Les actions de Wish, la plateforme de commerce électronique à prix cassés, ont enregistré une forte baisse lors de l’introduction en bourse de la société basée à San Francisco. En plus des experts qui craignent que les investisseurs essayent tout simplement de générer des gains rapides.

 

Faits marquants :

  • Les actions de la société mère Wish ContextLogic sont entrées en négociation sur le Nasdaq peu avant 11h30 (heure de l’Est) mercredi et ont presque immédiatement chuté de 16,5 % pour clôturer les négociations à 20,05 dollars/action.
  • Mardi, les actions de Wish ont été cotées à 24 dollars/action, atteignant ainsi le sommet de l’indice précédent et vendant 46 millions d’actions pour lever 1,1 milliard de dollars.
  • La société a terminé mercredi avec une capitalisation boursière d’environ 13,5 milliards de dollars, en baisse par rapport à l’objectif de 17 milliards de dollars, mais toujours environ 20 % plus élevé que la dernière évaluation du marché privé de la société, qui s’élevait à 11 milliards de dollars en août 2019.
  • Fondée en 2010 par le, désormais, milliardaire Peter Szulczewski, Wish a fait état de 108 millions d’utilisateurs actifs mensuels à la fin du troisième trimestre 2020 et de 1,9 milliard de dollars de ventes l’année dernière dans son prospectus qu’elle a dévoilé fin novembre.
  • Les principaux preneurs fermes de l’introduction en bourse de Wish sont JPMorgan, Goldman Sachs et BofA Securities.
  • Le marché dans son ensemble était mitigé mercredi : Le S&P 500 et le Nasdaq, les leaders du marché technologique, ont augmenté respectivement de 0,2  % et de 0,5 %, tandis que l’indice Dow Jones des valeurs industrielles a chuté de 0,2 %.

Contexte général :

Mercredi, les analystes de Cardify, la société de données sur la consommation, ont déclaré : « Alors que Wish a enregistré un bond dans les premiers jours de la pandémie, les ventes sont tombées en dessous des niveaux de 2019 dès l’été, et y sont restées depuis. Environ un tiers des revenus de Wish proviennent des États-Unis… et les données sur les dépenses (jusqu’en novembre) montrent une diminution du volume, des transactions et des clients américains d’une année sur l’autre, mais tout n’est pas mauvais pour le magasin virtuel : l’augmentation de la taille des paniers suggère que les personnes qui utilisent Wish dépensent maintenant plus ».

Après que les actions de DoorDash et d’Airbnb ont toutes deux chuté quelques jours après leur introduction en bourse la semaine dernière, la start-up fintech Affirm a repoussé ses débuts prévus en janvier. De même, les experts ont fait part de leurs hésitations face aux récentes introductions en bourse « extrêmes » du premier jour et aux retards provoqués par un afflux de demandes de cotation à la Securities and Exchange Commission. Cette inquiétude faisait écho à celle de la société de jeux Roblox, qui avait déclaré un jour plus tôt à ses employés que l’introduction en bourse prévue pour décembre aurait lieu au début de l’année prochaine, compte tenu de l’incertitude entourant les récentes évaluations des introductions en bourse.

Enfin, malgré des débuts décevants, le premier jour de négociation de Wish a fait passer la fortune du cofondateur et PDG, Peter Szulczewski, à 2,1 milliards de dollars, contre 1,8 milliard avant l’introduction en bourse.

Article traduit de Forbes US – Auteur : Jonathan Ponciano

<<< À lire également : Que Va Devenir Wish Sans La Livraison Bon Marché ? >>>