Le terme « impact investing », imaginé lors d’un événement de la Fondation Rockefeller, est défini comme l’investissement dans des entreprises qui rapportent de l’argent, tout en ayant un impact social ou environnemental positif. Cette stratégie a été adoptée par de nombreuses personnalités fortunées, notamment des chanteurs, des athlètes et autres milliardaires. Selon le Global Impact Investing Network, au mois d’avril, plus de 1340 organisations supervisaient 502 milliards de dollars en actifs d’impact investing dans le monde entier. Cela représente plus du double du total de l’an passé.

Ce classement vise à mettre en lumière les investisseurs les plus notables. Pour dresser cette liste, Forbes a étudié les pratiques de tous les milliardaires américains, ainsi que le classement des athlètes, des célébrités et des milliardaires autodidactes américaines les plus fortunés. Pour être mentionnés dans cette liste, les milliardaires devaient pratiquer l’impact investing depuis au moins un an, que ce soit en capital déployé ou en investissement personnel, et être respectés dans le domaine. Le classement a été vérifié par un comité composé de rédacteurs en chef Forbes et de deux experts en impact investing.

 

 

 

Fortune nette : 106 milliards de dollars

Champ d’action : soins médicaux, précarité

Ces dix dernières années, le couple Gates a réalisé de l’impact investing à travers la Fondation Bill et Melinda Gates, qui a investi environ 2 milliards de dollars dans plus de 70 initiatives et entreprises ayant pour objectif de pallier la précarité et de fournir des soins médicaux. Cette année, la fondation a notamment soutenu l’application indonésienne Haladoc, qui vise à établir un contact entre des patients et des médecins, pour des consultations en ligne. Elle a également choisi la société indienne CropIn, qui utilise des données chiffrées pour analyser les récoltes. L’entreprise allemande BioNTech a également bénéficié de 55 millions de dollars pour développer des vaccins et l’immunothérapie contre le VIH et la tuberculose. Tous les profits réalisés par la fondation à la suite des investissements sont directement réinjectés dans ses caisses pour financer de nouveaux projets.

 

 

 

Fortune nette : 103 milliards de dollars (en commun)

Champ d’action : éducation

Partisans des charter schools (écoles américaines laïques à gestion privée) de la première heure, les frères et sœurs sont à la tête d’un programme qui devrait émettre 300 millions de dollars en obligations pour financer des écoles ou rénover les locaux des établissements déjà existants. Leur objectif est que le financement à faible coût réduise le montant que les écoles dépensent pour sécuriser leurs locaux (en moyenne 15 % des dotations). Alice Walton a déclaré dans un communiqué : « Cela permettra de rediriger les ressources qui étaient consacrées aux locaux vers les salles de classe, les enseignants et les élèves ».

 

 

 

Fortune nette : 69,6 milliards de dollars

Champ d’action : éducation

Le cofondateur de Facebook et sa femme ont investi 110 millions de dollars dans une dizaine de start-up au travers de l’Initiative Chan Zuckerberg (CZI), une SARL qui soutient les entreprises à but lucratif et accorde des subventions aux associations à but non lucratif. Cette année, CZI a investi dans le fournisseur de logiciels de garde d’enfants Brightwheel, et dans la plateforme de recrutement de diplômés universitaires Handshake. Le couple a également augmenté se participation chez Andela, une plateforme de recrutement qui met en relation des entreprises technologiques et des équipes d’ingénieurs qui travaillent à distance et à plein temps depuis l’Afrique.

 
 

 

Fortune nette : 51,7 milliards de dollars

Champ d’action : varié

L’ancien PDG de Microsoft a investi largement dans l’éducation, la santé et les services sociaux en 2018. En mai, avec son épouse et en collaboration avec Prudential Financial, il a injecté 30 millions de dollars dans les caisses du Community Outcomes Fund, qui vise à financer des services sociaux et sanitaires publics et locaux. Le fonds a notamment investi dans un programme qui offre des services de développement de la main-d’œuvre à environ 2 000 adultes de la région de Boston ayant une connaissance limitée de l’anglais. L’an dernier, le couple Ballmer a aussi investi 59 millions de dollars dans Social Solutions, une entreprise de logiciels qui aide les organisations à numériser des fichiers et à effectuer des analyses de données pour les communautés qu’elles aident.

 

 

 

Fortune nette : 32,3 milliards de dollars

Champ d’action : éducation, investissement à l’international

Adoptant une démarche similaire à celle de la Fondation Bill et Melinda Gates, la fondation du couple Bell a réalisé des investissements et des prêts pour des entreprises à but lucratif dont les missions correspondent aux objectifs de la fondation ; tous les profits reviennent par ailleurs à cette dernière. Aux États-Unis, le couple a investi 1 million de dollars dans BetterLesson, une société de technologie éducative qui permet à des enseignants de partager leurs ressources en ligne. En Inde, la fondation a prêté près de 1,3 million de dollars à Blowhorn, un prêteur de microfinance basé à Mumbai, et investi dans Kings Learning, qui propose des cours d’anglais.

 

 

 

Fortune nette : 21,3 milliards de dollars

Champ d’action : varié

En tant que fondatrice de l’organisation philanthropique d’investissement et de défense des droits Emerson Collective, Laurene Powell Jobs travaille en partenariat avec des entrepreneurs, des politiques et des militants pour promouvoir le changement social. Emerson Collective a apporté son soutien à Ellevation, une startup de logiciels d’apprentissage de l’anglais, à OpenGov, un logiciel de budgétisation du secteur public, et au réseau de capteurs environnementaux Aclima. Elle siège également au conseil d’administration de The Rise Fund, qui se concentre sur l’impact social et environnemental des entreprises. Fin 2018, Emerson Collective a fait l’acquisition de Pop-Up Magazine Productions, le siège du California Sunday Magazine, afin de renforcer son investissement dans le journalisme en quête de vérité et d’action.

 

 
 

 

Fortune nette : 18,7 milliards de dollars

Champ d’action : tech, soins médicaux

Avec sa famille, le fondateur de Bridgewater Associates, le fonds de couverture le plus important au monde, a réalisé près de 100 millions de dollars d’impact investing. Ray Dalio s’attache particulièrement à « trouver des moyens d’investir pour soutenir la préservation des océans », notamment par le financement de documentaires. Il soutient également le Global Health Investment Fund, qui finance des médicaments et des vaccins contre des maladies qui sont très présentes dans les pays les plus pauvres, ou encore le fonds Accion Frontier Inclusion, qui investit dans des entreprises proposant des services financiers aux consommateurs sous-équipés des marchés émergents.

 

 

 

Fortune nette : 14,2 milliards de dollars

Champ d’action : environnement

Par l’intermédiaire de la Schmidt Family Foundation, l’ancien président de Google, Eric Schmidt, et son épouse Wendy, ont réalisé environ 50 millions de dollars d’investissements visant à promouvoir « une utilisation plus judicieuse de l’énergie et des ressources naturelles ». La fondation s’est jointe à des phases de financement pour des entreprises en démarrage comme Aclima, qui recueille et analyse des données climatiques liées à la pollution atmosphérique, et BlocPower, une entreprise qui aide les collectivités mal desservies de New York à financer des projets visant à améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments.

 

 

 

Fortune nette : 13,1 milliards de dollars

Champ d’action : investissement à l’international

Avec Omidyar Group, le fondateur d’eBay a investi plus de 700 millions de dollars, dont 116 millions de dollars seulement en 2018, dans des entreprises en démarrage qui vise à atteindre l’égalité salariale entre les hommes et les femmes et à garantir l’accès à des soins de santé. Les organisations du Omidyar Group ont mené la phase de lancement début 2018 pour Kaleidofin, une plateforme d’épargne numérique indienne qui travaille avec des clients à faibles revenus, principalement des femmes. En mars, elle a également soutenu Healofy, un réseau social indien où les femmes enceintes peuvent partager leurs questions et leurs conseils.

 
 

 

Fortune nette : 11,6 milliards de dollars

Champ d’action : varié

Le fondateur d’Asana et cofondateur de Facebook, Dustin Moskovitz, ainsi que son épouse Cari Tuna, n’accorde pas simplement des subventions avec leur fondation Good Ventures. Tout comme la Fondation Bill et Melinda Gates et la Schmidt Family Foundation, tous les profits des investissements de Good Ventures sont reversés directement à la fondation. En 2016, celle-ci a investi dans l’alternative végane à la viande Impossible Foods. En début d’année, elle a également soutenu la société de soins médicaux Sherlock Biosciences, qui tente de détecter les virus plus rapidement.

 

 

 

Fortune nette : 8,5 milliards de dollars

Champ d’action : environnement

Après avoir appris que les bancs de poissons disparaissaient à une vitesse éclair des océans (du fait des décennies de surpêche à cause de laquelle de nombreuses espèces sont aujourd’hui au bord de l’extinction), Christy Walton a lancé le fonds d’investissement Cuna del Mar (« Berceau de la mer ») en 2011. Celui-ci soutient les entreprises qui travaillent au développement d’un approvisionnement durable en fruits de mer, comme Earth Ocean Farms, un producteur de vivaneaux rouges, et Sol Azul Maricultivos, un ostréiculteur.

 

 

 

Fortune nette : 7,5 milliards de dollars

Champ d’action : varié

L’investisseur en capital-risque de Kleiner Perkins, qui s’est illustré comme l’un des premiers soutiens des entreprises de technologies propres, investit aujourd’hui dans G2VP, un fonds de technologies propres de 350 millions de dollars. John Doerr affirme que pour lui, l’impact investing implique de soutenir des entrepreneurs « extraordinaires » qui peuvent changer le monde. En mai dernier, il a soutenu Mos, à San Francisco, un portail de demande d’aide financière aux étudiants proposant les services de conseillers financiers. Au fur et à mesure, il a également investi dans la société de piles à combustible Bloom Energy et dans la plateforme mathématique DreamBox.

 

 

 

Fortune nette : 7 milliards de dollars

Champ d’action : réaménagement urbain

Après une vague de licenciements à Beloit, dans le Wisconsin, alors que l’industrie manufacturière traversait des difficultés, Diane Hendricks est intervenue pour faire revivre la petite ville de 37 000 habitants. Dès 2009, elle a réalisé un investissement pour transformer un ancien site industriel en espace de travail moderne, avec une pépinière d’entreprises, qui abrite aujourd’hui environ 1 000 employés. Elle s’occupe également de rénover un centre de congrès et un country club afin d’attirer les cadres commerciaux. La femme d’affaires a déclaré : « Je veux que cette ville soit excitante, comme elle a pu l’être auparavant ». Fin 2018, Diane Hendricks a par ailleurs inauguré quatre nouveaux commerces : un hôtel-boutique, un bar à tacos et à cocktails, et deux cafés.

 

 

 

Fortune nette : 6,5 milliards de dollars

Champ d’action : environnement, soins de santé

Marc Benioff, PDG de la société de logiciels Salesforce, et son épouse Lynne, ont investi dans l’entreprise de recyclage et de réduction des déchets Rubicon Global et dans la startup de bouteilles d’eau biodégradables Cove. Ils soutiennent également la startup Carrot, qui vise à aider des millions de personnes dans le monde à arrêter de fumer, et Zipline, qui fournit des médicaments vitaux par drone dans des pays reculés comme le Rwanda. En parallèle, la société de Marc Benioff a lancé en 2017 un fonds de 50 millions de dollars qui a permis d’investir dans des entreprises telles qu’Ellevest, une plateforme d’investissement qui cherche à promouvoir l’égalité des sexes, et Angaza, qui aide les fabricants et distributeurs à rendre les produits énergétiquement propres plus accessibles.

 

 

 

Fortune nette : 6,5 milliards de dollars

Champ d’action : réaménagement urbain

Dan Gilbert et ses entreprises se sont engagés à investir 5,6 milliards de dollars dans la revitalisation du centre-ville de Détroit, projet qui comprend un plan pour créer 24 000 emplois dans la ville. La première étape a été de déménager le siège social de Quicken Loans à Détroit en 2009, et d’inciter les jeunes diplômés à emménager dans la plus grande ville du Michigan. Dan Gilbert a par la suite investi dans des projets industriels, comme les tramways QLINE, et a financé la construction de dizaines de bâtiments. En mai, sa société Jack Entertainment a vendu le Greektown Casino-Hotel de Détroit pour 1 milliard de dollars après l’avoir acheté pour 600 millions en 2013. Les bénéfices de la vente du casino permettront de poursuivre le développement de Détroit.

 

 

 

Fortune nette : 6,1 milliards de dollars

Champ d’action : engagement civique, précarité

George Roberts, qui a cofondé la société de capital-investissement KKR dans les années 1970, a lancé la société de philanthropie REDF (Roberts Economic Development Fund) en 1997 dans le but de créer des emplois. Depuis, celle-ci a accordé des subventions à plus de 175 entreprises sociales. En 2017, REDF a lancé un programme de prêts à qui vise à débloquer 5 millions de dollars en capital d’ici 2020. Le premier prêt a été accordé à Wash Cycle Laundry, un service de blanchisserie à but lucratif de Philadelphie qui s’engage à embaucher d’anciens sans-abri ou détenus.

 

 

 

Fortune nette : 5 milliards de dollars

Champ d’action : environnement

Jeff Skoll, qui a bâti sa fortune en tant que président d’eBay, s’est engagé à investir dans les entreprises qui luttent contre le changement climatique. Son engagement en impact investing se fait par l’intermédiaire du Capricorn Investment Group, qui possède 5 milliards de dollars d’actifs provenant de Jeff Skoll lui-même, de sa fondation Skoll et d’autres personnalités fortunées. Capricorn a été l’un des premiers investisseurs en capital-risque du constructeur de voitures électriques Tesla et a également soutenu Joby Aviation, qui développe des taxis aériens à propulsion électrique. Au mois de juin, Capricorn a investi dans un nouveau fonds d’investissement privé de 40 millions de dollars, Encourage Solar Finance, qui investira dans des banques et des prêteurs de petite et moyenne taille en Inde, afin de les aider à financer des installations solaires sur les toits des petites entreprises.

 

 

 

Fortune nette : 5 milliards de dollars

Champ d’action : varié

« Si vous souhaitez voir un véritable changement social, un véritable changement environnemental, si vous voulez essayer d’améliorer la qualité de vie de tous les êtres vivants sur cette planète, tout commence avec le lieu de travail ». Voilà ce qu’a déclaré Paul Tudor Jones, gestionnaire de fonds de couverture de longue date qui a également cofondé JUST Capital en 2013, une société de recherche qui classe chaque entreprise du Russell 1000 par son impact sur les collectivités, les employés et les clients entre autres. L’organisme à but non lucratif s’est aussi associé à Goldman Sachs afin de lancer un fonds négocié en bourse en juin 2018, qui détient des actions d’entreprises dont le rendement se situe dans la moitié supérieure de leur secteur, en fonction du classement de JUST. Paul Tudor Jones a ainsi investi dans le fonds, qui s’élève aujourd’hui à 133 millions de dollars.