Toyota accélère sa transition pour être axé sur la mobilité. Jeudi, le constructeur japonais a annoncé la création d’un nouveau fonds d’investissement mondial de 800 millions de dollars.

Celui-ci est destiné à soutenir les entreprises en phase de croissance qui développent des technologies et des modèles commerciaux innovants dans les domaines de la mobilité autonome, de l’automatisation, de l’intelligence artificielle, du machine learning, des données et de l’analyse, de la connectivité et des villes intelligentes.


En soutenant les nouvelles technologies, le constructeur ambitionne de dépasser ses racines traditionnelles et d’améliorer l’utilisation et la fiabilité des voitures sans conducteur, mais aussi le développement de « robots partenaires axés sur l’aide aux personnes incapables de se déplacer seules, notamment la population vieillissante ».

Ce fonds est l’une des premières grandes étapes après l’annonce faite par Toyota fin juillet révélant la création d’une nouvelle société holding appelée Woven Planet Holdings, Inc. Cette dernière commencera ses activités en janvier 2021 et remplacera le Toyota Research Institute basé à Tokyo.

Le nouveau fonds fera partie de la nouvelle société holding et travaillera à ses débuts en collaboration avec Toyota AI Ventures, le fonds de capital-risque de Toyota.

Le projet Woven City de Toyota, annoncé en janvier, servira d’incubateur pour la conception de villes intelligentes, de mobilité connectée et de technologie robotique. En juin, Toyota a annoncé son intention d’investir dans une joint-venture pour promouvoir l’utilisation généralisée des véhicules électriques à pile à combustible alimentés à l’hydrogène.

Dans un communiqué, Toyota a déclaré : « À l’avenir, Toyota fournira une gamme diversifiée de services de mobilité et de solutions de transport aux personnes du monde entier, dans notre transition pour devenir une entreprise de mobilité… apportant la joie et la liberté de mouvement à tous ».

Dans la stratégie de marketing de Toyota, l’accent est notamment mis sur l’aide au mouvement humain, qui inclut le soutien aux nouvelles technologies favorisant les progrès en matière de conduite autonome et automatisée, de connectivité et de robots qui travaillent en étroite collaboration avec les citoyens et « soutiennent le mouvement des personnes ». Au niveau mondial, pour son exercice financier qui s’est terminé le 31 mars, le constructeur automobile a déclaré avoir vendu 8,96 millions de véhicules, soit une baisse de 0,2 % par rapport à l’année précédente. Avec l’impact du Covid-19 sur les ventes pendant une grande partie de l’année 2020, Toyota a prédit qu’elle vendrait 7 millions de véhicules cette année fiscale.

Cette semaine, Toyota est devenu le premier grand constructeur automobile japonais à lancer un magasin en ligne de véhicules d’occasion, en collaboration avec les concessionnaires automobiles japonais. Le service permet aux acheteurs japonais de voir les véhicules, d’obtenir un devis et de gérer les contrats pour environ 200 véhicules d’occasion achetés par l’intermédiaire de certains concessionnaires Toyota. Cette initiative est une réponse aux inquiétudes concernant la propagation du Covid-19. Le service fonctionnera 24 heures sur 24, toute l’année.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Karen Robinson-Jacobs

 

<<< À lire également : Bill Gates Investit Dans Une Antenne Internet Pour Voiture >>>