en prenant trop d’engagements, vous vous videz d’une énergie qui aurait pu être dédiée à des choses plus importantes. Il est donc nécessaire de libérer votre emploi du temps des encombrements inutiles afin de faire de la place pour ce que Richard Branson nomme « le plus grand oui ».

Crédit Photo : Adam Jeffery/CNBC/NBCU Photo Bank via Getty Images

2- Les gens n’échouent pas, les structures d’entreprise, oui

Le E-Myth (un livre américain sur l’entrepreneuriat) est de loin le livre sur l’entreprise le plus effectif qui soit. Dans cette oeuvre qui n’est pas une fiction, l’écrivain et entrepreneur Michael Gerber affirme que n’importe qui peut réussir si les bonnes structures entrepreneuriales sont en place. Par exemple dans un réseau de franchises, c’est même essentiel: l’unique façon de garantir le succès de centaines de partenaires franchisés est d’avoir établi des structures reproduisibles telles qu’elles. Lorsque quelque chose ne fonctionne pas, cela permet de remonter rapidement le long du sillage et découvrir d’où provient la faille dans la structure de l’entreprise – il peut s’agir d’un problème de communication, d’un maillon manquant, ou d’une procédure à fignoler afin de rester en phase avec les changements du secteur.

3- Ne vous découragez pas trop tôt, le succès peut être imminent.

Légitimement désigné comme le magicien de la publicité, Roy Williams, expert de la publicité et entrepreneur, n’a rien de conventionnel. En revanche, il n’y a pas de doute à avoir sur ses performances et ses capacités: depuis que nous l’avons sollicité pour prendre part à notre conseil de direction, nos recettes ont doublé.

Cela n’a pas été simple et nous avons failli jeter l’éponge quelques mois après le commencement du programme de nouveau média de masse. Selon Roy, cette phase s’appelle « la période du dégonflement »: la plupart des gens envisage d’abandonner leur projet quand ils ne sont qu’à quelques encablures du succès. Bien souvent, en maintenant le cap quelques semaines de plus, vous commencez à percevoir des retombées positives. 

4- Comprendre et exploiter la puissance des réseaux sociaux

Nous sommes encore nombreux à ne pas prendre plaisir à partager notre vie privée et nos idées sur les réseaux sociaux. Cependant, du point de vue des affaires, Ryan Holmes (développeur informatique et entrepreneur) est convaincu que c’est là l’une des meilleures façons de trouver un marché pour un produit ou un service. Etre un ou une PDG social(e) aide non seulement à construire le réseau de votre entreprise, mais cela vous permet aussi de tirer profit de la force des personnes d’influence pour attirer votre cible de consommation. Ryan Holmes conseille qu’il faut sortir de sa zone de confort pour embrasser la technologie de façon à emmener votre entreprise à un niveau plus performant.

5- Gardez confiance en vous et en votre projet, particulièrement quand autour le doute s’installe

L’entrepreneur Fred DeLuca (cofondateur de la chaîne de restauration rapide Subway), a un jour raconté l’histoire du premier restaurant Subway. Lorsque son associé et lui ont ouvert leur premier restaurant, ils parvenaient à peine à boucler leurs fins de mois, ne gagnant que quelques dollars par jour. Ils avaient l’objectif d’ouvrir 32 magasins en dix ans, mais à ce moment, l’avenir du restaurant semblait incertain. Lorsque l’associé de Fred a exprimé ses inquiétudes concernant leur situation financière, Fred a eu une idée contre-intuitive: ouvrir un deuxième restaurant.

Quiconque connaissait leurs misérables recettes a dû penser qu’ils étaient fous. Mais Fred savait que la seule façon d’atteindre leur objectif était de frapper plus fort et d’étendre leur chaîne. En ouvrant un deuxième restaurant, ils ont créé l’illusion du succès. En tant qu’entrepreneur, n’hésitez pas à choisir un nom d’entreprise et une stratégie qui donne l’impression que vous êtes une grosse équipe alors que vous êtes seul à vous lancer.

Nous savons comment les choses se sont déroulées pour Fred et son cofondateur : la chaîne Subway s’est très vite développée et est devenue la plus grande chaîne de restauration rapide au monde (oui, devant McDonald’s). Le message de Fred est qu’il importe peu que les autres croient ou non en votre idée; si vous avez confiance en vos propres capacités et restez fidèle à votre vision, vous vous en sortirez.