Les 10 plus grandes fortunes de Russie sont toujours cousues d’or, pourtant elles ont perdu 27 milliards de dollars par rapport à l’année dernière après une période difficile pour le pays.

La pandémie de coronavirus, la guerre du pétrole avec l’Arabie saoudite et la faiblesse du rouble ne permettent pas à la Russie de démarrer cette nouvelle décennie sous les meilleurs auspices. Les plus grandes fortunes se sont appauvries, même si elles représentent toujours 152 milliards de dollars. Les personnalités sont les mêmes, mais l’ordre du classement a été chamboulé : Vladimir Potanin est désormais l’homme le plus riche du pays, avec 19,7 milliards de dollars grâce à ses parts dans la société russe Nornickel (l’an passé, il était en sixième position).


La grande partie du classement reflète les 51 % de milliardaires du monde entier qui ont vu leur fortune chuter cette année, car ils ont tous perdu au moins 1 milliard depuis l’an passé. Leonid Mekhelson dégringole de sa première place l’année dernière pour passer troisième, car les actions de sa société de production de gaz naturel Novatek ont chuté de 50 % en un an. Pour sa part, Vladimir Lisin, magnat de l’acier, a perdu 3,2 milliards de dollars à cause du déclin des actions de sa société Novolipetsk Steel à hauteur de 30 % en février.

 

Voici ci-dessous le classement des 10 plus grandes fortunes de Russie : les fortunes nettes sont calculées à l’aide des cours des actions et des taux de change au 18 mars 2020.

 

Vladimir Potanine

Fortune nette : 19,7 milliards de dollars

Secteur : métaux

De retour au sommet du classement, Vladimir Potanine serait à l’origine du programme controversé de « prêts pour actions », qui a permis aux citoyens russes ayant des contacts hauts placés de prendre le contrôle d’entreprises d’État lors de la vague privatisation des années 1990. Aujourd’hui, la majeure partie de sa fortune est placée dans une participation à hauteur de 35 % dans l’entreprise Nornickel.

 

Vladimir Lissine

Fortune nette : 18,1 milliards de dollars

Secteur : acier, transports

Ayant commencé sa carrière en tant qu’électricien dans une mine de charbon sibérienne, Vladimir Lissine est par la suite devenu sidérurgiste, avant de travailler pour un groupe de négociants qui finira par être à la tête des exportations russes d’aluminium et d’acier. Après le démantèlement du groupe en 2000, il a obtenu une participation majoritaire dans la société russe Novolipetsk Steel.

 

Leonid Mikhelson

Fortune nette : 17,1 milliards de dollars

Secteur : gaz, produits chimiques

Leonid Mikhelson doit sa fortune à ses participations dans la société de production de gaz naturel Novatek et dans l’entreprise pétrochimique Sibur. Pour ces deux activités, il est associé avec Gennady Timchenko, qui serait proche de Vladimir Poutine. Il aurait conclu des accords avec l’ancien gendre présumé de Poutine, Kirill Shamalov, qui est également milliardaire.

 

Alexeï Mordashov & sa famille

Fortune nette : 16,8 milliards de dollars

Secteur : acier, investissements

Alexeï Mordashov est né de deux parents ouvriers dans une aciérie en URSS et possède aujourd’hui des actifs dans la société de voyage TUI Group et dans le producteur d’équipements Power Machines.

 

Vaguit Alekperov

Fortune nette : 15,2 milliards de dollars

Secteur : pétrole

Ancien ouvrier des plateformes pétrolières de la mer Caspienne, Vaguit Alekperov est par la suite devenu ministre chargé de superviser l’industrie pétrolière en Union soviétique. En 1991, il fait l’acquisition de trois grands champs pétrolifères contrôlés par l’État et crée Lukoil, qui est aujourd’hui la plus grande compagnie pétrolière indépendante de Russie. Il possède près d’un quart de l’entreprise cotée en bourse.

 

Gennady Timchenko

Fortune nette : 14,4 milliards de dollars

Secteur : pétrole, gaz

La fortune de Gennady Timchenko provient de ses participations dans les sociétés Novatek (production de gaz naturel) et Sibur Holding (pétrochimie). Il aurait des liens étroits avec le président de la Russie Vladimir Poutine.

 

Alisher Ousmanov

Fortune nette : 13,4 milliards de dollars

Secteur : acier, télécommunications, investissements

Alisher Ousmanov tire sa richesse de sa participation dans Metalloinvest, géant du minerai de fer et de l’acier, ainsi que de ses investissements dans Facebook, Xiaomi et d’autres entreprises de télécommunications, d’exploitation minière et de médias.

 

Mikhaïl Fridman

Fortune nette : 13 milliards de dollars

Secteur : pétrole, gestion bancaire, télécommunications

Mikhaïl Fridman contrôle les sociétés d’investissement Alfa Group et LetterOne. Il a cofondé le groupe Alfa avec ses camarades d’université et ses collègues milliardaires German Khan et Alexeï Kouzmitchev.

 

Andreï Melnitchenko

Fortune nette : 12,5 milliards de dollars

Secteur : charbon, engrais

Andreï Melnitchenko détient des participations majoritaires dans le producteur d’engrais Eurochem et dans la société d’énergie du charbon SUEK. Sa première entreprise était une chaîne de bureaux de change, qu’il avait fondée dans les années 1990.

 

Roman Abramovitch

Fortune nette : 11,3 milliards de dollars

Secteur : acier, investissements

La fortune de Roman Abramovitch provient de ses participations dans le géant de l’acier Evraz et dans le producteur de nickel et de palladium Nornickel. Il possède le deuxième plus grand yacht du monde et l’équipe de football du Chelsea FC. En mars dernier, il a proposé d’héberger le personnel médical de Londres dans son Hôtel Stamford Bridge Millennium, qui se trouve à deux pas de l’hôpital Westminster.

 

<<< À lire également : Covid-19 : Roman Abramovich Met Son Hôtel A Disposition Des Soignants >>>