Malgré une forte compétition avec les Etats-Unis, le Canada reste une terre d’accueil et de multiculturalisme où tout le monde peut trouver sa place. Deuxième pays le plus grand au monde, le Canada se positionne en hub entre l’Atlantique, le Pacifique et les États-Unis.

Le pays est officiellement bilingue (français/anglais), mais attention : en dehors de Québec, peu de gens parleront le français et, inversement, dans certaines régions, peu parleront l’anglais. Il est donc absolument nécessaire d’être bilingue, surtout si l’on souhaite vendre ses produits et services au Québec, où la loi protège l’usage du français. Pour autant, les Canadiens sont francophones, mais ils agissent comme des Américains dans les affaires. Les relations sont franches et directes pour gagner en efficacité. Il faut aussi noter que le consommateur canadien est assez conservateur vis-à-vis de l’innovation. Souvent, il sera important d’avoir des références commerciales dans d’autres pays pour mieux le convaincre.
 
L’écosystème canadien : un marché en effervescence 
 
Montréal dispose d’un écosystème particulièrement dynamique pour les startups. On note aussi que de nombreux hubs existent dans d’autres villes et sont dédiés à d’autres industries. Mais attention avant d’engager des relations commerciales avec des tiers au Canada. En effet, il est difficile de les évaluer en raison de l’absence d’obligation de dépôt de comptes. Ces informations ne sont disponibles qu’après investigation et avec l’aval du concerné. C’est donc un outil rarement utilisé, auquel on préfère certaines assurances légales.
 
Bien prendre en compte la notion juridique au Canada
 
Le Canada est un état fédéral et, à ce titre, certains champs du droit seront du ressort fédéral et d’autres, du ressort provincial. Bien que le droit civil et le droit commercial tiennent de la juridiction provinciale, certaines questions seront du ressort des deux, tels l’immigration et certains aspects de l’incorporation d’une société. Il faut donc bien comprendre ces paramètres pour se conformer à la législation applicable. Le recours à des conseils et experts sur le sujet est incontournable.
 
Créer son entreprise au Canada
 
Au Canada, Il est très facile de créer ou dissoudre sa compagnie. Le pays se positionne pour la seconde fois consécutive à la seconde place du classement « Facilité de création d’entreprises » de la Banque Mondiale en 2017 et 2018. Il est aussi important de savoir que les entreprises créées sous la loi québécoise ne sont pas tenues à la présence d’un Canadien dans le conseil d’administration. 

Le Canada se place donc comme un pays d’opportunités pour les entrepreneurs français qui souhaitent s’implanter en Amérique du Nord. Simple d’accès, il permet de rapidement lancer ses activités sur le continent Nord Américain et d’accéder à l’un des plus grands marchés du monde.