Zoom, le service de vidéoconférence à la pointe de la technologie, qui a vu sa demande monter en flèche pendant la pandémie de coronavirus, vaut désormais plus qu’ExxonMobil, l’une des plus grandes compagnies pétrolières et gazières du monde.

Le 29 octobre 2020 à 14h30, Zoom affichait une valeur de marché de 139 milliards de dollars, contre 138,9 milliards de dollars pour Exxon. Et alors que Zoom a enregistré des revenus de 1,35 milliard de dollars au cours des 12 derniers mois, Exxon, a quant à elle enregistré 213,8 milliards de dollars de revenus au cours de cette même période.

Cependant, Exxon a annoncé jeudi qu’elle allait licencier 1 900 employés aux U.S.A, ce qui constitue le dernier effort en date pour réduire les coûts et améliorer l’efficacité pendant la pandémie liée à la Covid-19.En effet, comme d’autres entreprises du domaine énergétique, Exxon a également vu ses activités soumises à la pression de la Covid-19. D’ailleurs, beaucoup de ces entreprises ont pris des mesures drastiques afin d’améliorer leurs bilans, dont le fait de réduire leur personnel et, dans certains cas, suspendre leurs dividendes. Le West Texas Intermediate, la référence américaine en matière de pétrole, se négocie actuellement à environ 36 dollars le baril, contre plus de 62 dollars en janvier dernier.

Le fondateur de Zoom, Eric Yuan, a lui aussi vu sa propre fortune presque doubler au cours des trois derniers mois. Depuis qu’il figure sur la liste Forbes 400 des personnes les plus riches d’Amérique, sa valeur nette a presque doublé, passant de 11 milliards de dollars à 21,3 milliards de dollars à 14h30 (heure de l’Est) le 29 octobre.

La fortune de M. Yuan a grimpé en flèche en même temps que Zoom, qui a connu une croissance fulgurante alors que des millions de personnes travaillant à domicile continuent de dépendre de la vidéoconférence. Zoom est l’un des titres les plus prisés jusqu’à présent en 2020, ayant largement résisté à la liquidation provoquée par la pandémie en mars et ayant augmenté de plus de 600 % sur l’année.

L’entreprise a largement dépassé les prévisions de bénéfices au cours du deuxième trimestre qui s’est terminé le 31 août 2020, avec un chiffre d’affaires de 663,5 millions de dollars (bien supérieur aux prévisions des analystes, qui étaient de 500,5 millions de dollars). L’entreprise prévoit aussi de continuer à croître à un rythme rapide. En effet, Zoom prévoit maintenant un chiffre d’affaires de 690 millions de dollars pour le trimestre en cours (jusqu’à fin octobre) ; l’entreprise a également relevé ses prévisions financières pour l’ensemble de l’exercice fiscal, jusqu’en janvier 2021, à près de 2,4 milliards de dollars de chiffre d’affaires, car elle tient compte d’une « demande de solutions de travail à distance pour les entreprises » encore plus croissante.

Enfin, Yuan n’est pas le seul à s’enrichir grâce au succès de son entreprise. La directrice financière de Zoom depuis 2017, Kelly Steckelberg, a également vu sa fortune s’accroître. En effet, elle a fait ses débuts sur la liste Forbes des femmes les plus riches de l’auto-entreprise le 13 octobre dernier avec une valeur nette de 255 millions de dollars, pour valoir désormais plus de 340 millions de dollars.

Article traduit de Forbes US – Auteur : Sergei Klebnikov

<<< À lire également : Comment Google Veut Imposer Meet Le Concurrent De Zoom >>>