Ce lundi 15 octobre le réseau social professionnel LinkedIn publie son classement LinkedinTopStartups des 25 start-up les plus attractives en France. Parmi ce classement « LinkedIn Top Startups 2018 », des jeunes pousses devenues grandes dont Forbes France a déjà raconté l’aventure entrepreneuriale, de Malt à Qonto, en passant par Snips.

« C’est justement parce qu’ils peuvent révolutionner le monde de demain qu’il nous paraît essentiel de mieux connaître ces startuppers. » Le réseau social professionnel LinkedIn dévoile ce lundi 15 octobre son classement « LinkedIn Top Startups 2018 » qui met en lumière les 25 jeunes pousses françaises les plus attractives. Un classement avec un angle ressources humaines.  

Pour réaliser ce classement, LinkedIn a évalué les start-up* dans quatre domaines : croissance des effectifs (pourcentage d’augmentation des effectifs sur un an), interactions sur son réseau social professionnel (nombre de vues et abonnés à la page parmi les non-salariés), intérêt pour les offres d’emploi (fréquence à laquelle les offres sont consultées) et attraction des meilleurs talents (nombre d’employés que la start-up a débauché des entreprises du classement LinkedIn Top Companies). « Nous avons étudié les données générées par les milliards d’actions des 16 millions de membres sur LinkedIn France », précise Sandrine Chauvin, rédactrice en chef Europe de l’entreprise aux 575 millions de membres dans le monde.

En d’autres termes, le réseau social professionnel classe les entreprises en fonction de leur potentiel d’attraction auprès des jeunes recrues, ainsi qu’en fonction de leurs besoins croissants en ressources humaines.

  1. PayFit 
  2. Snips
  3. Qonto
  4. Everoad
  5. Blade Shadow
  6. Wemanity
  7. Navya
  8. Aircall
  9. Tiller Systems
  10. Back Market
  11. Malt
  12. LumApps
  13. Netatmo
  14. Bird Office
  15. Shippeo
  16. Lydia
  17. Lendix
  18. Octoly
  19. Easyrecrue
  20. Thiga
  21. UX-Republic
  22. Dreem
  23. Abbeal
  24. Aptiskills
  25. EasyMile

 

*Pour être éligibles, les entreprises doivent être indépendantes et privées, compter 50 salariés au minimum, avoir moins de sept ans.